Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

SAS crée une filiale en Irlande

SAS crée une filiale en Irlande
SAS veut profiter des différences d'imposition et de taxes en Irlande pour mieux concurrencer les low-costs…

La compagnie scandinave vient d'ouvrir une société en Irlande.

Elle souhaite faire ainsi comme Ryanair, basée en Irlande, qui profite de taux d'imposition et de charges sociales bien moins élevées que dans d'autres pays de l'Union Européenne.

De nombreux concurrents low-costs de SAS qui volent en Scandinavie n'ont pas de certificats d'opération scandinave ce qui leur donne un avantage en terme de coûts. SAS devant rémunérer ses salariés et payer des impôts en conformité avec le généreux système de protection sociale scandinave.

Norwegian, qui s'est fortement développée ces derniers mois notamment sur le long-courrier opère de son côté sous un certificat d'opération irlandais.

On retrouve ainsi dans l'aérien une pratique utilisée depuis des dizaines d'années par les compagnies maritimes via des pavillons exotiques pour profiter de charges sociales et employer des salariés étrangers.

SAS Irlande devrait notamment opérer des vols depuis une base à Londres d'ici la fin de l'année ainsi qu'en Espagne : elle aura une flotte de 9 Airbus A320.

La compagnie devrait se positionner sur les vols court-courriers où le trafic est intense et la compétition féroce comme la route Copenhague-Londres ainsi que vers des destinations d'été en Espagne.

SAS Irlande aura exactement le même nom et les avions auront la même livrée que SAS: seule le modèle de coûts interne différera à la différence de Lufthansa, d'Air France ou de British Airways qui ont créées des marques dédiées pour leur activités low-costs (Eurowings , Transavia, Level/Vueling respectivement).

Aujourd'hui parmi ses concurrents à Londres, SAS est la seule compagnie à payer ses employés selon les lois scandinaves.

Une situation qui devrait donc changer à l'avenir…

SAS a effectué ces dernières années un important travail de réduction des coûts (voir SAS adopte le modèle low-cost ) et a été souvent à la pointe parmi les compagnies régulières. Elle a ainsi lancé en 2013 une offre à la carte SAS GO/PLUS pour mieux concurrencer les tarifs des compagnies low-cost : une offre qui était à l'époque visionnaire.

www.flysas.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?