Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Les critiques fusent contre le pass sanitaire

Les critiques fusent contre le pass sanitaire

Le gouvernement doit faire face à une vague de protestation qui touche désormais les milieux économiques en plus du peuple. Combien de temps le gouvernement va-t-il pouvoir tenir seul contre tous???

Le Conseil national des centres commerciaux n'y va pas de main morte. Selon lui le pass sanitaire porte préjudice à la fréquentation globale en raison « d'une confusion totale dans l'esprit de nos concitoyens ». Le Centre National a demandé ce mardi sa suppression.

Le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) a estimé à « une chute d'un quart la fréquentation dans l'ensemble des centres commerciaux », « non seulement (dans) les grands centres commerciaux métropolitains soumis au contrôle du pass sanitaire dans lesquels elle atteint 30% à 40% mais également (dans) tous les centres dans l'ensemble des territoires ».

Le pass sanitaire est donc une attaque frontale à l'économie française.

Une suspension du pass a été demandée à Paris et un audience doit avoir lieu ce jour au tribunal administratif de Paris.

Les tribunaux ont suspendu le pass sanitaire dans plusieurs départements

Ces derniers jours le gouvernement a essuyé plusieurs revers.

Suite à des actions en justice, le pass sanitaire a été suspendu dans les Yvelines puis en Essonne, dans le département du Haut-Rhin et dasnsles Hauts-de-Seine. Alors que les Tribunaux ont invalidé le pass sanitaire, se pose alors la question de l'impartialité du Conseil d'Etat et du Conseil Constitutionnel vis à vis de la loi.

Le secteur des hypermarchés n'est pas le seul à critiquer vertement le gouvernement.

Le pass sanitaire a coûté près de 7 millions d'entrées selon la Fédération Nationale des cinémas français ce qui représente peu ou prou 50 millions d'euros de chiffres d'affaires. On ne parle pas du manque à gagner des hôtels, restaurants, bars, des campings et des musées...Est-ce bien sérieux de tuer ainsi l'économie? La question de la responsabilité du gouvernement se pose vis à vis des acteurs économiques qui pourraient porter de nombreuses affaires devant les tribunaux.

Dans le secteur des transports l'incompréhension est également totale alors que l'on peut prendre le métro mais pas les TGV ou les avions pourtant bien moins contaminants selon plusieurs études dont une publiée au Royaume-Uni (voir Pass sanitaire: est-ce normal pour les trains longue distance)

Selon l'UNSA certains trains pourraient être supprimés au dernier moment alors que tous les cheminots ne sont pas vaccinés.

L'ordre des médecins s'inquiète de la question de l'accès aux soins

L'intérêt global du pass sanitaire est par ailleurs remis en question par les médecins. L'ordre des médecins s'était inquiété « de la question de l'accès aux soins ». Il ne fait pas de doute que de nombreuses actions en justice vont avoir lieu de la part de malades mal soignés du fait du pass sanitaire à l'hôpital. L’entrée en vigueur du pass sanitaire dans les établissements de santé « ne doit pas priver des patients de soins, alors même que les conséquences délétères de la crise sanitaire en termes d’accès aux soins et de suivi des malades, et notamment des malades atteints de pathologies chroniques, sont largement documentées » avait indiqué l'ordre des médecins.« À l’hôpital, on va dépenser 60 millions d’euros par mois pour embaucher des vigiles qui contrôleront le pass à l’entrée ! Je pense que cet argent serait mieux utilisé à autre chose », s’agace l’urgentiste pour qui la question du refus de soin risque de se poser a-t-il déclaré dans le Quotidien du Médecin. « Nous sommes le seul pays où il est aussi contraignant », s’est inquiété le porte-parole de l’AMUF (association des médecins urgentistes de France). Il a d'ailleurs rappelé que le port du masque doit rester la règle à l’intérieur des bâtiments, comme les musées, même lorsque les gens sont vaccinés,au contraire de ce que permet le pass sanitaire et appelle les patients à respecter l’isolement en cas de test positif au Covid.

Un pass inutile sanitaire parlant alors que les vaccinés peuvent avoir autant de charge virale que les non vaccinés

A cela s'ajoute le fait que les études ont montré que les personnes vaccinés pouvaient avoir autant sinon plus de charge virale avec le variant Delta que les personnes non vaccinés ce qui rend caduc l'idée même du pass sanitaire comme le résume cet article de Nature.

Ceci entraine un « risque d’introduction du virus à partir de personnes vaccinées mais infectées », note le Conseil scientifique dans son dernier rapport. Ainsi en Israël l'efficacité du vaccin n'est que de 39% pour l'infection et de 40% pour les symptômes comme l'indique un article du Parisien.

En Israël, 60% des personnes hospitalisées sont vaccinées, ce qui prouve que les vaccinés sont aussi gravement atteints alors qu'Israël a vacciné 78% de sa population (voir Israël ne rouvre pas ses frontières aux voyageurs vaccinés).

Alors que le pass sanitaire n'a plus d'utilité sanitaire pour le variant Delta et qu'il affaiblit l'économie, qu'attend donc le gouvernement pour supprimer cette mesure ubuesque?

Comme le résume Contrepoints, « tout l’échafaudage d’arguments présentés par le président de la République et l’équipe gouvernementale à la mi-juillet est en train de s’effondrer ». Quand on a tort mieux vaux changer d'avis que persister dans son erreur...

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?