Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Lufthansa ou Air France? qui sera le grand acteur de la consolidation du marché aérien européen?

sas.jpgAir France et Lufthansa sont intéressées par Alitalia et Austrian Airlines. De son côté, Lufthansa serait en négociation exclusive avec SAS pour un rachat de la compagnie aérienne scandinave.


Les dirigeants des deux groupes souhaitent être les acteurs du jeu de la consolidation du ciel européen. Le président de Lufthansa, Wolfgang Mayrhuber a annoncé dans la presse qu'il souhaitait une  consolidation du marché aérien européen.

De son côté, le président d'Air France, Jean Cyril Spinetta, a indiqué qu'il souhaitait que le groupe franco-néerlandais soit un pilier de la consolidation du marché aérien européen.  

Les deux compagnies sont intéressées par la privatisation d'Austrain Airlines qui détient une forte part de marché pour les liaisons à destination de l'Europe de l'Est : un marché stratégique et en plein essor.

Par ailleurs, les deux compagnies souhaiteraient égalementparticiper au tour de table capitalistique de la future Alitalia.

En attendant le bouclage de ces deux dossiers, Lufthansa a lancé son offensive. Le géant allemand s'est emparé de 45% du capital de la maison mère de la compagnie aérienne belge Brussels Airlines. La compagnie allemande veut racheter à terme l'intégralité de son capital. 


Par ailleurs selon l'agence de presse Reuters, des négociations de vente exclusive seraient en cours entre Lufthansa et la compagnie scandinave SAS.

Ce qui a suspendu la négociation des actions du groupe et a obligé la compagnie aérienne SAS à faire la déclaration suivante :"En ce qui concerne les informations parues dans divers médias, SAS confirme que la compagnie est entrée  dans un processus d'évaluation des différentes possibilités structurelles pour le groupe SAS. Dans le cadre de ce processus  SAS mène des négociations. Il est important de souligner qu'aucune décision n'a été prise. "

Plus d'informations sur les sites de SAS, LUFTHANSA ET AIR FRANCE


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter