Partagez cet article :

En dehors d’Allemagne beaucoup de personnes pensent que la Deutsche Bahn est un parfait exemple de comment une compagnie ferroviaire doit fonctionner, pourtant elle fait face actuellement à différents challenges…

Beaucoup connaissent la réputation de ponctualité et de fiabilité des chemins de fer allemands. Malheureusement la réalité est différente aujourd’hui.

On a appris via le quotidien Der Spiegel que le CEO de la Deutsche Bahn Richard Lutz a écrit aux équipes pour discuter du chaos et des problèmes de gestion au sein de l’opérateur ferroviaire.

Ce n’est pas une surprise pour les experts du ferroviaire.

Plus tôt cette année dw.com a écrit un article sur la baisse de la ponctualité » au sein de la Deutsche Bahn particulièrement pour les prestigieux trains ICE. En mars 2018, un quart des trains longue distance de la Deutsche Bahn sont arrivés en retard.

Les problèmes de ponctualité ont débuté en 2015 quand la DB a initié le projet «Zufunkt Bahn» qui visait à améliore la situation. Et cette année la ponctualité est pire qu’il y a 3 ans. La Deutsche Bahn vise un taux de ponctualité de 80% mais il est actuellement de 76%.

Le magazine Railway Gazette estime qu’il n’y a pas eu d’amélioration.

En plus les coûts de la DB sont en hausse tandis que les revenus (pour les passagers et le fret) sont en baisse.

La dette de la DB atteint 20 milliards d’euros et si rien n’est fait elle devrait avoisiner 25 milliards d’ici 2025.

Selon le Spiegel, « le management de la DB a des problèmes. Et cela est resté largement caché au public durant l’été. On n’a pas noté que la DB a accumulé les dettes à un degré inquiétant et que les trains sont en retard...La possibilité d’une réforme majeure et d’une modernisation semble de plus en plus s’éloigner ».

Der Spiegel estime que la baisse des revenus est liée à la concurrence de nouveaux acteurs comme Flixbus et Flixtrain (dans un marché allemand dérégulé).

De plus l’ajout de nombreuses compagnies low-costs domestiques comme Eurowings ou Ryanair n’a pas aidé et a sans doute affaibli les revenus des routes longues distances très lucratives.

Pour rester compétitive la DB doit réduire ses tarifs « mais alors ils ne couvrent pas ses coûts surtout si elle ne fait pas des efforts de productivité » note Der Spiegel.

Plus tôt cette année la DB a estimé que le déclin des infrastructures était la cause de la baisse de ponctualité. Maintenant il semble que des problèmes techniques au niveau des trains en soient la cause.

Cependant au final la DB reste un opérateur solide même si elle a des problèmes de ponctualité.

www.db.com

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut
Web Analytics