Partagez cet article :
Après Norwegian mais avant Wow Air, French blue s'est lancée cette semaine sur le marché du low-cost long-courrier…

french blue airbus

Comme prévu, la low-cost French Blue, filiale du groupe Air Caraîbes a lancé ses premiers vols sous sa marque cette semaine.

Elle vise à séduire une nouvelle clientèle loisirs avec des tarifs très abordables vers une première destination à fort trafic: la République Dominicaine.

La compagnie espère ensuite lancer des vols vers La Réunion et l'île Maurice en 2017.

En classe éco elle propose deux options: les tarifs Basic et Smart

Le tarif Basic comprend seulement l'emport d'un bagage à main de moins de 12 kgs avec des billets commercialisé à partir de 149 € TTC l'aller soit moins de 298 l'aller-retour (il est à noter que certaines compagnies régulières comme Lufthansa ou BA proposent également depuis quelques mois des tarifs avec bagage à main uniquement sur certaines routes).

Le tarif Smart inclue quant à lui, en sus, l'enregistrement d'un bagage en soute de 23kg, un repas, un snack ainsi qu'un kit confort: le billet est commercialisé à 199 € l'aller soit à partir de 398 € TTC l'aller-retour.

Enfin en classe premium, les passagers profitent d'un siège réservé, de l'enregistrement de deux bagages en soute, d'un apéritif au champagne, d'un repas, d'un snack et «d'accessoires de confort».

Les tarifs communiqués sont les prix les plus bas possibles et bien entendu tous les vols ne seront pas commercialisés à ces prix.

La compagnie promet cependant des tarifs environ 15% inférieurs à ceux de la concurrence entre Paris et Punta Cana en République Dominicaine.

Pour cela French bleu a réduit ses coûts de 10% par rapport à sa maison mère Air Caraïbes (au niveau de la maintenance, de la distribution notamment) et a amélioré la productivité de ses employés : les hôtesses et stewards volent 800 à 850 heures par an.

Mais French blue n'est pas la seule compagnie à se positionner sur l'entrée de gamme du marché long-courrier.

Norwegian a ouvert le 29 juillet dernier 3 nouvelles routes au départ de Roissy vers des destinations à la fois loisirs et Business : New York, Los Angeles et Fort Lauderdale.

Comme French blue, Norwegian propose des tarifs très agressifs à partir de 179 euros l'aller vers les Etats-Unis.

Il est à noter que les voyageurs peuvent même se rendre aux Antilles Françaises via des liaisons au départ de New York (vers Fort-de-France et Pointe-à-Pitre) et Miami-Fort Lauderdale (vers Pointe-à-Pitre à partir du 17/12/2016).

La low-cost islandaise Wow Air serait la prochaine à se lancer avec des vols vers New York à compter du 25 novembre 2016: les vols aller (via une escale en Islande) seront proposés entre Paris et New York à partir de 129 euros l'aller simple.

A la différence de Norwegian ou de French Blue, Wow Air a décidé de lancer des vols via escale afin d'offrir dans le futur plus liaisons vers l'Amérique et de développer le tourisme en Islande.

Mais comme les deux autres low-cost, Wow Air utilise des avions économes en carburant pour opérer ses liaisons : la compagnie islandaise va mettre en service des A320 ce qui est peu commun pour des liaisons long-courriers (mais l'Islande est proche des États-Unis d'où l'intérêt du hub). De son côté Norwegian profite des réductions de coûts du Dreamliner, un avion de nouvelle génération fabriqué majoritairement en matériaux composites.

Quant à French blue, elle opère aujourd'hui des A330, mais son plan prévoit d'utiliser des A350 à partir de 2018 (plus économes en carburant grâce aux matériaux composites comme les Dreamliners/B787), selon sa stratégie présentée en mars dernier.

Il reste que ces offres low-costs arrivent au mauvais moment alors que certaines compagnies aériennes sont fragilisées par la baisse du trafic due aux attentats et que les coefficients d'occupation ont baissé sur certaines destinations.

Il est à noter que le groupe Lufthansa, au contraire d'Air France, a su anticiper cette tendance sur son marché intérieur en créant une low-cost long-courrier : Eurowings. Cette dernière cible les destinations loisirs à fort trafic au départ d'aéroports secondaires allemands (elle ne dessert les 2 principaux hubs de Lufthansa, Munich et Francfort). A suivre...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut

Réservez un vol en éco premium !