Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

New-York veut réduire le nombre de vols en retards

nyempirestatebuild2.jpgL’autorité portuaire de New-York et du New-Jesey a publié des recommandations pour réduire les retards des vols et la congestion des aéroports dus à une forte croissance du trafic aérien.

 


Les propositions dévoilées par l'autorité portuaire de New-York répondent directement  aux recommandations de l'administration fédérale de l'aviation de traiter ces retards en réduisant le nombre de vols à l’aéroport JFK à 80 par heure.
Ces restrictions ressemblent aux réglementations qui avaient été imposées au trafic aérien à l’aéroport JFK vers la fin des années 60.

L'autorité portuaire s'y oppose. Elle a affirmé que ceci ne résoudrait pas le problème de manière efficace. Selon  Anthony E. Shorris, directeur exécutif de l'autorité portuaire "l'action du FAA reviendrait à afficher une pancarte COMPLET sur l’un des aéroports les plus animés des Etats-Unis. Couper le nombre de vols de cet  aéroport à des niveaux non-vus depuis presque 40 années n'est pas une solution."

Depuis mars 2006, la demande de créneaux aériens  à JFK a augmenté de 41 pour cent, ainsi si le FAA avait mis en application cette règle l’année  dernière, l'aéroport de JFK aurait dû refuser d’accueillir 10.000 passagers par jour.

"Malheureusement, l'approche de la FAA de réduire le nombre de vols à  JFK n'est pas une solution, en fait c'est potentiellement une recette pour empirer le problème en déplaçant ces passagers vers d’autres aéroports," a indiqué  Anthony Coscia, Président de l’autorité portuaire.
"Nous faisons face à une crise en ce moment et les solutions réalistes doivent répondre à la demande des passages qui ont besoin de voler. Nous devons étendre la capacité pour permettre au système de faire face à la croissance et devons travailler pour mieux gérer cette demande de nos clients » a ajouté Anthony Coscia.

L'autorité portuaire espère que les problèmes seront surmontés en présentant 17 nouvelles initiatives qui viseront essentiellement à augmenter la capacité par l'utilisation des nouvelles technologies, l'utilisation de l'aéroport international Stewart  nouvellement acquis, via  une meilleure gestion des avions en vol et sur la terre, et en améliorant le service client lors des retards.

L’autorité portuaire a notamment recommandé: d’installer des systèmes de surveillance au sol avancés afin de gérer plus efficacement  les  décollages et les atterrissages, d’ajouter un itinéraire de décollage additionnel vers l’Ouest, d’ajouter des pistes de  roulement pour mieux gérer les mouvements des avions au sol, et d’améliorer les systèmes de navigation pour réduire l'espace entre les avions en vol.
L'autorité portuaire  a depuis appelé le congrès à voter la « FAA Reauthorisation Bill » afin de financer l’implémentation de ces solutions par la FAA (Federal Aviation Authority).
 
Plsu d'informations sur le site de la FAA.  

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

Articles ayant le même tag

MOD_TAGS_SIMILAR_NO_MATCHING_TAGS