Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

L'Angleterre va assouplir sa quarantaine pour les voyageurs. Mais le monde du voyage est déçu et estime ces mesures trop timorées alors que le pays aurait pu proposer des tests antigéniques avant le départ en supprimant l'obligation de quarantaine afin de relancer le secteur du tourisme...

L'Angleterre s'apprête à lever le confinement de la population à partir du 2 décembre et parallèlement les restrictions de voyage vont être assouplie.

C'est un pas en avant mais qui ne sera pas suffisant pour relancer les voyages entre la France et le Royaume-Uni, tellement la mesure est timide et timorée diront certains.

Les nouvelles règles annoncées tôt ce matin indiquent que les visiteurs du Royaume-Uni, ou ceux qui reviennent après des vacances, peuvent raccourcir leur quarantaine de 14 jours s'ils paient de leur poche un test Covid-19 et qu'il est négatif.

Les passagers arrivant en Angleterre pourront réduire l'auto-isolement obligatoire d'au moins une semaine, alors que le gouvernement lance sa nouvelle stratégie pour tester les arrivées internationales.

Le secrétaire aux Transports, Grant Shapps, a annoncé qu'à partir du 15 décembre 2020, les passagers arrivant en Angleterre en provenance de pays ne figurant pas sur la liste des couloirs de voyage du gouvernement (comme la France) auront la possibilité de passer un test après cinq jours d'auto-isolement : si le résultat du test est négatif, ils pourront cesser leur quarantaine.

Les passagers devront réserver et payer pour un test de coronavirus (COVID-19) auprès d'un fournisseur privé d'une liste gouvernementale pour s'assurer que les installations du NHS ne sont pas utilisées.

Le «test de libération pour les voyages internationaux» signifie que les passagers arrivant en Angleterre par avion, ferry ou train doivent réserver leur test avant de voyager; doivent remplir un formulaire de localisation des passagers; et devront encore s'auto-isoler pendant 5 jours avant de passer un test - plutôt que de le passer à leur port d'arrivée.

Le secrétaire aux transports, Grant Shapps, a déclaré: « notre nouvelle stratégie de test nous permettra de voyager plus librement, de voir nos proches et de stimuler les affaires internationales. En donnant aux gens le choix de tester au bout de 5 jours, nous soutenons également l'industrie du voyage alors qu'elle continue de se reconstruire hors de la pandémie ».

Cette demande d'assouplissement de la quarantaine a fait l'objet de pressions de la part de l'industrie du voyage depuis plusieurs mois, mais il est frustrant qu'elle ne soit mise en place qu'à la mi-décembre, ne s'applique qu'à l'Angleterre pour le moment et ne soit accompagnée d'aucune nouvelle information de la part du gouvernement alors qu'il envisage de redémarrer l'industrie du voyage qui a perdu des dizaines de milliers d'emplois rien qu'au Royaume-Uni.

Virgin Atlantic plaide pour des tests et la fin de la quarantaine

Shai Weiss, PDG de Virgin Atlantic, a déclaré: « L'introduction des tests de passagers aériens le cinquième jour est une première étape vitale pour rouvrir le ciel à l'approche de Noël. Cependant, une quarantaine de cinq jours est susceptible de s'avérer un élément dissuasif important pour les voyageurs, en particulier les voyageurs d'affaires. La seule façon de rouvrir complètement les liens commerciaux et de voyage vitaux, de soutenir la reprise économique du Royaume-Uni et de protéger plus de 500 000 emplois soutenus par l'aviation, est de passer à un régime de test avant départ robuste pour remplacer en toute sécurité la quarantaine dès que possible. Passer à un régime de tests avant départ serait deux fois plus efficace que la quarantaine. Les passagers doivent pouvoir passer un test jusqu'à 72 heures avant le départ, y compris un test rapide à l'aéroport le jour du départ. Nous appelons le gouvernement à suivre les preuves, à soutenir les essais de l'industrie et à montrer la voie en permettant la reprise de la libre circulation des personnes et des marchandises. Nous espérons que les tests ouvriront également la voie à l'ouverture des frontières américaines aux voyageurs britanniques. »

 Joss Croft, PDG de UKinbound, a déclaré: «La mise en œuvre de tests après cinq jours et la réduction de la quarantaine est un pas dans la bonne direction, mais la perspective que les visiteurs doivent s'auto-isoler pendant un certain temps continuera à entraver considérablement la demande et, par conséquent, l'industrie du tourisme réceptif du Royaume-Uni. Le tourisme est une entreprise compétitive, et lorsque nous pouvons voyager à nouveau, nous avons besoin d'un régime de test de premier ordre, éliminant la nécessité d'une longue auto-isolation, sinon les concurrents qui disposent de ces systèmes en récolteront les bénéfices. Le tourisme pourra contribuer de manière significative à la reprise économique du Royaume-Uni, mais à l’heure actuelle, les entreprises ont du mal à survivre et tant qu’un système plus rigoureux n’est pas en place, les visiteurs internationaux ne reviendront pas en nombre. Le gouvernement doit fournir un fonds de résilience ciblé pour les entreprises de tourisme réceptif et accéder à des subventions dont elles étaient auparavant exclues, afin de garantir qu'elles puissent survivre à l'hiver ».

Pourquoi l'Angleterre ne supprime pas la quarantaine et ne met pas en place des tests antigéniques avant départ ?

A ce titre, le royaume-Uni devrait suivre l'exemple de l'Allemagne qui a particulièrement bien géré l'épidémie.

Elle exige ainsi depuis cet été des testsPCR négatifs pour tous les voyageurs provenance de régions à risque.

L'arrivée de test antigéniques rapides permet aujourd'hui de tester rapidement les voyageurs à un aéroport de départ et ces tests sont relativement fiables.

Les tests antigéniques avant départ devraient donc s'imposer et on ne comprend pas pourquoi les mesures de quarantaine sont encore mises en place en Europe.

Rappelons que les élections américaines sont finies et que le taux de mortalité du Covid-19 est ridicule soit entre 0,27 et 0,6% selon les études scientifiques. La maladie a tué en moyenne en France des personnes âgées de 81 ans avec 65% d'hommes dont l'espérance de vie est de 79 ans.

Au vu des données scientifiques sur la maladie, les restrictions mises en place aujourd'hui s'avèrent totalement disproportionnées d'autant que l'on dispose de tests antigéniques fiables et rapides. En France des centres de tests antigéniques ont mis en place aux aéroports de Roissy et Orly.

Mise à jour du 25/11 : le gouvernement anglais examine actuellement un rapport pour exempter de quarantaine les voyageurs d'affaires pour des courts séjours d'un à 3 jours. La mesure pourrait être adoptée mais n'est pas encore suffisante pour relancer pleinement les voyages.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

Recevez notre Newsletter !