Partagez cet article :

Tahiti se prépare cette année à l'arrivée de deux nouvelles liaisons via San Francisco de French Bee et d'United…Le marché de la croisière est également en plien effervescence. 2018 promet d'être une année record!

Des représentants de Tahiti se sont déplacés en offre cette semaine à Paris pour promouvoir la destination. Nicole Bouteau la Ministre du Tourisme était présente de même que Teva Rohfritsch, Vice-Président de la Polynésie.

Il faut dire que le territoire va bénéficier d'une visibilité très forte via l'arrivée de deux nouvelles compagnies en 2018 : la française French Bee et l'américaine United.

French Bee vient d'ouvrir à la vente ses vols vers Tahiti avec des tarifs qui débuteront des allers à partir de 20000 francs l'aller simple pour les tahitiens.

Mais l'arrivée de French Bee ne sera peut-être pas la plus prometteuse pour le territoire.

L'américaine United prévoit également de proposer 3 vols par semaine du 30 octobre 2018 au 28 mars 2019 vers Tahiti et là encore au départ de San Francisco.

San Francisco, nouveau hub pour la Polynésie

Jusqu'à présent Air Tahiti Nui et Air France, les deux seules compagnes françaises à desservir Tahiti proposaient des vols via Los Angeles.

Hors San Francisco a un grand atout : la Silicon Valley est située non loin et c'est la zone qui a connu l'une des plus forte croissance économique de ces dernières années.

La région regorge de millionnaires aptes à dépenser les sommes importantes nécessaire pour se rendre à Tahiti. Une destination exclusive qui est aujourd'hui l'une des plus chères au monde.

United deviendra ainsi en octobre la seule compagnie américaine à proposer Tahiti.

Du coup les autorités font la promotion du territoire pour remplir les vols alors que l'arrivée des ces compagnies devrait engendrer une hausse d'environ 40% de l'offre de sièges sur l'année.

« La compagnie Air Tahiti Nui se prépare à l'arrivée de cette concurrence. Cela va faire bouger l'offre tarifaire mais peut fragiliser les acteurs traditionnels. Mais le gouvernement polynésien prend cela comme une opportunité » estime Nicole Bouteau, Ministre du tourisme.

Air Tahiti Nui va d'ailleurs en profiter pour améliorer ses services.
Elle va fêter ses 20 ans le 20 novembre 2018 exactement et prendra livraison de son premier 787-9. Ces nouveaux Dreamliners fixeront les nouvelles ambitions de la compagnie pour les 20 prochaines années.

Pour ne pas se positionner en concurrence frontale avec les compagnies low-cost, Air Tahiti Nui va réduire son offre en classe économique dans ses nouveaux B787-9 ( 2 avions en pleine propriété et 2 autres en location).

«En classe économique nous devons offrir des tarifs compétitifs tout en proposant des ratios adéquats en terme de confort. La grande nouveauté c'est que nous allons doubler le nombre de sièges premium dans nos avions pour totaliser 60 sièges en Business et dans notre nouvelle classe économique premium sur un total d'environ 300 sièges. Notre classe économique premium sera au niveau des meilleures du marché. Nous pensons qu'il y a une demandepour la classe économique premium pour la destination Polynésie. Les tarifs des billets seront environ 30 à 35% supérieurs à ceux de la classe économique classique, mais avec bien plus de services» a confié Mathieu Bechonnet, le directeur général de la compagnie à Business Traveller France.

nicole bouteau

Certains agents de voyage présents à la conférence se sont félicités de l'arrivé de ces nouveaux acteurs qui va leur permettre de baisser le budget vols pour augmenter le budget hôtels.

 Nouveau terminal de croisière en construction

Hormis l'aérien, la croisière est également un secteur en fort développement à Tahiti. 2017 aura été l'une des meilleures années depuis 10 ans dans le territoire avec plus de 1000 escales et des navires emblématiques comme le Queen Elisabeth, le Maasdam, le Solstice ou le Legend de Carnival.

Il est à noter que l'activité croisière est intéressante pour les compagnies aériennes et vice-versa, la passagers faisant la croisière à l'aller ou au retour.

Les travaux de construction pour un nouveau terminal ont d'ailleurs débuté : il permettra aux navires de 2000 à 3000 passagers défaire escale plus facilement avec pour objectif que Tahiti devienne un port important important dans le Pacifique en complément d'Hawaii, des Fidji ou de la Nouvelle-Zélande. Il devrait être finalisé en 2010.

L'hôtellerie reste par contre un secteur encore tendu et l'arrivée des nouvelles liaisons aériennes devrait engendrer une hausse des tarifs et des taux d'occupation déjà élevés en haute saison.

« Aujourd'hui le taux d'occupation moyen est de 70% et de 80 à 90% en haute saison » précise la Ministre du Tourisme.

L'offre hôtelière comprend l’hôtellerie internationale (46 établissements hoteliers actuellement en exploitation, principalement à Tahiti, Moorea et Bora Bora, avec des grandes chaînes internationales), l’hébergement de tourisme à caractère familial (chambres d’hôte, pensions de famille, fare d’hôte et petits hôtels familiaux, soit un parc de plus de 300 petites entreprises familiales, regroupant près de 1.450 unités d’hébergement et pouvant accueillir jusqu’à 4.500 personnes), et le meublé de tourisme (environ 360 logements proposés à la location saisonnière).

Plusieurs mesures vont être mises en place pour dynamiser le secteur. Par exemple les dispositions vont être simplifiées pour les pensions de famille et les procédures de classement vont être facilitées avec la suppression de la commission de classement.

Les établissements vont par ailleurs être classés en 7 catégories pour plus de lisibilité : les hôtels de tourisme international, les pensions de famille, les meublés de tourisme, les auberges de jeunesse, les terrains de camping, les villages de vacances et les autres hébergements à vocation touristique.

Village Tahiti : pour développer l'offre hôtelière sur l'île de Tahiti

Le vice-président de la Polynésie a par ailleurs présenté un grand projet qui devrait fortement accroitre l'offre hôtelière sur l'île principale de Tahiti : le Village Tahiti.

Le Village devrait comprendre plusieurs hôtle de 3 à 5 étoiles pour un total de 2000 chambres. Le projet incluera également un parc et des accès ouverts à la mer aux polynésiens, un espace culturel, une marina et un centre de conférence.

« L'idée est de développer une destination dans la destination et de trouver des investisseurs cette année » assure Teva Rohfritsch, Vice-Président de la Polynésie.

teva rohfritsch

En conclusion on peut dire que Tahiti connait aujourd'hui une frénésie de projets comme jamais dans on histoire qui va sans doute transformer le territoire dans les prochaines années.

L'attrait de territoire auprès des touristes se renforce depuis 2/3 ans avec une hausse de 5% par an en moyenne. En 2017, on a compté 170296 visiteurs de janvier à août soit une hausse de 6,1%.

Grâce à l'arrivée de French Bee et d'United, 2018 sera sans doute une année de croissance record tout comme 2019!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut