Partagez cet article :

 Scandinavian Airlines (SAS) estime avoir besoin d’un financement d'environ 12,5 milliards de couronnes suédoises (1,18 milliard d'euros) pour survivre...

Ce plan de recapitalisation vise à permettre au transporteur « de poursuivre ses activités et son programme de développement durable ».

SAS a expliqué que le gouvernement suédois avait présenté une proposition au Parlement suédois pour soutenir la compagnie aérienne avec un financement allant jusqu’à 5 milliards de couronnes suédoises (430 millions de livres sterling), et a exposé que le gouvernement danois avait été « unis politiquement pour recapitaliser SAS ».

La compagnie aérienne scandinave a certifié qu’elle poursuivait ses efforts pour obtenir le soutien du gouvernement norvégien.

Le groupe a également déclaré qu’il était en dialogue avec les parties prenantes sélectionnées « concernant les modalités du plan de recapitalisation et les mesures de partage des charges requises par les gouvernements suédois et danois », avec d’autres détails devant être annoncés avant la fin de juin.

Le Conseil d’administration de SAS a approuvé un business plan révisé comprenant une réduction des effectifs de 5000 personne, l'amélioration de la productivité de 15 à 25 % et le maintien de procédures strictes de contrôle des coûts. Il stipule également qu’il faut renégocier des contrats avec les fournisseurs, réduire les dépenses en marketing et en développement de produits, au niveau des technologies de l'information ainsi que d’autres projets.

De plus, SAS est sur le point de reporter plusieurs livraisons d’avions à 2024, dont quatre livraisons d'A320 neo.

En plus de ce nouveau plan de restructuration, SAS nécessitera tout de même une recapitalisation, un point de vue partagé selon la compagnie par les gouvernements suédois et danois.

SAS a attesté que l’objectif du plan de recapitalisation était « de s’assurer que SAS est entièrement financée et que les capitaux propres des actionnaires seront déclarés aux niveaux d’avant la pandémie de Covid-19, lorsque les volumes d’affaires prévus reviendront aux niveaux antérieurs à 2022 ».

Le mois dernier, le transporteur européen Lufthansa a obtenu un renflouement de l’État de 9 milliards d’euros, tandis qu’Air France a accepté une aide d’État de 7 milliards d’euros, assortie de conditions, dont la suppression de nombreux vols domestiques

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: