Partagez cet article :

emirates-thierry-aucoc-directeur-general-franceA l’occasion de l’inauguration du nouveau salon Business d’Emirates à Roissy, Thierry Aucoc nous en dit plus sur l'impact de la société commune Emirates-Qantas en France et sur la demande récente de nouveaux droits de trafic...

BusinessTravel.fr/Business Traveller France: le partenariat entre Emirates et Qantas a débuté le 1er avril dernier suite au feu vert des autorités australiennes. Quels en sont les avantages pour les voyageurs français?

Thierry Aucoc, directeur France d’Emirates: Emirates proposait 5 destinations vers l’Australie au départ de Dubaï.

Avec Qantas nous disposons désormais de deux vols quotidiens supplémentaires vers Sydney et Melbourne au départ de Dubaï soit environ 1000 sièges en sus chaque jour.

De plus cela nous permet de proposer plus de vols intérieurs en Australie via le réseau de Qantas. Nous allosn égalmeent renforcer notre desserte de la Nouvelle-Zélande (NDLR: Emirates va positionner un A380 entre Brisbane et Auckland en Nouvelle-Zélande à compter du 1er octobre 2013).

BusinessTravel.fr/Business Traveller France: quels sont vos objectifs en terme de part de marché vers l’Australie au départ de la France?

Thierry Aucoc, directeur France d’Emirates: l’Australie ne fait pas encore partie de nos 5 première destination mais elle n’en est pas loin.

C’est une destination très importante et où il n’y a pas de vol directs au départ de la France (NDLR: contrairement à d’autres destinations Emirates n’aura pas à faire face à la concurrence de vols directs sur ces routes).

Nous voulons à être les leaders sur l’Australie au départ de la France!

BusinessTravel.fr/Business Traveller France: pourquoi avez-vous demandé des droits de trafic supplémentaires récemment aux autorités françaises?

Thierry Aucoc, directeur France d’Emirates: notre vol Lyon-Dubaï lancé l’an passé (NDLR: en décembre 2012) a très bien fonctionné. Contrairement à un ce que l’on pense le fait d’augmenter la concurrence peut-être très profitable à une liaison, les autres compagnies s’intéressant alors à la destination comme nous l’avons vu pour Lyon.

De plus alors qu’au lancement, il y avait une très grande majorité de trafic au départ de Lyon, nous arrivons un taux de 25% d’incoming après seulement quelques mois.

Nous souhaiterions offrir un vol quotidien au départ de Lyon contre 5 vols par semaine actuellement (NDLR:Emirates propose 32 vols hebdomadaires vers la France au départ de Dubaï dont 20 vols vers Roissy, 7 vols vers Nice et 5 vols vers Lyon).

www.emirates.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut