Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Etihad a connu une bonne année 2016. Alors que son CEO James Hogan va partir prochainement, un bilan s'impose...

etihad airways partenaires

Etihad vient de publier ses résultats 2016. La compagnie a transporté 18,5 millions de passagers en 2015 soit une hausse de 6% par rapport à l'an passé.

« La capacité, mesurée en siège au kilomètre offert (SKO), a progressé de 9% et le trafic passagers, mesuré en passagers kilomètres transportés (PKT) a augmenté de 8%. Le taux moyen de remplissage se maintient à 79% » a précisé Etihad.

De bonnes performances donc par rapport à l'environnement international qui a été très difficile, la chute des cours du pétrole étant l'un des rares points positifs de cette année. Alors que certaines voix critiquent le CEO de la compagnie James Hogan et ses prises de participation, son bilan est plutôt positif.

Une implantation durable en Allemagne grâce à Air Berlin

Même si Airberlin perd de l'argent, l'entrée au capital d'Etihad a permis à celle-ci de s'implanter durablement sur le marché allemand.

Il lui a permis de sceller un accord récemment avec Lufthansa et de voir l'avenir durablement sur le premier marché européen. De plus les problèmes d'Airberlin ont été dus en grande partie au retard de l'ouverture du nouvel aéroport de Brandebourg à Berlin qui n'est pas imputable aux cadres d'Airberlin ou d'Etihad. Sans ce retard Airberlin, aurait pu développer bien plus rapidement son réseau long-courrier ce qui aurait amélioré rapidement ses bénéfices.

La difficile restructuration d'Alitalia

En Italie, le bilan est plus mitigé. Le pays a un fort potentiel alors que le PIB par habitant est l'un des plus élevé d'Europe dans de nombreuses régions italiennes du nord. Mais la gestion de la compagnie est problématique, ce qui n'est pas due à Etihad mais à la gestion intrinsèque d'Alitalia. Etihad aurait peut-être du plus s'impliquer dans la gestion d'Alitalia pour la transformer véritablement. Il reste qu'Etihad a repositionné Alitalia en terme de produits en la faisant monter en gamme. Si la plan de restructuration est mené sérieusement, Alitalia pourrait enfin se transformer.

Un succès incontestable aux Seychelles et en Inde

Les autres participations d'Etihad ont été globalement des réussites: Jet Airways vient d'annoncer des revenus en hausse de 1,4% au troisième trimestre 2017 (790 millions d'euros) et son septième trimestre rentable avec un profit de 21,6 millions d'euros. Une bonne santé qui détone alors que de nombreuses compagnies indiennes ont périclité ces dernières années. Etihad vient Jet Airways est donc bien parée pour profiter de la forte croissance attendue sur le marché aérien indien dans les prochaines années; Quant à Air Seychelles, le bilan est également positif: la compagnie a enregistré des profits records en 2015 de 2,1 millions de dollars pour des revenus de 105,4 millions de dollars. Le trafic passagers a enregistré une hausse très forte de l'ordre de 22% par rapport à 2014 pour atteindre 522873 passagers.

Au final donc la politique de James Hogan a porté ses fruits.

Elle aurait encore mieux fonctionné si James Hogan avait pris conscience de l'importance des facteurs économiques/sociaux/administratifs dans certains pays européens comme l'Italie ou l'Allemagne.

En Allemagne, c'est le retard de l'ouverture de l'aéroport de Brandebourg de plus de 5 années principalement qui n'a pas permis à Airberlin de se développer comme elle aurait du. Le nouvel aéroport de Berlin devait ouvrir en juin 2012 et il n'est toujours pas ouvert!

Quant à l'Italie, le problème est connu quant à la mauvaise gestion d'Alitalia depuis de longues années. Un importan plan de restruration est actuelmeent à l'étude qui pourront impliquer une scission des activités de la compagnie (voir Alitalia: vers une scission low-cost/long-courrier). Il faut dire qu'Alitalia a du faire face ces dernières années à une très forte croissance de certaines low-costs comme Easyjet, Ryanair ou Vueling sur le marché italien.

Alors que le succès de la stratégie d'Etihad est notable dans la plupart des régions du monde, le succès ou non du partenariat avec Lufthansa en Allemagne et la mise en place d'un projet de redressement d'Alitalia seront au coeur de la stratégie du groupe dans ces prochains mois.

Du succès d'Etihad en Europe, dépend en grande partie sa bonne snaté, la compagnie d'Abu Dhabi ayant fortement investi en Europe.

Reste à savoir quelle stratégie mettra en place le nouveau CEO en Europe: il doit prendre ses fonctions au cours du second semestre 2017. A suivre...

www.etihad.com

Principaux faits marquant d'Etihad ces derniers mois:

- En 2016, Etihad Airways a lancé de nouvelle destinations dont Venise en Italie, Rabat au Maroc et Sabiha Gokcen en Turquie.

- L'A380 a commencé ses dessertes vers Mumbai et Melbourne, et le Boeing 787 Dreamliner a été déployé sur de nouvelles routes dont Perth, Shanghai, Johannesburg et Düsseldorf.

- La compagnie a ajouté un cinquième vol quotidien sur la route de Doha, un vol quotidien supplémentaire vers le Caire et Calicut et a augmenté ses fréquences vers Dammam, Manille et Téhéran.

- La compagnie a pris livraison de 10 appareils : trois Airbus A380s, cinq Boeing 787s et deux Boeing 777-200 cargo. Douze appareils supplémentaires seront livrés en 2017, incluant neuf Boeing 787s, deux Airbus A380s et un cargo A330-200.

- Les partages de codes et les partenariats de la compagnie ont amené 5,5 millions de passagers sur les vols d'Etihad Airways, soit une augmentation de 9% par rapport aux  5 millions de passagers en 2015.

- La compagnie a lancé de nouveaux accords de partage de codes avec Avianca Colombia, Avianca Brasil, Kulula, Precision Air et Montenegro Airlines. Les partages de codes existants entre Etihad Airways et airberlin, Alitalia, Brussels Air, Flynas, Jet Airways, Malaysia Airlines, Hong Kong, et Virgin Australia ont été significativement étendus. Etihad Airways a également lancé de nouveaux accords interlignes avec Lufthansa, Pegasus, Malindo et LATAM.

- Le réseau de partenaires d'Etihad Airways, incluant aiberlin, Air Serbia, Air Seychelles, Alitalia, Jet Airways, Virgin Australia et Etihad Regional, représente le septième plus important regroupement mondial de compagnies aériennes. En 2016, la flotte combinée de 705 appareils a transporté 126,6 millions de passagers.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut