Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
La DARPA américaine teste actuellement l'usage de robots en tant que copilotes. Un projet militaire mais qui pourrait être implémenté un jour dans les avions civils…

darpa robots

Ce projet est mené par l'organisme de recherche de l'armée américaine la DARPA (Defense Advanced Research Projects).

Il vise à développer un robot capable de gérer les opérations d'un avion. Alors que les avions civils et militaires sont de plus en plus automatisés, cela serait une étape supplémentaire vers une automatisation totale de l'aviation. Le projet ALIAS (Aircrew Labor In-Cockpit Automation System) vise à réduire le nombre de pilotes dans le cockpit des avions militaires et donc à réduire les coûts.

Le système utilise notamment de multiples caméras pour piloter l'avion et est utilise les données de différents instruments de bord. Un bras robotisé pilote ensuite l'avion à partir de ces données. Pour l'armée, l'objectif est notamment de décharger le pilote des opérations usuelles particulièrement pour des missions de reconnaissance.

Dans une optique civile, le robot permettrait de gérer au mieux les vols et de minimiser le nombre d'erreurs humaines, cause principale des accidents d'avion. Le système a été testé& avec succès sur différents avions comme le Cessna Caravan et le Diamond DA42.

La prochaine étape serait d'ajouter des fonctionnalités de reconnaissance vocale au robot alors que cette technologie a considérablement progressé ces dernières années : un nouveau système de reconnaissance vocale développé par les ingénieurs de Microsoft comprend désormais les mots aussi bien qu'un humain avec un taux d'erreurs de seulement 5,9%. Le robot pourrait ainsi communiquer avec le pilote comme un copilote aujourd'hui.

La technologie aérienne a fait d'immense progrès ces dernières années, et même si certains critiquent les avancée technologiques, l'aviation est aujourd'hui beaucoup plus sûre qu'elle ne l'était il ya une quarantaine d'années.

www.darpa.mil/

www.darpa.mil/program/aircrew-labor-in-cockpit-automation-system

Voir le robot pilotant un Cessna:

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut