Partagez cet article :

tampere-vue.jpg

Lorsque l'on demande aux Finlandais l'endroit du pays où ils aimeraient le plus vivre, la plupart répond : à Tampere. Cela peut être une surprise pour tous ceux qui ont eu vent des éloges sur la nature dynamique et cosmopolite d'Helsinki. Pourtant, les Finlandais disent préférer Tampere pour sa scène culturelle - nombreuses salles de concert, théâtres, galeries et musées - combinée avec une ambiance décontractée et une beauté naturelle remarquable.



Tampere est perchée entre deux grands lacs, au coeur de la Région des lacs de Finlande. En été, de nombreuses infrastructures font le bonheur des amateurs de sports nautiques. - voile, ski nautique, pêche et natation - tandis qu'en hiver, le gel transforme les lacs en immenses patinoires. Les entreprises de location de matériel de patinage se succèdent sur les longs chemins, offrant des pistes de patinage sur de longues distances, tandis que les plus aventureux pourront s'essayer au "kite surf", qui consiste à être traîné en surf par un cerf-volant.

En bref, les gens qui vivent à Tampere bénéficient d'un excellent équilibre entre la vie aux grand air, la culture (Tampere espère être choisie comme ville européenne de la culture en 2011) et le travail. Comme il s'agit également du coeur industriel de la Finlande, le chômage est faible et l'économie locale forte.

tampere-usines.jpgTrès peu de gens en dehors de la Finlande ont déjà entendu parler de Tampere, mais ce n'est plus qu'une question de temps, d'après les locaux, pour que la ville ne soit prise d'assaut par les Européens de tous bords.
Ses habitants surnomment Tampere "le Manchester de la Finlande", et il est facile de comprendre pourquoi quand on arrive dans la ville, deuxième plus grande de Finlande après Helsinki qui se trouve à 160 km au sud-est. Plusieurs grandes usines affichent leurs tours le long des rapides de Tammerkosti, qui courent sur environ 1700 m à travers la ville. Si certaines sont encore en service, d'autres sont maintenant reliées à des bâtiments reconvertis en centres artistiques ou en petits centres commerciaux. Nombre d'usines de textile ou de papier ont été fermées dans les années 80 et 90, mais la fumée qui sort encore de quelques cheminées confère à la ville une ambiance romantique de cité industrielle du XIXème siècle.

Tampere a acquis son importance grâce à l'énergie électrique fournie par les rapides de Tammerkosti qui relient les deux grands lacs : Nasijarvi au nord, et Pyhajarvi au suf. Nasijarvi se situe 18 mètres plus haut que Pyahajarvi, ce qui explique pourquoi l'eau dégringole à une telle vitesse.`

La première grosse usine de Tampere a été construite dans les années 1820, avec l'industriel écossais James Finlayson, l'une des figures les plus influentes du début de l'ère industrielle. Sa filature de coton, qui abrite aujourd'hui une agréable galerie où se succèdent magasins, restaurants, cafés, cinémas et les bureaux de plusieurs petite entreprise, est rapidement devenue le plus gros imployeur de la ville.

Aujourd'hui, les entreprises les plus importantes du secteur sont Nokia, qui emploie 1950 personnes ; UPM-Kymmene, qui emploie 2362 personnes produisant du papier et des codes-barres autocollants ; Metsäliitto, autre producteur de papier qui emploie 2034 ouvriers ; et Metso, une entreprise qui écrase des pierres pour la construction de routes et produit des systèmes de contrôle pour les machines de fabrication de papier, avec 1983 employés. Au dernier récensemment, la population de Tampere était de 201 200 habitants, loin derrière les 1 162 900 habitants d'Helsinki.

La zone est connue sous le nom de "moteur" de la Finlande. Le chiffre d'affaires global de la région de Tampere, qui couvre une superficie d'environ 240 km du nord au sud et de 160 km d'ouest en est, comprenant 33 municipalités, était de 22 702 millions d'euros en 2004, avec près de la moitié issue de l'industrie lourde. Ici, une personne sur trois travaille dans une usine.

tampere-rues.jpgMême avec les installations industrielles éparpillées un peu partout à Tampere, la ville reste attrayante, avec ses larges rues en forme de grilles, ses vastes parcs et bien sûr ses deux immenses lacs. C'est un endroit agréable à visiter le temps d'un week-end à n'importe quel moment de l'année, assure le comité du tourisme finlandais, qui rapporte notamment un mini-boom des visiteurs en provenance du Royaume-Uni. Il est cependant préférable d'éviter les plus froids mois d'hiver lorsque la température peut descendre jusqu'à -20°C.

Et les options d'hébergement de qualité ne manquent pas. La plupart des voyageurs d'affaires optent pour l'une des chaînes d'hôtels installées au centre-ville. Le Holiday Inn, récemment rénové pour un standart haut de gamme, est actuellement en tête de peloton. Il propose des chambres à partir de 87 €. L'e Sokos Hotel Ilves a, quant à lui, subi des rénovations qui en ont fait un choix excellent mais plus cher. Un chambre avec wifi y coûte minimum 150 €. Les chambres du sixième étage ont été redécorée dans un style moderne et élégant. Le Sokos comprend également deux hôtels de moindre standing à Tampere : le Tammer et la Villa, il est donc essentiel de s'assurer au moment de la réservation que le bon hôtel a bien été sélectionné. Le Scandic Hotel, proche de la gare avec 263 chambres et le wifi gratuit, est un autre choix judicieux. Les trains à destination d'Helsinki sont fréquents, pour un voyage d'une heure et demie.

"Un bon nombre de voyageurs commencent à affluer avec la compagnie Ryanair", explique un porte-parole du Scandic. "Ils viennent principalement du lundi au vendredi. La plupart sont des des voyageurs d'affaires. Nous commençons également à voir des touristes venir pour le week-end, pas énormément, mais leur nombre devrait augmenter".

tampere-hall.jpgTampere possède aussi une vie culturelle intense. Il existe plusieurs galeries d'art, une demi-douzaine de théâtres et le Tampere Hall (photo ci contre), salle de concert de première classe construite en 1990. L'Orchestre philharmonique de Tampere s'y produit chaque vendredi soir. Kalervo Kummola, directeur général du Tampere Hall et moteur et agitateur local, a été impliqué dans l'aspiration de la ville à devenir capitale culturelle. "La culture joue un rôle majeur dans cette région", raconte-t-il. "L'autre jour, nous avons sorti des billets pour assister au concert de Dame Kiri Te Kanawa. Nous avons vendu 1800 places en moins de deux heures. Le Budapest Gypsy Symphony orchestra a attiré, quant à lui, 1600 spectateurs".

En plus d'être PDG du Tampere Hall, Kummolas est président de la fédération finlandaise de hockey sur glace et président du Conseil olympique du pays. Tampere a deux des meilleurs équipe du pays et c'est là qu'a débuté le hockey sur glace en 1920. Prenez la peine de vérifier si une partie a lieu lors de votre voyage - c'est une occasion unique de voir les Finlandais, d'ordinaire si réservés, se lâcher sur le terrain. Le hockey sur glace est le plus grand sport national, bien que l'intérêt pour le football aille grandissant. La saison du foot commence en avril car il fait trop froid en Finlande pendant la saison habituelle européenne. Kummolas, qui a été député pour le parti conservateur de Finlande de 1999 à 2003, est le principal actionnaire de l'équipe locale, Tampere United.

tampere-lenine.jpgKummolas nous confie que les habitants locaux espèrent développer la vie culturelle de Tampere plus qu'elle ne l'est déjà - en partie pour continuer d'attirer de brillants étudiants souvent séduits par les lumières d'Helsinki. L'un des points forts de la ville est le fascinant musée Lénine, que de nombreux visiteurs ratent. Lénine est venu à Tampere pour préparer la Révolution russe. C'est là qu'il a rencontré Staline pour la première fois, en 1905. On peut voir le canapé vert sur lequel Lénine aurait dormi au cours de ses escales à Tampere. Il y a également de curieux documents relatifs aux débuts de l'indépendance finlandaise, certains signés par Lénine, octroyant à ses "amis" finlandais leur indépendance au sein de cette région sous influence soviétique.

Juha Kostiainen, vice-président du développement des affaires pour YIT Corporation, l'une des plus grandes entreprises de construction de Finlande, estime que la ville est sur le point de "vraiment décoller", en partie en raison de l'immobilier, nettement moins cher qu'à Helsinki. Certains font même la navette entre Tampere et la capitale finlandaise, souligne-t-il. "J'aime vivre à Tampere. C'est agréable de travailler à Helsinki, mais je ne pourrais pas y vivre".

YIT a récemment mis en place une vaste zone d'appartements modernes dans le quartier de Tammela au centre-ville. La société espère ainsi attirer les professionnels qui travaillent dans les entreprises locales et créer un quartier haut de gamme dynamique.

tampere-nokia.jpgKostiainen, ancien directeur du développement économique pour la ville de Tampere, estime que Tampere devrait suivre l'exemple de Cambridge au Royaume-Uni en devenant un centre d'excellence pour la recherche et le développement. Plusieurs entreprises - dont John Derre, Gardner Denver et, bien sûr, Nokia - ont d'ailleurs déjà leur département R&D basé ici (photo de gauche).

En l'occurrence, la ville d'où Nokia tire son nom (bien qu'elle ne dispose plus de bureaux de télécommunications) se trouve à seulement 10 minutes à l'ouest de Tampere. L'entreprise a été lancée en 1865 à Tampere, d'abord spécialisée dans le commerce de produits forestiers avant de se trouver vers l'électronique dans les années 1970. La ville de Nokia a toujours son usine de caoutchoux, qui produit des pneus et est un important employeur local.

Tampere est la plus grande ville de l'intérieur des terres scandinaves, et elle semble destinée à grandir encore plus. Anja Taskinen, directeur adjoint à la Chambre de commerce de Tampere, déclare : "Les gens nous surnomment le moteur de la Finlande et ils ont raison. Nous bénéficions d'une croissance plus importante que celle d'Helsinki. Nous avons une université très prisée : pour y entrer, la concurrence est rude. Nous recevons des étudiants des quatre coins du pays. Souvent, ils vont sur Helsinki mais finissent par revenir à Tampere pour son mode de vie. Il est plus facile de trouver un logement. Il est plus facile de trouver une place pour un enfant dans une école. Il y a un large choix de théâtres et d'offres culturelles. Il y a la forêt pour se promener et l'eau pour nager ou faire du bateau. Nous avons beaucoup à offrir".

Sans oublier que Tampere se trouve maintenant à deux heures et demie de Stansted - la plus septentrionale des destinations Ryanair en Europe, mais aussi certainement l'une des plus intéressantes.



OU LOGER


tampere-holidayinn.jpgLe Holiday Inn (HOLIDAY INN) est un quatre-étoiles récemment remis à neuf en face du Tampere Hall, principale salle de concert. A partir de 87 € la chambre, petit-déjeuner inclus. Saunas. Le wifi coûte 13 € par jour.

Le Scandic Tampere City (SCANDIC) est un autre quatre-étoiles récemment rénové, proche de la gare. A partir de 100 € la chambre, avec wifi gratuit. Il ya une salle de gym et un sauna.

Le Sokos Hotel Ilves (SOKOS) est une tour située au-dessus du principal centre commercial. Considéré par certains comme le meilleur hôtel de la ville. A partir de 150 € la chambre, et le wifi pour 13 € par jour.



OU MANGER

Le Ravintola Nasnneula (+358 207 130 234) est un restaurant pivotant au sommet de la tour d'observation. On y sert une cuisine finlandaise traditionnelle. Un menu de trois plats coûte 58 €.

Le Ravintola 4 Vuodenaikaa (RAVINTOLA) est restaurant de fruits de mer petit mais exceptionnel situé dans un coin du marché intérieur sur Hameenkatu, rue principale de Tampere. Ouvert pour le déjeuner, et pour le dîner pour les groupes qui réservent. Le menu de trois plats accompagné de vin y coûte à partir de 26 €.

Le Amarillo (AMARILLO) est un Steak House sur le thème mexicain situé au pied de la tour de l'hôtel Sokos. Un menu de trois plats accompagné de vin y coûte dans les 37 €.



CONTACTS UTILES

Chambre de commerce de Tampere (CC TAMPERE) - pour des informations sur les entreprises locales majeures et les dernières données économiques.

Office du tourisme de Tampere (OT TAMPERE) pour des renseignements sur les attractions locales.

Comité du tourisme finlandais (FINLANDE) pour un aperçu sur le pays.

Tampere Hall (TAMPERE HALL), principale salle de concert. D'une capacité de 1800 personnes, elle accueille chaque week-end de grandes manifestations.
YIT Corporation (yit.fi) est l'une des plus grandes entreprises de construction de Finlande.

Six Degrees (6D) est un mensuel anglophone regroupant actualités, renseignements sur les événements culturels et textes d'opinion politique. En libre accès dans la plupart des halls d'hôtels.



LOCATION DE VOITURE

Hertz propose des voitures par l'intermédiaire du site Ryanair à partir de 78 € par jour.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


REPORTAGES EUROPE

NIKKO : une région japonaise à découvrir

Le Guide vert Michelin a recensé de nombreux sites à ne pas manquer dans le parc national de Nikko. Une région à découvrir facilement au départ de Tokyo avec Tobu Railways.

Cliquez ici pour lire le reportage.

tobu

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Avez-vous déjà acheté un billet en classe économique premium ?
Aller en haut