Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Ryanair va devenir la première low-cost d'importance à s'installer à l'aéroport de Francfort, hub principal de Lufthansa…

francfort aeroport1 

A partir du 29 mars 2017, Ryanair va débuter des vols au départ de Francfort, (l'un des hubs principaux de Lufthansa avec Munich) vers Palma, Malaga, Faro et Alicante.

Ces vols seront opérés en B737-800, la flotte de la low-cost étant composée uniquement de ce modèle d'avion pour réduire les coûts : elle a d'ailleurs un partenariat très fort avec Boeing.

Auparavant Ryanair volait vers l'aéroport de Hahn non loin mais aux coûts moins élevés et qui est bien moins encombré. La direction de l'aéroport de Francfort allait d'ailleurs dans ce sens. Mais les choses changent à Francfort.

Dans le passé l'aéroport reposait uniquement sur les compagnies traditionnelles pour le trafic passagers. Mais le marché de ces compagnies a tendance à ne pas croitre fortement.

«Les low-cost vnt joker un grand rôle pour Francfort car le marché (traditionnel) est désormais bien développé. Vous ne pouvez pas constamment ne pas vous préoccuper d'un segment de marché (le marché low-cost) qui est attendu par les clients» a déclaré Stefan Schulte, CEO de Fraport dans un quotidien financier allemand.

«La coopération de Fraport avec Ryanair vise une croissance à long-terme de la compagnie à Francfort. La base de cette coopération consistera à répondre aux besoins de la compagnie low-cost via des processus et des opérations dédiées qui faciliteront des escales courtes à terre. A moyen-terme, Fraport va aussi augmenter la demande pour les offres low-costs en adaptant les processus auprès des passagers et dans les terminaux» a déclaré Fraport, le gestionnaire de l'aéroport dans un communiqué.

Cela signifie que l'aéroport de Francfort qui souffre de congestion fera tout son possible pour répondre aux besoins opérationnels des compagnies low-costs. Cela a déjà été fait dans d'autres aéroports très fréquentés comme Amsterdam Schiphol ou Londres Gatwick. Certains lecteurs seront sans doute déçus par les premières routes annoncées par Ryanair qui sont uniquement loisirs. On pensait que les routes lancées par Ryanair ou Easyjet au départ de Francfort seraient plutôt axées vers le marché Business ou les tarifs sont plus intéressants et justifieraient les coûts élevés de l'aéroport de Francfort. Cependant dans le futur, Ryanair pourrait bien ouvrir d'autres destinations plus orientées affaires vers le Royaume-Uni, l'Irlande ou les Pays-Bas.

«C'est un petit démarrage pour Ryanair. Mais toutes les grandes choses débutent modestement. Nous espérons que pour l'hiver 2017/2018, il y ait plus de routes» a déclaré Kenny Jacobs, le CEO de Ryanair dans un article du site lse.co.uk. Ryanair entend se développer sur le marché allemand et vise une part de marché de 15 à 20% en opérant dans une vingtaine d'aéroport. Lufthansa ne doit pas être satisfaite de ce développement de Ryanair dans l'une de ses 2 principales bases allemandes. C'est comme si Ryanair s'implantait à Roissy pour Air France.

Dans untweet @LufthansaNews a déclaré «bienvenue à Francfort pour de vrai. Au cas où vous soyez perdu dans ce si grand aéroport, appelez-nous!»

L'analyste aérien John Strickland dans un tweet a un peu exagéré la situation «Les revenus de Lufthansa sont sous pression, le challenge avec les syndicats demeure et maintenant Ryanair annonce une nouvelle base à Francfort».

Le groupe allemand ne va pas si mals alors qu'il vient de publier des profits meilleurs que l'an passé pour les 9 premiers mois de l'année. Le groupe allemand n'a cependant pas caché une certaine pression tarifaire sur les marchés passagers et fret. 

L'arrivée de Ryanair pourrait bien être un mal pour un bien en obligeant le groupe Lufthansa à développer une offre low-cost à Francfort.

Jusqu'à présent le groupe se refusait à faire opérer sa low-cost Eurowings depuis ses hubs.

C'était peut-être l'idée sous-jacente de l'aéroport de Franfort en autorisant Ryanair à venir à Francfort : que Lufthansa développe son offre low-cost dans sa base principale afin de faire profiter à l'aéroport de la croissance à venir du trafic low-cost sur le segment moyen-courrier.

L'arrivée d'Eurowings à Francfort pourrait d'ailleurs être en porjet alors que la low-cost se développe désormais dans les priincipaux hubs du groupe Lufthansa : elle propose depuis quelques mois des vols depuis l'aéroport de Vienne et devrait lancer des vols depuis Munich le second hub de Lutfhansa en Allemagne après Francfort.

Il reste que l'arrivée de Ryanair à Francfort, montre que l'offre low-cost tend à se développer y compris dans les aéroports aux coûts élevés.

Roissy pourrait être le prochain aéroport sur la liste de Ryanair.A suivre...

www.ryanair.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut