La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

britishairways-plane.jpgConfrontée à la montée en flèche des prix du pétrole, la compagnie British Airways s'apprête à supprimer un certain nombre de lignes et de vols pour cet hiver.



Le transporteur a déclaré que sa facture de carburant atteignait maintenant les 10,5 millions d'euros par jour soit près de 4 milliards d'euros par an. Une somme astronomique qui a fait baisser le profit de BA à 48,5 millions d'euros pour le dernier trimestre financier (avril-juin), contre plus de 390 millions pour la même période l'an dernier.

C'est donc dans un souci d'économie que British Airways a décidé de supprimer, dès le 26 octobre, ses vols les moins rentables. Globalement, cela signifie que la capacité en sièges sera réduite de 3,1%. Et si les vols en provenance de Heathrow et Gatwick seront les plus touchés, ceux de London City en revanche resteront inchangés.

Richard Tams, chef des ventes chez British Airways, a expliqué à Business Traveller que "l'objectif est de faire en sorte que les réduction ne comproment pas notre réseau."

Avec la suppression de quatre lignes (Poznan, Sarajevo, Dresde et Newquay), Gatwick sera de loin l'aéroport le plus touché. Deux nouvelles destinations (Porto et Valence), prévues pour le 26 octobre, ont elles aussi été abandonnées. Il y aura également réduction de vols sur certains itinéraires ; ainsi, moins de vols seront assurés pour Manchester tandis que la ligne Toulouse se verra délester de deux à trois vols.

Cependant, Richard Tams tient à assurer les lecteurs de Business Traveller que le service phare de British Airways, New York JFK, sera bien lancé comme prévu le 26 octobre.

Voici un récapitulatif des suppressions de vols court et long-courrier au départ de Heathrow :

- sur une période de 12 semaines, suppression de deux à trois vols pour Los Angeles.

- la nouvelle ligne pour Hyderabad en Inde est reportée au 6 décembre.

- réduction de huit à sept vols quotidiens pour New York JFK.

- dès le 7 décembre, suppression de un à deux vols par jour pour Tokyo Narita.

Des mesures qui pourraient se révéler bien gênantes pour certains passagers. En effet, les voyageurs régionaux ayant une correspondance à Heathrow risquent désormais de patienter beaucoup plus longtemps que prévu.

britishairways-avions.jpgLa situation est grave pour les voyageurs du nord-ouest puisque la compagnie s'apprête à supprimer le vol Heathrow-Manchester de milieu de matinée. Cette ligne était idéale pour les passagers en provenance de vols long-courriers British Airways ou de partenaires de Oneworld comme American, Cathay Pacific ou Qantas. Elle était également utile comme solution de secours au cas ou votre vol était retardé pour cause de mauvaises conditions météorologiques.

Ainsi, avec l'abandon du vol quotidien de 10h50 entre Heathrow et Manchester, les passagers en transfert (qui n'auront pas eu de vols plus tôt) se verront dans l'obligation d'attendre le prochain service de 13h40. Une situation particulièrement défavorable lors des weekends, où aucun vol n'est assuré jusqu'à Manchester entre 7h40 et 13h40. Les voyageurs arrivant le samedi d'Asie ou des Etats-Unis après une longue semaine de travail seront donc confrontés à de nombreuses heures d'attente.

Enfin, British Airways a annoncé l'acquisition de six nouveaux B777-300ER, dont la livraison est prévue en 2010. Ces grands avions bimoteurs seraient 23% plus économes en carburant que les avions à quatre moteurs qu'ils remplaceront. Et bien que ce changement risque de déplaire aux voyageurs avisés (parce que le B777 ne peut fournir la qualité d'une cabine de B747), aujourd'hui, c'est le côté économique qui l'emporte.

Il est possible que, pour faire des économies supplémentaires, British Airways décide d'adapter ces nouveaux B777-300ER avec des rangées de 10 sièges en classe économique (au lieu des 9 actuels), comme l'ont fait Air France et KLM avant elle.

Un détail qui, d'après British Airways, doit encore être mis au point. Affaire à suivre.

Plus de renseignements sur BRITISH AIRWAYS .

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut