Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Faisant le constat de la faible dangerosité du variant Omicron, le Royaume-Uni a décidé de lever toutes les restrictions liées au Covid comme les masques, le passe sanitaire ou les mesures liées au télétravail...

Dans un article publié il y a quelques jours, nous avions annoncé que l'ancien directeur de la taskforce du gouvernement anglais pour les vaccins, le docteur Clive Dix, avait demandé dans une interview relayée le 9 janvier par le Guardian de mettre fin à la vaccination de masse.

Il semble que les dirigeants anglais l'ont écouté.

Le Ministre de la Santé anglais, Sajid Javid a déclaré hier à la presse que la fin des restrictions était une « étape majeure ». « Nous devons apprendre à vivre avec le Covid comme nous vivons avec la grippe ».

Une phrase qui met en accord le gouvernement anglais avec ceux de la Norvège, du Danemark et d'Espagne qui veulent désormais suivre l'épidémie comme une grippe (voir notre article L'Espagne, laNorvège gèrent la Covid-19 comme une grippe).

Au Royaume-Uni, la vie redevient comme avant

Pour les anglais la vie quotidienne va ainsi redevenir comme avant. Boris Johnson a confirmé que les masques et les passes pour accéder à certains endroits (très réduits au Royaume comme les grandes salles) ne seraient plus obligatoires à compter de jeudi prochain. Mais dès ce jour, les masques ne seront plus obligatoires dans le Royaume.
Les entreprises n'auront également plus à inciter au télétravail.

Le Royaume-Uni va attirer les investisseurs et les touristes au détriment de la France et plusieurs pays de l'UE

Grâce à la levée de ces restrictions le Royaume-Uni montre qu'il est toujours à la pointe au niveau démocratique. Cela devrait avoir un effet dopant sur l'économie et les investisseurs. Le gouvernement français qui s'entête dans sa voie sans issue autoritaire va sans doute faire fuir les investisseurs qui ont toujours préféré les pays libéraux.

Les touristes vont faire le même constat : pourquoi se rendre dans un pays où l'on vous demande votre smartphone toute les 5 minutes alors que dans d'autres pays on peut circuler librement. Le tourisme étranger va sans doute plonger en France comme les investissements étrangers l'ont fait l'an passé : les flux d'investissements directs étrangers (IDE) se sont effondrés en 2020 de 25 milliards d'euros, à 4 milliards d'euros en France, soit une chute de 84% (voir Le passe sanitaire mauvais pour le Business et le tourisme).

A ce titre rappelons que le passe sanitaire ne se justifie pas et ceci pour plusieurs raisons que rappelle le tweet de ce médecin : le vaccin protège très peu des contaminations et transmissions, les campagnes de vaccination actuelles ne protègent pas les pays fortement vaccinés, la contamination massive des français avec Omicron (plus de 400000 cas par jour) fait office de vaccination gratuite, le vaccin diminue la probabilité de gravité chez les patients à risques qui devraient être de ce fait les seuls à se vacciner, le bénéfice risque ne justifie pas le vaccin chez les jeunes, le nombre d'effets secondaires est sous-estimé dans les bases officielles alors qu'ils sont déjà bien supérieurs aux signalements de tous les vaccins depuis 2010. « Imposer un même médicament à ds dizaines de millions d'individus sans tenir compte de leur état de santé relève d'une médecine totalitaire » estime ce médecin.

On pourrait aussi ajouter les conditions dans lesquelles ont été effectuées les études d'efficacité et de sécurité des vaccins Covid-19 décriées par plusieurs médecins (voir Les vaccins à l'ère du Covid et Des médecins se lèvent contre les vaccins Covid-19)

Or les investisseurs n'aiment pas les régimes totalitaires et la France, ainsi que l'UE vont faire fuir les capitaux au profit du Royaume-Uni.

Comme le rappelle le journal belge le Vif, « la vaccination ne peut s'envisager que sur la base du consentement éclairé », tout autre option s'oppose aux droit de l'homme et à de nombreuses conventions internationales.

On peut rappeler que la morale a toujours raison au final en Occident sur l'appât du gain. Les entreprises capitalistes qui ont tout misé sur l'argent et non la science ont fini par perdre.

Ainsi Boeing en voulant construire rapidement un B737 adapté, le B737 Max et en écoutant plus les gens du marketing que les ingénieurs, a connu une chute sans précédent de sa capitalisation boursière et de ses résultats (voir Boeing a du payer 2,5 milliards de dollars pour conduite frauduleuse, Boeing: l'affaire coûte cher au constructeur et un rapport du Congrès avait critiqué les problèmes de conception). On peut se demander s'il n'en sera pas de même pour les fabricants de vaccins Covid-19 qui à force d'avoir été trop vite dans le développement et à en vouloir trop financièrement vont peut-être être perdants, comme Boeing à une époque...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut