Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Index de l'article

houston-skyline
Houston est une ville qui compte aux Etats-Unis, que ce soit pour sa population, son histoire, son art, son industrie...ou ses présidents! BusinessTravel.fr vous emmène à la découverte de cette ville, méconnue des touristes et qui abrite pourtant de nombreuses attractions.

Il y a une vieille blague aux Etats-Unis qui dit que vous pouvez toujours parler à un Texan…mais que vous ne pouvez pas lui dire grand chose.

Le stéréotype veut que les garçons soient grands et portent des chapeaux de cow-boy et que les filles soient aussi grandes et aient des cheveux bouffants.

Les texans sont francs. Pour certains, cela les rend effrontés et bravaches ; pour d’autres, confiants et sûrs. Vous savez où vous en êtes et c’est bon pour les affaires.

La ville de Houston, surnommée la capitale énergétique des Etats-Unis, représente parfaitement le Texas: c'est une ville sûre d'elle même.

Elle est peut-être la quatrième plus grande ville du pays mais ses résidents aiment dire que c’est une ville de vainqueurs.

Par exemple, saviez-vous que “Houston” a été  le premier mot prononcé sur la luné Oui, à 16h18 (EDT) le lundi 20 Juillet 1969, quand la capsule spatiale des Etats-Unis a fait son atterrissage historique sur la lune, l’astronaute Neil Armstrong  a dit au centre de contrôle au Texas : « Houston. Ici la base de la Tranquillité. L’aigle a atterri. »

Sa déclaration suivante qui est quelque peu plus célèbre n’a pas grande importance, « C’est un petit pas pour l’homme mais un grand pas pour l’humanité », celle que Houston aime à se rappeler est la première.

L'année dernière, la ville a fait la une informations à cause de l’ouragan Ike.

Les météorologues prédisaient que la ville, située à seulement une heure de route de la côte du Golfe dans le sud profond, allait subir des dégâts considérables, en septembre dernier, quand Ike approchait.

Un mélange de bonne organisation et de chance a évité de revivre le désastre de l’ouragan Katrina qui avait causé beaucoup de souffrances et de chagrins le long des côtes de Nouvelle-Orléans en 2005.

Il est vrai que des milliers de personnes ont été privées d’électricité, d’eau fraîche et de services mais la ville a rapidement pris les choses en main pour s’attaquer au problème.

Ce n’est pas surprenant : Houston est habitué à faire face à des défis externes depuis qu’elle existe.

En 1836, Le Général Sam Houston combattit les Mexicains à 25 miles de là, lors de la bataille de San Jacinto, pour que le Texas gagne son statut de république indépendante, avant qu’il n’accepte de rejoindre le reste des Etats-Unis. Ce n’est pas étonnant que la ville ait été nommée d’après un grand héros Texan.

 


Houston aime toutes les énergies

petrole-houstonAujourd’hui, la ville de Houston est connue mondialement pour son industrie énergétique, particulièrement pour son pétrole et son gaz naturel et ses industries de construction de biens d'équipements pour les champs pétrolifères.

Ce grand centre pétrochimique et d’ingénierie doit beaucoup au canal artificiel de la ville qui lui permet d’être un port maritime relié directement au Golfe du Mexique.

Le Port de Houston, situé à proximité, se classe premier aux Etats-Unis en termes de commerce flottant international. Seuls 21 pays autres que les Etats-Unis ont un PIB plus important que celui de la région de Houston.

C’est peut-être surprenant mais Houston est aussi un acteur important sur le marché des énergies alternatives : un quart de l’ensemble de son électricité provient de l'énergie éolienne.

Houston a les matières premières dans ce domaine, pensez aux paroles de la chanson de Glen Campbell « Galbeston », qui parle des stations côtières à une heure de route de Houston : « Galveston, oh Galveston, j’entends encore le vent de la mer souffler ». Même si le Texas a un fort  potentiel dans le domaine de l’énergie éolienne, il est tout de même difficile de penser à Houston sans penser au pétrole, ou comme on l’appelle « l’or noir, le thé texan ».

Environ 40%  des capacités de raffinage des Etats-Unis sont localisées dans le Grand Houston. Le prix élevé du pétrole fait garder le sourire aux pétroliers.

Beaucoup des richesses traditionnelles de la ville proviennent de la terre et beaucoup de ses habitants choisissent de rester sous le niveau de la surface à cause du climat.

La ville n’a pas moins de 11km de tunnels et de passerelles reliant les bâtiments du centre-ville.

Ceux-ci permettent aux citoyens d’éviter les températures extrêmes d’été, les fortes précipitations ainsi que l’humidité.

Il y a des parkings, des magasins et des restaurants souterrains, et certains banlieusards ne mettent même jamais les pieds sur la terre ferme quand ils viennent travailler dans le centre-ville.

Ce n’est pas surprenant étant donné qu’environ 100 jours par an, les températures dépassent les 32°C et les matins d’été l’air a en moyenne plus de 90% d’humidité.

Sur le plan économique, la dépendance traditionnelle vis-à-vis de l’énergie est en train de changer. Les soins de santé et la médecine deviennent une autre industrie importante.

Le Centre Médical du Texas basé à Houston est réputée pour sa concentration impressionnante de 47 institutions de recherche et de soins médicaux.

Selon les dernières estimations, la ville compte 13 hôpitaux, deux écoles de médecine et quatre écoles d’infirmières, ainsi que des écoles de médecine dentaire, de pharmacie et de santé publique.

 


space-center-houston

Houston regorge d'attractions dont le centre de la NASA à ne pas manquer!

Les dirigeants de la ville promeuvent également le tourisme, un domaine qui a un fort potentiel de développement.

Sur la route de Galveston se trouve le Centre de la NASA Johnson Space, le centre de contrôle de toutes les fusées et des projets de satellites des Etats-Unis, fondé dans les années 1960 par le président de l’époque, et texan, Lyndon B Johnson.

Les gens repensent tendrement à lui dans cette région comme LBJ au grand cœur, avec pour seul bémol le Vietnam, qui, à ce qu’ils disent, « les a juste épuisé ».

Au gigantesque Centre Spatial, vous pouvez voir les contrôleurs parler aux astronautes actuellement en missions spatiales.

On dirait qu’il y a une éternité que John F Kennedy en 1961 a déclaré que son souhait était qu’un homme atterrisse sur la lune et en revienne avant la fin de la décennie. Il avait, bien sûr, atteint cet objectif huit ans plus tard.

Cela ne prend plus que 91 minutes pour décrire une orbite autour de la terre, vitesse qui relativise les voyages à travers le monde d’aujourd’hui. Comme le guide dit : « Ce n’est pas un parc d’attractions. C’est authentique, c’est le vrai monde. »

 


houston-aquarium

Houston: une ville de gourmets et d'esthètes

 

Le centre-ville de Houston ne manque pas de bons hôtels.

J’ai été particulièrement impressionnée par l’hôtel Icon (hotelicon.com), un établissement cinq étoiles qui était à l’origine une banque. On peut visiter les caves derrière la réception, ce qui est une expérience plutôt originale. Pendant la Grande Dépression des années 1930, les voleurs légendaires Bonnie and Clyde ont envisagé de s’attaquer à la banque mais ont décidé que ce serait plus facile en bas de la rue.

Diner n’est pas un problème non plus. Il y a une grande variété d’établissements proposant à manger dans ce centre cosmopolite, qui a sa part d’immigrants illégaux.

Les texans, parlant franchement et descendants d’immigrants eux-mêmes, les appellent les « futurs Américains récemment arrivés ». Avec plus de 90 langues parlées dans la ville, les restaurants de cuisine internationale ne manquent pas.

Houston a une forte population venant de l’Extrême-Orient, dont la plus grande communauté d’origine vietnamienne du Texas, estimée à plus de 850 000 personnes.

La ville a deux quartiers chinois, un Little Saigon et un Little India. Si vous voulez marquer un peu le coup, essayez le Restaurant Americas (cordua.com), où les flambeurs traînent. La nourriture est excellente et même les capuccinos sont de style texan : grands.

Vous pouvez aussi manger dans une autre des attractions fascinantes de Houston, le Downtown Aquarium (en photo ci-dessus, voir aquariumrestaurants.com), dont les spécialités sont les fruits de mer.

En mangeant un homard, vous en voyez un autre qui nage à côté. Le restaurant est judicieusement situé dans l’ancien château d’eau de la ville et dans l’ancienne caserne de pompiers.

Un train vous emmène le long du tunnel à travers l’aquarium, où 700 tonnes d’eau se trouvent au-dessus de vous.

Pour ceux qui aiment les paris, il y le Sam Houston Race Park, qui accueille toute l’année des courses de pur-sang en direct ou des courses en duplex (en direct/ émissions enregistrés de pistes du monde entier). Il a aussi un choix de pistes en gazon ou en terre.

Sur le plan culturel, Houston est l’une des cinq villes des Etats-Unis ayant ses propres compagnies permanentes, professionnelles et locales dans toutes les disciplines majeures : musique, opéra, ballet et théâtre. Les grands spectacles de New York vont régulièrement dans le sud à Houston. Il est établi depuis longtemps que les femmes des magnats texans ont beaucoup d’argent et beaucoup de temps à consacrer à l’art.

Cela vaut la peine d’aller jeter un œil au travail du sculpteur texan David Adickles, responsable des bustes présidentiels en albâtre de six mètres de haut du Parc des Présidents dans les Black Hills du Dakota, près du Mont Rushmore.

Il a aussi réalisé une statue de 18 mètres du héros public Stephen F Austin (le « Père du Texas ») sur l’autoroute 288, au sud d’Angleton et une autre encore plus grande de « Big Sam », le Général Houston lui-même, à Huntsville.

On peut facilement toutes les observer depuis le siège d'une belle voiture américaine.
Si vous penchez plus pour le shopping, visitez la Galleria, le septième plus grand centre commercial des Etats-Unis.

Sous son atrium spectaculaire en verre se trouvent plus de 375 magasins et restaurants.

 


S'évader à Galveston

galveston-houstonPour s’évader du remue-ménage de la ville, les habitants de Houston aiment le vieux Galveston et pas seulement pour son ambiance et son architecture Victorienne.

Sa brise est très apaisante lors des étés caniculaires et c’est pour cela que tant de personnes y vivent ou s'y rendent le week-end.

L’ouragan Ike a été un problème mais la ville est une rescapée. Après le grand ouragan de Galveston en 1900, les digues ont été surélevées de 5 mètres.

Le magnat du pétrole George Mitchell a décidé de restaurer et de ranimer Galveston pendant les années 1970 et les maisons, qui ont du cachet, sont à voir.

L’ancienne partie de la ville près du port a aussi beaucoup de charme.

Ce n'est pas vraiment une splendeur fanée mais plutôt confortablement interrompue.

Les 32 miles de plage peuvent facilement accueillir les sept millions de visiteurs qui viennent chaque année.

Pour les familles, ce n’est pas la fin des jeux sur la plage, même s’il faudra du temps pour réparer tous les dégâts de la tempête.

Cependant, cette reconstruction est un défi pour les  habitants de Houston qu'ils ont rebaptisés à partir du nom Oktoberfest (leur hommage au festival de bière célèbre de Munich du même nom), le  Ike's Over Fest.

Laissons le dernier mot aux locaux: «Pas tout à fait l'ouest, pas tout à fait au sud. Les texans d'abord, les citoyen américains ensuite.»Houston, avec sa franche assurance, personnifie ce sentiment.

Plus d'informations sur le site www.visithoustontexas.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Est-ce que la France doit discriminer les guéris du Covid par rapport aux vaccinés pour les pays oranges, rouges hors UE? En UE ils voyagent comme les vaccinés

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

REPORTAGES AMERIQUES

Booking.com

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !