Partagez cet article :

Un projet de voyage aux Etats-Unis avec sans se ruiner ? Osez l’hébergement dans les centres-villes ! Les auberges YMCA regroupent le confort de l’hôtel et un petit budget. Aussi, les nombreux équipements qu’elles proposent permettent aux sportifs de jouir de leur activité au pays des fastfood !

Si vous vous baladez à New York, vous croiserez sûrement le chemin d’un drapeau blanc avec un logo en « Y » bleu et rose. Véritables paradis des sportifs, ces petits nids douillets contrastent avec toute image préétablie de l’auberge de jeunesse. Ici, pas de soirées dans les salles communes jusqu’à l’aube ou de dortoirs pleins à craquer.

Dortoirs mais aussi chambres doubles,triples...

A la place, des chambres climatisées doubles, triples ou quadruples et lits refaits tous les matins par l’équipe de nettoyage. En fonction des YMCA, les équipements de la chambre peuvent varier mais la configuration en chambre privée reste la même (télé, petit frigo, placard, bureau…). Il est également possible de prendre un lit en dortoir pour un tarif moins élevé (ENTRE 25 et 30 dollars la nuit). Le mot d’ordre est à la pratique sportive, et tout est fait pour vous motiver !

Un lieu de séjour idéal pour les sportifs

Salle de fitness, piscine, cours de sport ou encore sauna et hammam rendent le séjour très agréable. Ouverts jusqu’à 23h (très pratique quand on part visiter toute la journée), les équipements sont accessibles sans frais supplémentaires. A l’accueil, il n’est pas rare de croiser des locaux qui profitent de leur temps libre pour venir se défouler car les YMCA sont réputées pour leurs équipements sportifs.

Les auberges facilitent notamment les inscriptions en famille en proposant un service de garderie pendant les activités des parents. Touristes et habitants se croisent entre deux longueurs sans pour autant se disputer l’espace aménagé de manière fonctionnelle. Cependant, éviter les pics de fréquentation de début et fin de journée pour une séance plus agréable.

Nous avons testé le YMCA Vanderbilt à Manhattan

Parmi ces lieux idéaux pour la pratique sportive, la Vanderbilt YMCA située au 224 EAST 47th Street, au cœur de Manhattan, dispose d’un excellent rapport qualité-prix. Comptez moins de 50 dollars la nuit par personne pour une chambre privée double dans cet établissement à 10 minutes à pied de Times Square (le prix moyen d’une chambre d’hôtel à Manhattan est entre 350 et 400 dollars, taxes non comprises). Il est en outre indispensable de réserver car les places sont vite envolées. Ouverte 24H/24H, les entrées et sorties sont simples et rassurantes par la présence de plusieurs agents de sécurité qui vérifient les cartes d’accès aux chambres (Ici, il n’y a que des chambres privées). Les deux ascenseurs permettent des allées et venues fluides entre les espaces sportifs et les chambres, étalées sur plusieurs étages. Si les vestiaires de la piscine sont très bien organisés, avec des espaces de douche propres et des équipements performants (télé, sèche-cheveux…), il est aussi possible de se doucher à son étage dans une cabine spacieuse. Seul bémol, les lieux communs (particulièrement la cuisine) manquent d’équipements (pas de four, petit espace…) et la convivialité n’est pas au rendez-vous, au profit de l’espace privé.

YMCA: une longue histoire

Très populaires aux Etats-Unis, les YMCA restent des logements idéaux pour les visites des grandes villes. Vous aurez cependant plus de facilité à en trouver sur la côte Est, notamment à New York et Washington. Crées en 1844 par le pionnier Georges Williams à Londres, elles propagent un mouvement de service depuis plus de 150 ans. En 1855 sont crées à leur tours les YWCA ( Young Women’s Christian Association) pour les femmes. Initialement lieux de regroupement de la jeunesse évangélique (Young Men’s Christian Association), elles sont devenues témoins de grandes innovations sportives. Ainsi, un professeur d’une université YMCA crée le basket-ball en 1891. En 1895, un autre crée le volley-ball ! Associer le sport aux YMCA est donc devenue une véritable tradition, pour le plus grand plaisir des clients.  Les auberges YMCA, majoritairement fréquentées par des hommes, deviennent au début du XXème siècle un lieu de rencontres et d’échanges homosexuels et bisexuels. Leur utilisation à cet effet permettait aux hommes d’exprimer librement leur orientation sexuelle dans un lieu privé, caché des regards des autres encore très critiques sur leurs pratiques. Cette situation s’est atténuée à partir de 1960, où apparaissent des bars et clubs homosexuels dans les grandes villes. Le groupe Village People a célébré cette fierté nationale dans le tube « Y.M.C.A » qui continue de faire danser à travers les générations.

Appréciées depuis leur création, les YMCA sont désormais implantées dans plus de 130 pays et s’imposent dans les quartiers les plus branchés des métropoles.

Elles perdurent sur le marché en touchant une clientèle familiale tandis que la jeune génération délaisse les auberges de jeunesse au profit de nouvelles pratiques comme le couchsurfing.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut

Cliquez ci-dessus pour voir la nouvelle cabine