Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Aeromexico, futur membre de la JV transatlantique d'Air France-KLM?

eric caron directeur mexique air franceEric Caron, directeur d'Air France au Mexique, en dit plus à Business Traveller France sur le pourquoi du choix de l'A380 sur la ligne Paris-Mexico, le focus de la compagnie sur le marché entreprises et les négociations en cours pour un renforcement de la coopération avec Aeromexico...

Entretien avec Eric Caron, Directeur Air France Mexique (qui sera bientôt nommé comme responsable USA chez AF-KLM)

 

Business Traveller France: pourquoi avoir choisi le Mexique pour l'A380?

Eric Caron, directeur Mexique chez Air France: il fallait que l'on fasse de la croissance sur le Mexique. Nous aurions pu ajouter des fréquences sur les avions existants mais cela nous aurait coûté plus cher. Même si l'A380 coute un peu plus cher du côté des réacteurs (4 au lieu de 2 sur les B777), il nécessite bien moins de frais de personnel que si l'on avait ajouté des rotations. Il y a aussi une explication opérationnelle. L'aéroport de Mexico est situé à 2200 mètres d'altitude (NDLR: il y a moins de portance en altitude et les avions doivent augmenter la vitesse d'atterrissage et de décollage). Avec ses 4 réacteurs, l'A380 permet d'avoir beaucoup plus de puissance ce qui est pratique à certains mois de l'année ou à certaines périodes du jour. Plus la température est chaude (NDLR: quand il est chaud l'air se dilate et est moins dense) et moins il y a de portance (NDLR: ce qui s'ajoute aux effets de l'altitude). C'est pourquoi Aeromexico décolle un peu plus tardivement avec ses biréacteurs pour profiter d'un air plus froid.
Par ailleurs l'aéroport de Mexico est saturé et il n'y a plus de slots disponibles d'où l'intérêt dun avion à fortes capacités. La croissance au départ de Mexico se fait chez d'autres compagnies par le redéploiement de vols dans d'autres pays pour libérer des slots à Mexico City.

Business Traveller France: quelle est l'augmentation réelle des capacités avec l'entrée en service de l'A380?

Eric Caron: si l'on prend le nombre de sièges de l'A380 (516) et celui du B777-300ER cela représente une hausse des capacités de 20%. Mais ce n'est pas réellement le cas car en saison hiver, nous opérons un B777 certains jours soit en réalité une augmentation de moins 20% sur l'année.

Mais il est important de noter qu'en classe éco l'augmentation sera quasi nulle.

Notre croissance se fait sur la Business qui passe de 36 à 80 sièges, sur la Première qui n'existait pas avant (9 sièges) et sur l'ajout de la classe éco premium. Cela se justifie car sur la Business nous étions parfois en refus de demande avec des coefficients de remplissage moyens de 90%.  Nous visons avec l'A380, 70 à 75% de taux de remplissage en Business cette année.

Ainsi toute notre politique commerciale est axée sur les clients entreprises et les clients aisés cette année.  Pour l'ensemble de la ligne, alors que nous avions transporté 270000 passagers entre Paris et Mexico l'an passé nous ciblons 40000 passagers supplémentaires cette année soit une hausse de 14,8%, un peu moins forte que la hausse de capacités. En ajoutant les vols de KLM entre Amsterdam et Mexico et les vols d'Air France vers Cancun nous avons transporté 600000 passagers vers le Mexique l'an passé.

Business Traveller France: comment voyez-vous l'avenir avec Aeromexico? Le lancement du vol Mexico-Amsterdam par Aeromexico est-elle la contrepartie de l'arrivée de l'A380?

Eric Caron: Le lancement d'un vol Mexico-Amsterdam est peut-être lié au positionnement de l'A380 comme vous le dites (voir Aeromexico volera vers Amsterdamen 2016). Il reste que notre partenariat actuel fonctionne très bien. Nous envoyons 20% de notre trafic à Mexico en correspondance sur les lignes intérieurs d'Aeromexico et le pourcentage est à peu près similaire pour le trafic que nous envoie Aeromexico sur notre réseau européen. Mais il est vrai que sur la ligne Mexico-Paris nous sommes concurrents, ce qui engendre parfois des comportements schizophrènes où Aeromexico baisse parfois les prix face à notre offre pour capter des clients.

C'est pourquoi nous nous posons la question de renforcer nos liens avec Aeromexico. Les discussions sont en cours: sera-ce sous la forme d'un intégration à la joint-venture transatlantique avec Delta et Alitalia? Le renforcement de la participation de Delta au capital d'Aeromexico y incite... (voir Delta veut racheter 49% d'Aeromexico

www.airfrance.fr

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?