Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Un sondage publié depuis le 12 juillet 2021 sur le site web de Business Traveler France montre que 87% des lecteurs sont opposés au pass sanitaire…

Depuis l’annonce de la mise en place du pass sanitaire généralisé le 12 juillet, nombreux ont été les français à montrer leur opposition au pass sanitaire.

De nombreuses manifestations ont eu lieu dans la plupart des grandes villes de France et de nombreux syndicats professionnels sont opposés à ce pass. Trois départements d’Outre-mer ont été reconfinés dont la Martinique, la Réunion et la Guadeloupe alors que les habitants avaient montré leur opposition à ce pass dans la rue.

 Le pass sanitaire risque par ailleurs d’avoir un impact très négatif sur l’économie du secteur du tourisme.

La SNCF qui a déjà affiché 5 milliards de pertes en 2020 pourrait avoir un mois d’août très difficile du fait de la mise en place du pass sanitaire alors qu’elle a déjà du mal à survivre. Une étude anglaise réalisée récemment a montré que les trains et gares n'étaient pas  facteurs de contamination.

La Fédération des éditeurs de films a annoncé une perte de fréquentation de -70% depuis la mise en place du pass sanitaire dans les lieux cultures. Le président du syndicat national des espaces des loisirs, d'attractions et culturels estime la chute de fréquentation des parcs de -20% à -50% voire -70% pour certains.

Les salles de sport font face à un taux de résiliation jamais vu et l’ambiance est morose dans les musées. Le président de l’UMIH Ile-de-France estime que le pass sanitaire est « incompréhensible » et que le chiffre d’affaires pour les hôtels devrait baisser de -30% selon Franck Delvau de l’UMIH Paris Ile-de-France. Les campings vont également perdre des clients et les agences de voyage pointent une baisse des réservations.

La France a le pass le plus strict d'Europe?

Par ailleurs, la France semble désormais être le pays dont le pass sanitaire est le plus extrémiste d'Europe, le plus strict alors qu’il s’applique à presque tous les lieux de la vie quotidienne : hôpitaux, grandes surfaces, restaurants, lieux culturels, les terrasses des restaurants, ce qu’aucun grand pays démocratique n’a osé faire à notre connaissance.

Des lecteurs fortement opposés au pass sanitaire

Pour toutes ces raisons un sondage mis en place sur notre site BusinessTravel.fr réalisé depuis le 12 juillet 2021 montre que 87% des lecteurs sont opposés au pass sanitaire soit 1487 votants sur un total de 1711. Seulement 224 lecteurs ont voté pour soit 13% des votes.

Alors que nos lecteurs sont très éduqués, grands voyageurs et à haut revenus cela montre que l’opposition au pass sanitaire n’est pas cantonnée à une petite partie de la population.

Un vote logique alors que la justification du pass ne semble plus être sanitaire au regard des dernières études scientifiques internationales. 

Charges virale identique pour les vaccinés et les non vaccinés selon le CDC américain

Le Center for Disease Control américain a confirmé que « les vaccinés infectés par le variant Delta ont une charge virale quasi équivalente à celle des non vaccinés d’après les dernières données » selon R. Walensky, directrice du CDC citée par le Washington Post.

Le CDC a donc recommandé aux vaccinés de porter des masques en intérieur, ce qui rend caduque l'idée du pass sanitaire en France qui vise à différencier l'entrée dans les lieux publics entre vaccinés et non vaccinés. Ces données sont confirmées par le fait que plusieurs pays fortement vaccinés connaissent des regains épidémiques.

Discrimination dans les soins alors que le Covid tue bien moins que les cancers, maladies cardio-vasculaires...

L'Ordre des médecins à par ailleurs tenu à rappeler dans un communiqué en date du 2 août 2021 qu'il « s’inquiète vivement des conditions de mise en œuvre d’une telle disposition, qui ne doit pas priver des patients de soins, alors même que les conséquences délétères de la crise sanitaire en termes d’accès aux soins et de suivi des malades, et notamment des malades atteints de pathologies chroniques, sont largement documentées ». Rappelons qu'il y a bien plus de morts du cancer, de maladies cardiaques chaque année que de morts du Covid.

Selon une étude menée par des chercheurs de plusieurs organismes de recherche dont l'INSERM, l'IRSAN, du CNRS, de l'INSEE et de l'AP-HP « la surmortalité due au Covid a été faible en France en 2020 ». L'étude indique : « l’épidémie qui touché la France en 2020, montre une surmortalité nulle pour les moins de 65 ans (soit 80 % de la population) et très faible pour les plus de 65 ans (au maximum de 3,34% d’excès pour cette classe d’âge). Ce résultat est très loin des hécatombes annoncées et pour laquelle des mesures sanitaires disproportionnées ont été mises en œuvre ». Voilà de quoi se poser des questions sur l'instrumentalisation de l'épidémie par nos dirigeants?

Fronde des syndicats et des avocats

De nombreux syndicats sont également opposés au pass sanitaire dont la CGT, la FSU et Solidaires qui se sont regroupés via le porte-parole Simon Duteil du syndicat Solidaires. Ils estiment que « cette loi entrave la liberté d'aller et venir et va à l'encontre du droit du travail».

Alors que cette loi semble donc peu justifiable au niveau sanitaire, elle est inquiétante alors qu'elle vise à restreindre les libertés fondamentales d'une grande partie de la population à quelques mois des présidentielles. Il est d'ailleurs à noter que 3 départements d'Outre-mer sont confinés alors que les confinements n'ont pas prouvé leurs vertus sanitaires comme le montre l'exemple de la Suède.

54000 personnes se sont regroupées via un collectif d'avocats pour effectuer une saisine auprès du Conseil Constitutionnel. Maître Jade Dousselin leur porte-parole conclut : « on peut faire des lois dans un contexte sanitaire évidemment, mais on ne peut pas revenir sur des droits fondamentaux. C'est ce que fait cette loi aujourd'hui ».

Au final le pass risque d'être contre-productif sanitairement parlant alors qu'il vaudrait mieux au regard de toutes ces informations continuer à vacciner les personnes à risque et renforcer les gestes barrières. La Suède ou le Royaume-Uni (qui a levé toutes les restrictions et n'a pas choisi de vacciner les adolescents) ont choisi l'immunité collective naturelle tout en prônant la vaccination pour les personnes à risque. Les données semblent montrer d'ailleurs que la Suède qui n'a pas confiné comme en France et a très peu limité la marche de la société a eu raison comme l'estime le Pr Eyal Shahar. Un journaliste de ZeroEdge constate en Suède malgré les variants et sans confinements, il n'y a plus de morts du Covid...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !