Partagez cet article :
Un hôtel Marriott à Bangkok

Marriott met en garde contre de potentielles réductions d'emplois significatives  cette année...

Dans un communiqué de presse, le groupe a déclaré mercredi que « la pandémie de Covid-19 a un impact financier plus grave et plus durable sur les affaires de Marriott que le 11 septembre et la crise financière de 2008, combinés » et a averti qu'il s'attend à ce que l'activité revienne aux niveaux d'avant la crise en 2022 au plus tôt.

« Aujourd'hui, Marriott a informé ses employés que la société devra mettre en œuvre des mesures supplémentaires compte tenu de la probabilité croissante qu'il faudra encore un certain temps avant de répondre à la demande et que les niveaux de RevPAR se rétablissent. Plus précisément, la société a informés ses employés aux États-Unis que les congés et les horaires de semaine réduits qui ont débuté en avril seront prolongés jusqu'au 2 octobre 2020. Marriott déploie également un programme de transition volontaire ses franchisés qui peuvent choisir de quitter l'entreprise pour poursuivre d'autres opportunités.Des programmes volontaires similaires sont envisagés dans d'autres parties du monde. Étant donné que la société s'attend à ce que les niveaux d'activité antérieurs ne reviennent pas avant 2021, la société prévoit un nombre important de suppressions de postes plus tard cette année. La société n'est pas en mesure pour le moment de prédire combien d'emplois seront affectés par ces séparations ou les charges ou économies de coûts qui en découlent» explique un communiqué

Plus tôt ce mois, Marriott avait annoncé une baisse du RevPAR (revenu par chambre disponible) en avril d'environ 90%, avec environ un quart de ses propriétés fermées dans le monde.

Le groupe a formé ce qu'il appelle le Conseil mondial de propreté, une «plate-forme à plusieurs volets» conçue pour «élever ses normes de propreté et ses normes et comportements d'accueil afin de répondre aux nouveaux défis en matière de santé et de sécurité présentés par l'environnement pandémique actuel».

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: