La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

L'année 2017 se présente bien pour le groupe Lufthansa. Carsten Spohr le président du groupe Lufthansa, a déclaré que le 12/10/2017, date du rachat d'une partie d'Air Berlin était une date historique. Michael Gloor, le nouveau directeur général de Lufthansa en France en dit plus à Business Traveller France sur les perspectives du groupe dans notre pays et notamment les vols entre la France et Berlin, l'intégration de Brussels Airlines, le développement d'Eurowings, la stratégie JV du groupe...

Business Traveller France : Berlin la capitale de l'Allemagne était relativement mal desservie en vols directs par le groupe. Cela va-t-il changer? L'aéroport de Berlin va-t-il devenir un hub majeur?

Michael Gloor, directeur des ventes senior France et Benelux pour le groupe Lufthansa : Eurowings, notre filiale low-cost, propose 13 vols directs par semaine entre Paris et Berlin en plus des vols possibles en correspondances via nos deux hubs (voir explication sur l'histoire de Lufthansa à Berlin en fin d'article). Nous resteront à 13 vols par semaine pour la saison été 2018 entre Paris et Berlin.

(NDLR: Eurowings pourrait augmenter ses fréquences entre Paris et Berlin à partir de la saison hiver 2017-2018 ou plus tard alors qu'elle va intégrer 81 avions d'Air Berlin et qu'elle va reprendre les droits de vol d'Air Berlin à l'aéroport de Berlin Tegel. Air Berlin propose actuellement deux vols quotidiens entre Paris et Berlin et la compagnie va cesser tous ses vols le 28/10/2018. Une partie de ces vols devraient logiquement être repris d'ici quelques mois sauf interdiction des autorités de la concurrence.)

De son côté Lufthansa a lancé cette année de nouveaux vols vers Nantes depuis Francfort et Bordeaux depuis Munich. (NDLR: le groupe Lufthansa propose désormais des vols en région depuis Roissy, Nantes, Bordeaux, Bastia, Ajaccio, Strasbourg, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Biarritz en France).

Il est à noter qu'Eurowings a repris la plupart des vols point à point de Lufthansa entre la France et l'Allemagne en 2014 hormis ceux à destination de Francfort et Munich. Les vols de la France vers les hubs de Francfort et Munich sont toujours opérés par la compagnie aérienne Lufthansa.

Pour répondre à votre question concernant l'aéroport de Berlin, les compagnies premium du groupe Lufthansa continueront à développer leurs réseaux long-courriers au départ de Francfort (Lufthansa), Munich (Lufthansa), Vienne (Austrian Airlines) et Zurich (Swiss). L’ensemble de ces compagnies premium offrent 300 destinations dans 100 pays au départ de la France dans les classes First Class / Business Class / Premium Economy Class / Economy Class.

De son côté, Eurowings opérera des vols long-courriers depuis Berlin dès cette année (voir Lufthansa lance New York au départ de Berlin) et depuis Düsseldorf ainsi que Munich à partir de 2018 (voir Eurowings: vols long-courriers depuis Düsseldorf et Munich) en plus de sa base traditionnelle de Cologne-Bonn.

Ce qui est notable c'est que les destinations long-courriers d'Eurowings étaient jusqu'à présent principalement des destinations loisirs. Hors la route Berlin-New York a un potentiel Business important.

Business Traveller France : Eurowings a-t-elle vocation à lancer plus de destinations Business au départ de Berlin?

Michael Gloor : le fait que la route Berlin-New York soit une route Business est une observation. Je ne peux pas vous en dire plus pour le moment.

Business Traveller France : la compagnie Eurowings a-t-elle pour objectif développer de nombreuses bases dans d'autres pays d'Europe à l'image d'Easyjet ou  de Ryanair? Va-t-elle baser des avions en France?

Michael Gloor : le nom d'Eurowings à sa naissance, Germanwings, montrait bien que le focus principal de la compagnie était le marché allemand. Son changement de nom montre sa volonté de se développer à l'international.

Aujourd'hui par exemple, Eurowings opère 18% des vols du groupe Lufthansa au départ de la France.

Eurowings a ouvert trois bases en dehors d'Allemagne à Salzbourg et à Vienne en Autriche ainsi qu'à Palma de Majorque (NDLR : sa première base en Espagne ouverte en mai 2017) : la compagnie va aussi recruter environ un millier de personnes. Cela montre l'importance des investissements consacrés à Eurowings. Quant aux bases en France, je ne peux pas en dire plus...Je note cependant une convergence des Business Model entre les compagnies low-costs qui montent en gamme (NDLR: en ciblant les voyageurs d'affaires) et les compagnies traditionnelles qui cherchent à proposer des offres plus économiques.

Business Traveller France: qu'en est-il de l'intégration de Brussels Airlines? Opérera-t-elle des vols sous la marque Eurowings?

Michael Gloor : c'est une compagnie qui est spécialisée sur l'Afrique même si elle s'est diversifiée au niveau long-courrier en ajoutant des destinations comme Mumbai en Inde. Pour le moment l'intégration est en cours et nous aurons plus de détails dans les prochains mois.

Ce que je peux vous dire c'est que nous allons profiter de son implantation sur le continent africain. Le potentiel est notamment important au départ de Paris via Bruxelles : nous pourrions ajouter des fréquences alors que nous comptons 3 vols quotidiens le matin entre Paris et Bruxelles. Quant à savoir si la compagnie opérera des vols Eurowings je pars du principe que l'on gardera les deux marques : Eurowings et Brussels Airlines.

Business Traveller France : vous venez de mettre en place votre JV avec Singapore Airlines, quelle est votre stratégie dans ce domaine?

Michael Gloor : globalement les sociétés communes représentent plus de 50% de nos vols long-courriers. Nous avons une JV avec United sur l'Atlantique, une autre avec ANA pour le Japon, celle avec Singapore Airlines qui concerne l'Allemagne, la Belgique, l'Autriche, Singapour, la Malaisie et l'Indonésie et une autre avec Air China qui sera importante pour Lufthansa France alors que cette compagnie propose 3 destinations au départ de Paris. Nous allons optimiser les correspondances entre l'Europe et la Chine, harmoniser les tarifs…

Business Traveller France : vous venez de racheter Air Berlin, où en est le dossier Alitalia?

Michael Gloor : l'Italie est un territoire où l'on est très bien implanté. De nombreux italiens prennent des vols long-courriers au départ de nos hubs (NDLR: notamment de Munich où Vienne qui sont proches du nord de l'Italie). C'est un marché très important pour le groupe d'autant que les régions du nord de l'Italie sont parmi les plus riches d'Europe. Je ne peux pas vous en dire plus…(NDLR: Carsten Spohr a déclaré le 12/10/2017 que « s'il y avait une chance de créer une noovelle Alitalia, Lufthansa en tant que numéro un en Europe serait intéressé ». Tout en ajoutant que « l'Italie est un marché important mais que la compagnie telle qu'elle est aujourd'hui ne l'intéresse pas ». Les sociétés ont jusqu'au 16 octobre pour faire une offre pour la reprise d'Alitalia).

Business Traveller France: qu'en est-il de l'intégration des compagnies rachetées par Lufthansa comme Austrian ou Brussels Airlines en France?

Michael Gloor : il y a désormais une équipe qui gère les 3 marques Austrian, Swiss et Lufthansa. Eurowings est par contre gérée directement depuis l'Allemagne et elle ne fait pas partie de mes responsabilités. Son approche commerciale est basée en Allemagne.

Business Traveller France: dernière question. Quelles sont les perspectives pour 2017?

Michael Gloor : nos résultats vont être légèrement supérieurs à 2016. Les résultats du premier semestre sont supérieurs à ceux de 2016 qui étaient déjà bons...

www.lufthansa.com

#AB

* Lufthansa a jusqu'à présent toujours proposé entre 10 et 14 vols directs entre Paris et Berlin soit moins de vols directs que vers ses hubs de Francfort et Munich. Cela est lié à aux effets de la Seconde Guerre Mondiale. DLH Deutsche Lutfhansa était la compagnie allemande basée à Berlin jusqu'en 1945. Puis une nouvelle compagnie Aktiengesellschaft für Luftverkehrsbedarf a été fondée à Cologne en 1953 (d'où la forte implantation d'Eurowings à Cologne). Cette compagnie a racheté la marque Deutsche Lufthansa en 1954.
Le 1er avril 1955 elle reçu le droit de voler en Allemagne de l'ouest au départ d'Hambourg, Düsseldorf, Cologne, Munich et Francfort. Le statut spécial de Berlin a fait que Lutfhansa n'a pas pu voler à Berlin avant 1989!
Air Berlin créée en 1978 a hérité des droits de vol américains d'après-guerre à Berlin : c'était d'ailleurs une compagnie américaine.
Après la réunification en 1991 Air Berlin a changé de propriétaire et est redevenue allemande. Air Berlin était ainsi la principale compagnie aérienne à Berlin et disposait des principaux créneaux horaires. Le marché allemand va être totalement bouleversé dans les prochains mois alors qu'Air Berlin vient d'être rachetée en grande partie par le groupe Lufthansa. Logiquement Eurowings (filiale low-cost de Lufthansa) devrait profiter de ces nouveaux créneaux horaires pour fortement augmenter ses dessertes des principales capitales européennes depuis Berlin dont Paris.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut