La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

air-france-siege-business-2014-2

On s’attendait à des résultats en nette amélioration pour Air France en 2013 et ils l’ont été! La compagnie tire enfin les premiers bénéfices de son plan Transform 2015 et de la refonte de ses offres.

Air France voit-elle enfin le bout du tunnel?

air-france-2014-2Les résultats présentés ce matin ainsi que les décisions intelligentes prises en terme d'offres et de services ces derniers mois semblent le montrer.

Air France affiche un résultat d’exploitation positif de 130 millions d’euros pour son exercice 2013 contre -366 millions l'an passé pour un EBIDTA de 1855 millions d’euros (1394 en 2012).

La hausse du résultat d'exploitation est due en grande partie à la réduction des coûts prévue dans le plan Transform 2015 qui a porté ses fruits.

La baisse des frais de personnel a permis d'amériorer le résultat d'exploitation de 466 millons et les cours plus modérés du pétrole ont également apporté 123 millions en sus.

Le résultat net retraité d’Air France reste cependant toujours négatif à -349 millions d’euros mais en nette amélioration par rapport à l’an passé (-696 millions).

air-france-resultats-2014« L’année 2013 a marqué une étape importante dans le redressement du Groupe. Nous avons bénéficié de la mise en place des nouvelles conditions de travail adoptées par l’ensemble de nos collaborateurs et des projets industriels lancés dans toutes nos activités. En conséquence, en dépit d’un environnement toujours dégradé, le Groupe a retrouvé une exploitation bénéficiaire, généré un niveau élevé de cash-flow libre, et réduit sa dette au-delà des objectifs initiaux.
» a déclaré Alexandre de Juniac, PDG d'Air France-KLM.

Le groupe n'a pas joué que sur la baisse des coûts...mais a investi pour l'avenir

Mais les chiffres les plus importants ne sont sans doute pas liés à cette réduction des coûts : la compagnie a aussi (et surtout) su investir pour l'avenir. 

La rationalisation de son offre court, moyen courrier amorcée en 2012 (nouveaux sièges, tarifs et services) et la refonte de son offre régionale sous la marque étendard Hop! en 2013 va dans la bonne direction.

Le groupe Air France-KLM va même repasser même à l'offensive cet été sur le court/moyen-courrier avec une forte augmentation du plan de vols de sa filiale Transavia.

business-air-france-20-fevrier-2014Air France va par ailleurs installer son nouveau siège affaires sur sa flotte long-courrier (sur ses 44 B777 mais aussi sur ses A380 dans un second temps) ce qui va permettre à la compagnie de monter en gamme et d'être plus compétitive auprès de la clientèle Business: la compagnie va investir 500 millions d'euros à cet effet d'ici fin 2015.

Enfin, Air France-KLM a tiré parti des partenariats initiés ces dernières années avec Delta (Joint-venture transtlantique, N°1 en RSKO sur l'Amérique du nord), les compagnies chinoises (position de N°2 en terme de RSKO en Asie) et Etihad.

La signature d'un accord avec GOL devrait offrir de belles opportunités au groupe au Brésil (voir http://www.businesstravel.fr/air-france-s-allie-avec-la-bresilienne-gol.html) .

«Je voudrais insister sur l'importance qu'ont nos partenariats» a affirmé Alexandre de Juniac qui a laissé entendre que celui avec Etihad pourrait se d'ailleurs se renforcer et que le point clé était un partage des revenus.

Air France-KLM envisage également un accord avec Jet Airways, la compagnie indienne dans laquelle Etihad a investi l'an passé.

La compagnie va également élargir sa société commune avec Kenya Airways en 2014 à 44 vols intercontinentaux hebdomadaires et en incluant 27 destinations en Afrique, soit au total un doublement du périmètre de la joint-venture (Air France-KLM détient 27% du capital de Kenya Airways).

Alors que les sociétés françaises souffrent de frais de personnel foncièrement plus importante que leurs concurrents européens et d'une rentabilité bien moindre du fait de frais et taxes variés (record OCDE de 45,3% de prélèvements obligatoires en France en 2012  contre 37,6% en Allemagne), force est de reconnaitre que la gestion d'Air France a été plutôt efficace en 2013, le secteur aérien étant très concurrentiel...

L'exercice 2013 laisse apparaitre un possible retour aux bénéfices en 2014, si Air France parvient à réduire les pertes de son activité cargo (-202 millions de pertes d'exploitation en 2013),  à consolider ses positions face aux low-costs grâce à TRansavia et à continuer à augmenter ses recettes et baisser ses coûts sur le réseau court/moyen-courrier.

www.airfrance.fr

Autres chiffres:

Le chiffre d’affaires a atteint 25,520 milliards en 2013, en hausse de 0,4% avec une augmentation de 2,4% des revenus passagers à 20,112 milliards à taux de change constant.

La recette unitaire au Siège-Kilomètre Offert (RSKO) a enregistré une progression de 0,8% à change constant (-1,0% en courant). Le RSKO sur le moyen-courrier a réussi à progresser de 2,4% contre 0,6% pour le long-courrier.

Le coût unitaire au Siège-Kilomètre Offert (CSKO) a baissé de 1,8% à change constant (-3,3% en courant).

Le trafic long-courrier a augmenté de 2,5% pour des capacités en hausse de 2,4%.

Le coefficient d’occupation est resté stable (+0,1 point) à 85,7%.

En moyen-courrier, le trafic a augmenté de 1,7% malgré la réduction de 1,2% des capacités reflétant l’impact de Transform 2015.

Le coefficient d’occupation moyen-courrier a gagné 2,2 points à 76,8%.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut