La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Comac va sans doute devenir dans les prochaines années un important concurrent d'Airbus et Boeing. Parallèlement les compagnies chinoises montent en gamme et l'Asie dans son emsemble …

Dans le secteur des télécommunications, les constructeurs européens et américains avaient pris de haut le constructeur chinois Huawei à ses débuts.

Aujourd'hui de nombreux équipementiers européens ont disparu ou ont été rachetés comme Alcatel par Nokia et les anciens opérateurs historiques d'Amérique du Nord comme Nortel ou Lucent n'existent plus.

Huawei est devenu le premier équipementier télécom au monde depuis 2012 et China Mobile est le premier opérateur de télécommunications au monde.

Dans le secteur de l'aéronautique, la Chine s'éveille et son constructeur Comac est sans doute promis lui aussi à un bel avenir.

C'est d'Asie que viendront la grande majorité des nouvelles commandes d'avion

Dans ses prévisions, qui ont été diffusées à l'occasion du salon du Bourget, Boeing estime que l'Asie devrait être le plus important pourvoyeur de commandes de ces 20 prochaines années.

Ainsi sur les 41030 avions commerciaux prévus dans les 20 prochaines années, l'Asie représentera 16050 commandes d'aéronefs soit plus que l'Europe et l'Amérique du nord réunies (7530 avions pour l'Europe et 8640 avions pour l'Amérique du Nord).

Comac arrive bientôt sur le marché des moyen-courriers avec le C919

Le nouveau constructeur chinois Comac a réussi le premier vol du C919, son avion moyen-courrier cette année : il vise à concurrencer les familles B737/A320 de Boeing et Airbus.

C'est justement cette famille d'avion qui rapporte le plus aux deux constructeurs. Cette année, Boeing a dévoilé au salon du Bourget une version allongé de son B737 MAX, le B737 MAX 10 qui vise justement à concurrencer l'A321 d'Airbus (avion moyen-courrier à grande capacité). Le B737 MAX 10 a connue un grand succès pour son lancement: en sera-t-ile de même pour le C919?  

La question que tout le monde se posait au Bourget était la suivante : 2017 sera-t-elle la dernière année du duopole Airbus-Boeing au Bourget?

Car alors que les politiques occidentaux cherchent aujourd'hui à faire l'autruche ou à mettre en place des mesures protectionnistes, l'évolution du monde est inéluctable : l'Asie prendra de plus en plus d'importance sur l'échiquier mondial.

Ce qui est tout à fait normal alors qu'elle représente 4,504 milliards d'habitants soit peu ou prou 60% de la population mondiale.

Comac prévoit également de développer des avions long-courriers et a d'ailleurs scellé récemment un accord avec Russian Commercial Aircraft.

Les constructeurs américains et européens nouent des partenariats en Chine...

Alors que les investisseurs chinois ont fortement investi en Europe ces dernières années, l'enjeu pour les constructeurs européens ou américains comme Boeing ou Airbus est de développer des partenariats afin de minimiser leur perte de part de part de marché ou leur perte de vente de composants à haute valeur ajoutée.

Airbus et Boeing ont chacun annoncé la création de nouvelles usines d'assemblage en Chine afin de travailler en partenariat avec les industriels chinois.

Airbus a annoncé en 2015 la construction d'une usine d'assemblage pour ses A330 en Chine en plus de son usine d'assemblage d'A320 et Boeing a créé une société commune avec Comac pour construire des B737 en Chine.

...les compagnies aériennes aussi

china southern b787

Mais l'enjeu dépasse les seuls constructeurs. Ainsi American Airlines a pris une participation de 200 millions de dollars au sein de China Southern en mars 2017. 

De son côté Lufthansa a annoncé un important accord de partage de code avec Cathay Pacific il y a quelques semaines. China Southern justement a progressé de 9 places au classement Skytrax des meilleures compagnies du monde.

hainan airlines 5etoiles

Hainan Airlines, une autre compagnie chinoise, est passée de la 12ème à la 9ème position mondiale cette année (voir Hainan Airlines au top 10 des compagnies Skytrax).

Les compagnies chinoises montent donc en gamme. Mais au final c'est toute l'Asie qui progresse.

Ainsi dans le top 10 des meilleures compagnies aériennes du monde selon Skytrax, on compte 6 compagnies asiatiques soit 60% du total, 3 compagnies du Moyen-Orient et une seule compagnie européenne (Lutfhansa). 

Au final l'essor du marché chinois qui devrait dépasser le marché aérien américain d'ici 2024 devrait profiter au monde entier et à toute l'Asie (voir la Chine tire la croissance du tourisme mondial).

Le Japon par exemple enregistre des taux de croissance de ses arrivées à deux chiffres ces dernières années grâce notamment au développement des voyages en provenance de Chine avec 6,373 millions de visiteurs chinois accueillis en 2016 (+27,6%). 

Le marché low-cost se développe rapidement en Asie

L'essor du trafic régional en Asie devrait par ailleurs fortement profiter aux compagnies low-costs qui sont en plein essor.

Récemment Singapore Airlines a ainsi réorganisé son activité pour mettre en avant une seule marque low-cost : Scoot. D'autres low-costs poursuivent leur développement comme la Malaisienne Air Asia, les indiennes Spicejet et Indigo, Jetstar (fruit d'un partenariat entre Qantas et un groupe singapourien), la japonaise Peach (filiale d'Ana), la philippine Cebu Pacific...Le marché low-cost chinois est encore balbutiant avec de nombreuses compagnies régionale mais encore peu de low-costs d'importance nationale comme Spring Airlines afin de préserver les grandes compagnies du pays comme Air China, China Southern ou Eastern. Mais nul doute que le marché intérieur chinois devrait évoluer dans le futur alors que les low-costs ont une part de marché de 9% en Chine contre 56% dans les pays d'Asie du sud-est membres de l'ASEAN.

En attendant l'année 2016 a été particulièrement bonne pour les compagnies chinoises qui ont vu leurs bénéfices croitre très fortement (voir Le boom des compagnies chinoises).

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut