Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

SAS recherche recherche 12 milliards de couronnes

SAS recherche recherche 12 milliards de couronnes

 Scandinavian Airlines (SAS) estime avoir besoin d’un financement d'environ 12,5 milliards de couronnes suédoises (1,18 milliard d'euros) pour survivre...

Ce plan de recapitalisation vise à permettre au transporteur « de poursuivre ses activités et son programme de développement durable ».

SAS a expliqué que le gouvernement suédois avait présenté une proposition au Parlement suédois pour soutenir la compagnie aérienne avec un financement allant jusqu’à 5 milliards de couronnes suédoises (430 millions de livres sterling), et a exposé que le gouvernement danois avait été « unis politiquement pour recapitaliser SAS ».

La compagnie aérienne scandinave a certifié qu’elle poursuivait ses efforts pour obtenir le soutien du gouvernement norvégien.

Le groupe a également déclaré qu’il était en dialogue avec les parties prenantes sélectionnées « concernant les modalités du plan de recapitalisation et les mesures de partage des charges requises par les gouvernements suédois et danois », avec d’autres détails devant être annoncés avant la fin de juin.

Le Conseil d’administration de SAS a approuvé un business plan révisé comprenant une réduction des effectifs de 5000 personne, l'amélioration de la productivité de 15 à 25 % et le maintien de procédures strictes de contrôle des coûts. Il stipule également qu’il faut renégocier des contrats avec les fournisseurs, réduire les dépenses en marketing et en développement de produits, au niveau des technologies de l'information ainsi que d’autres projets.

De plus, SAS est sur le point de reporter plusieurs livraisons d’avions à 2024, dont quatre livraisons d'A320 neo.

En plus de ce nouveau plan de restructuration, SAS nécessitera tout de même une recapitalisation, un point de vue partagé selon la compagnie par les gouvernements suédois et danois.

SAS a attesté que l’objectif du plan de recapitalisation était « de s’assurer que SAS est entièrement financée et que les capitaux propres des actionnaires seront déclarés aux niveaux d’avant la pandémie de Covid-19, lorsque les volumes d’affaires prévus reviendront aux niveaux antérieurs à 2022 ».

Le mois dernier, le transporteur européen Lufthansa a obtenu un renflouement de l’État de 9 milliards d’euros, tandis qu’Air France a accepté une aide d’État de 7 milliards d’euros, assortie de conditions, dont la suppression de nombreux vols domestiques