Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
new-first-class-seating_singaporeairlines.jpgLes cours élevés du pétrole pourraient mettre fin à la classe économique sur les vols directs opérés par Singapore Airlines entre Singapour et Los Angeles et New York Newark.

Ces vols ultra long-courrier sont opérés via une flotte de  cinq Airbus A340-500s. Si Singapore Airlines  prend cette décision, ce serait la première compagnie arienne à offrir des vols « tout affaires » sur des avions aussi grands et aussi performants.

Aujourd’hui ces vols sont configurés en deux classes (affaires et économique « premium »). Elles ont été conçues spécialement pour les Airbus A340-500. La classe affaires (qui coûte quatre fois le coût de la classe économique) est beaucoup plus populaire. Les voyageurs d’affaires apprécient le gain de temps qu’offre la classe affaires et sont prêts à en payer le prix.
Aucun des concurrents de Singapore Airlines n’a pour le moment une offre similaire.

Selon le magazine Aviation Week, ces vols directs ont souffert récemment de la hausse des cours du pétrole. Le président de la compagnie Chew Choon Seng a notamment  confié récemment qu’au regard des conditions actuelles, Singapore n’aurait pas lancé de tels vols aujourd’hui.

En effet, ces longs vols (le vol Singapour-New York dure 19 heures et Singapour-Los Angeles 17H30), qui sont propulsés via les quatre réacteurs de l’A340, ne sont pas économes en carburant. Les réservoirs de l’avion étant très lourds pendant les premières heures de vols. La consommation en kérosène est excessive durant les premières heures de vols après le décollage.

Un porte-parole de la compagnie, basé à Singapour, a annoncé que Singapore étudiait la mise en place d’un vol « tout affaires » mais aucune décision n’a été prise pour le moment. Il a expliqué que si Singapore Airlines prenait cette décision, la décoration intérieure de l’A340 serait totalement revue.

Un contrôle de notre part sur le site web de Singapore Airlines efectué par nos soins a révélé qu’il n’y avait plus de billets économiques premium  proposés à la vente à partir du début de l’été pour le vol Singapour-New York et  de l’automne pour le vol Singapour-Los Angeles. Des passagers réguliers de Singapore Airlines ont aussi rapporté que la disponibilité des sièges sur ces vols disparaît pour les dates mentionnées.

Ainsi il semble donc que Singapore Airlines devrait prendre cette décision.
Aujourd’hui, chaque A340 opéré sur ces routes est configuré avec 64 sièges lits affaires (en mode 2-2-2) et 117 sièges économie « premium ».

Chaque siège affaires est beaucoup plus rentable qu’un siège économique. Et même s’ils nécessitent plus d’espace, Singapore Airlines pourrait en retirer d’importants bénéfices (un aller-retour Singapour-New York coûte 11477 S$ en classe affaires et 2777S$ en classe économique premium).

Les vols qui devraient être transformés en avions « tout affaires » l’année prochaine seront les suivants :

- Singapour- New York SQ22
- New York-Singapour SQ21
- Singapour-Los Angeles SQ38
- Los Angeles-Singapour SQ37

Les vols existants avec escale utilisant des Boeing B747/B777 et reliant Singapour à New York par l’Atlantique et Singapour-Los Angeles via le Pacifique resteront inchangés.
 

Plus d'informations sur le site SINGAPORE AIRLINE.

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS