La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Willie Walsh a invoqué la nécessité de créer un nouvel accord ciel ouvert entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

british airways b777

A l'occasion d'un discours à Washington, Willie Walsh le président du groupe IAG a félicité le nouveau président américain.

Il a demandé au gouvernement américain de sceller un nouvel accord ciel ouvert avec le Royaume-Uni.

Alors qu'il va y avoir dans les prochains mois des négociations entre l'Europe et le Royaume-Uni suite au Brexit, il a déclaré qu'IAG «allait faire pression pour maintenir l'accès aux marchés internationaux…et que la meilleure façon de faire cela pour le Royaume-Uni et les Etats-Unis serait de sceller un accord sur le transport aérien, autrement dit un accord ciel ouvert».

Il souhaiterait que soit mis en place un accord similaire à celui existant actuellement entre les Etats-Unis et l'Union Européenne.

«Suite au Brexit, le Royaume-Uni a besoin de développer ses liens commerciaux dans le monde et il est vital pour cela que nous ayons de bonnes relations avec les Etats-Unis. Quand j'ai écouté le discours de victoire de Donald Trump j'ia été impressioné car il a promis de développer l'emploi et d'améliorer l'économie, le secteur aérien sera utile pour réaliser ces obnjectifs. Il est dans l'intérêt des deux pays q'un accord Etats-Unis/Royaume-Uni permttent aux consommateurs et aux entreprises de continuer à bénéficer d'une meilleure concurrence, de plsu de choix ce qu'a permius l'accord ciel ouvert Etats-Unis/Union Européenne depuis 8 ans» a assuré Willie Walsh.

Willie Wlash s'est par ailleurs interrogé au World Travel Market cette semaine à Londres sur le futur des alliances aériennes. «Les alliances ajoutent de la valeur aujourd'hui mais je me demande si cela continuera à l'avenir. Il y a eu un ebesoin et elles ont encore un rôle à jouer mais je me demande si elles existeront encore dans 10 ans. Je pense que les relations (entre compagnies aérienens) ont changé et qu'il y aura de plus en plus d'accords de joint-venture entre compagnies aériennes».

Récemment Iberia a rejoint la joint-venture sur le Japon réunisssant Japan Airlines, Finnair et BA.

En septembre dernie,r BA a annoncé qu'elle allait partager ses revenus avec Qatar Airways pour les vols entre Londres et Doha.

BA s'intéresse par ailleurs beaucoup à l'Asie ces derniers temps alors qu'elle discute depuis plusieurs mois d'accords de partage de code avec des compagnies chinoises.

Elle a d'ailleurs annoncé un nouvel accord avec China Eastern cet été.

http://www.iairgroup.com

www.ba.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut