Partagez cet article :

Aller se perdre à Kittila en Laponie finlandaise, c'est un peu aller au bout du monde mais à seulement 3h30 de Paris. Là-bas l'aventure vous attend jusqu'au bout de la nuit...

 La nuit m’a accueilli à la sortie de l’aéroport et ne me quittera plus pendant tout mon séjour. Je suis arrivé par le vol direct de Paris à l’aéroport de Kittila en Finlande, située à 67° et 39 minutes de latitude nord. On est ici plus près du pôle que Fairbanks en Alaska ou Naujaat au nord du Canada.

En ce mois de décembre 2017, le soleil ne se lève pas mais se rapproche cependant suffisamment de l’horizon pour émettre une lumière très particulière de 11H à 14H.

On parle beaucoup des aurores boréales, mais les levers et couchers de Soleil à cette latitude valent le voyage : on assiste à un feu d’artifice de couleurs quand le ciel est dégagé.

tracteurslaponie

couleurslaponie

hommelaponie

La lumière en Laponie est très particulière. Bizarrement, aucun grand peintre occidental n’est connu pour avoir peint un tableau ici. Aujourd’hui de nombreux artistes locaux tentent de retranscrire avec leurs pinceaux cette lumière unique au monde comme le peintre Reijo Raekallio. Il a installé ses oeuvres dans une galerie située près de Levi (www.galleriaraekallio.com).

Les artistes cherchent à retranscrire l’extraordinaire spectacle de la nature. Car ici depuis des générations, on vit entouré d’une nature sauvagement belle.

Une nature sauvage qui a forgé le caractère des habitants

A la fin de la seconde guerre mondiale, le grand-père de Ritta a du quitter ses terres : elles se trouvaient dans une partie de la Finlande qui a été annexée par l'Union Soviétique. En compensation, le gouvernement finlandais lui a octroyé de vastes étendues de forêt sauvages près de Levi.

« Il a fallu tout construire. Imaginez son arrivée ici en plein hiver alors qu’il n’y avait qu’une toute petite cabane en bois. Il a du construire sa maison avec ses propres mains dans un environnement hostile avec des températures qui frôlent souvent les -20/-30° » m'expose Riitta.

Mais heureusement, les finlandais sont connus pour leur capacités à travailler dur. Un dicton populaire ici dit : Ensin työ, sitten leikki, ou travaille d’abord, joue après.

Après tant d’années de labeur, le père de Riitta qui a hérité d’une grande partie de la forêt voulait couper une grande partie des arbres pour profiter de son capital.

« Je ne voulais pas que cette forêt disparaisse. Les pins de Laponie croissent très lentement, soit environ 60 à 70 ans pour atteindre leur taille adulte. Et la forêt aurait été dévastée pendant une longue période. J’ai alors eu l’idée de créer Halipuu et de proposer aux internautes du monde entier d’acheter un arbre pour que cela rapporte de l’argent sans avoir à les couper » explique Riitta.

foretlaponie

Sponsoriser un bouleau pour 5 ans coûte ainsi 60 euros contre 300 euros pour un pin de Laponie: une idée un peu folle mais qui a déjà séduit des acheteurs (voir www.halipuu.com).

halipuu

Pour le moment quelques dizaines d’arbres ont été sponsorisés. Ritta a également eu l’idée d’organiser des excursions originales au coeur de sa forêt. Elle m’installe un hamac avec une peau de Renne en dessous ainsi qu'une polaire au dessus et prépare avec son mari, assistant social, un feu pour l’après sieste. « J'aime combiner le travail social avec le tourisme. Je partage mon temps entre l'aide à des adolescents en difficulté et ce travail ici avec Riitta » me confie son conjoint.

hamac laponie

Étonnamment je n’ai pas froid et la lumière est splendide ce matin. « Des journalistes de Dubai sont venus il y a quelques semaines, ils ont d’abord été très étonnés et son repartis enchantés. Savez-vous qu'à quelques kilomètres d'ici l'air est le plus pur d'Europe? Ces lichens qui pendent des arbres ne poussent que si l'air est très pur. Et puis l'odeur émise par les pins soigne les corps, avec de nombreuses vertus pour la santé » m'assure Riitta.

arbres laponie

lichen2 laponie

Nous discutons de la chance qu’ils ont d’être un peu à l’écart du monde à une époque où tout s’accélère. « Les gens ont besoin de se reposer, de tranquillité, ici nous leur apportons aussi cette proximité avec la nature, moins présente dans le monde moderne » ajoute Riitta. Il est vrai qu’alors que certains ne parlent que de technologies, d’accélération, une autre tendance se dessine celle du développement durable, du slow-food, des voyages à pied ou en vélo…

Suivre la huskies jusqu'au bout de la nuit

Pour explorer l’immensité des espaces lapons et sentir les caresses du vent glacial sur son visage rien ne vaut une ballade en chiens de traineaux. Lapland Safaris propose notamment des excursions courtes (30min, 1H, d’une journée) voire de plusieurs jours au printemps quand la météo est plus clémente.

Après un court transfert en bus, nous arrivons à la ferme de huskies où l'on entend les jappements des chiens au loin. Ici vivent des dizaines de chiens étonnamment bien dressés. On compte en général 6 chiens dans un attelage : ils fonctionnent en tandem. Chacun a son rôle : les leaders en tête doivent être obéissants intelligents et rapides, les swings dogs secondent les leaders. En plus des qualités de ceux-ci ils doivent les épauler et leur redonner des forces.

yeuxbleus chien

Enfin les chiens les plus proches du traineau, les Wheel dogs sont ceux qui font démarrer le traineau. Ce sont les plus forts, les plus puissants.

course chiens de traineau

Après une courte explication sur le maniement du traineau nous voila en route pour les grands espaces. Un coéquipier japonais s’installe dans le traineau pendant que je prend le poste de Musher, celui qui dirige l’attelage : il faut rester à l’écoute des chiens freiner le traineau dans les descentes pour ne pas qu'il heurte chiens, indiquer aux leaders quelle direction prendre dans les croisements, aider les chiens lors des montées en courant près du traineau et accompagner leur course dans les virages.

Après toutes ces émotions nous voilà dans une cabane traditionnelle en bois où nous attend un feu de bois et une boisson chaude aux baies locales.

A la poursuite des aurores boréales taquines

Non loin d’ici dans les grands espaces environnants une autre course enchante les visiteurs : celle des aurores boréales.

Les aurores sont taquines : même si la latitude de la Laponie finlandaise est parfaite pour les admirer elles sont capricieuses.

Pour des conditions optimales le ciel doit être dégagé (avec en général des températures très négatives), l'activité solaire doit être importante et il faut souvent attendre le cœur de la nuit (à partir de 11H). Une condition est aussi primordiale : l’absence de lumière artificielle. C’est pourquoi les meilleurs lieux pour observer les aurores boréales sont situés loin des habitations.

L’hôtel Northern Light avec ses cabanes spéciales aux plafonds vitrés s'est donné comme mission d'aider tous les visiteurs à observer ces phénomènes spectaculaires.

Un autre endroit parfaitement adapté à la chasse aux aurores boréales, est l’hôtel Jeris non loin de Muonio. Il est situé au sein d’un environnement naturel merveilleux avec son immense lac et ses saunas traditionnels.

northernlight ranch

Une tribu d'irréductibles finlandais a élevé le sauna au summum de l'Art de vivre

Les saunas font partie du mode de vie finlandais. Alors que la majorité des pays européens ont abandonné la sudation au Moyen-Age pour cause de facteur religieux (la religion ne supportait pas la promiscuité des corps nus), une tribu d’irréductibles finlandais a résisté à l’envahisseur…pour notre plus grand bien-être aujourd’hui. Il existe plusieurs types de saunas, et si vous en avez l’occasion, testez absolument un sauna au feu de bois : ils sont plus rares car il faut 6 à 7H pour les chauffer.

On en trouve un à l’hôtel Jeris face à un immense lac où l’on aperçoit de temps en temps des aurores boréales.

lac jeris

spa jeris

Un autre endroit de rêve est l’Immelkartano qui malheureusement est uniquement privatisable (pour des groupes, des familles). Le directeur de cet hôtel familial a construit de ses propres mains un sauna, une cabane avec un poelle à bois et un jacuzzi.

savusauna

Après le sauna pour les plus téméraires, ne manquez d'aller plonger dans l'eau glacée du lac.

piscineimmelkertano

immelkartano eauglacee

Un grand bac en bois attenant fait office de jacuzzi.

immelkartano jacuzzi

L’eau y est chauffée à 38° une température idéale : on pourrait rester des heures ici à admirer le lac ou les lumières de Levi au loin. 

vueimmalkartano

Levi, pour skier sous les aurores boréales au milieu des pins

Levi, c’est la grande ville du coin, une ville branchée où l’on vient pour faire du ski de piste de toute la Finlande.

pistes3 levi

Qu’il est simple de faire du ski ici : la boutique de location est située au pied des pistes et l’on est équipé des pieds à la tête en quelques minutes. La station compte environ 43 pistes moins difficiles qu’en France au sein d’un environnement idyllique : on est constamment entouré de forêt en skiant. Les pistes offrent par ailleurs des vues magnifiques sur les étendues lapones au loin.

Un autre intérêt est qu’il n’y a pas foule sur les pistes : on a l’impression d’être ici en mode VIP tellement l’on a les pistes pour soi.

J’y ai croisé un couple anglais de Manchester venu ici pour découvrir le ski avec leurs enfants ou des étudiants londoniens venus se dépenser, se détendre (le spa de Levi est formidable pour l’après ski) et faire la fête. Car Levi est aussi une station branchée avec ses quelques pubs et ses karaokés.

Le soir venu vous pourrez découvrir les tubes des groupes de métal finlandais ou chanter à tue tête jusqu’au bout des nuits de Levi, qui seront sans doute plus belles que vos jours...

« On alluma au bord de l’eau, près de l’église, un bûcher plus haut que d’ordinaire. Venus de tous les hameaux, les habitants de la commune se rassemblèrent autour du feu. On se régala de vendales en croute et l’on but de la bière. On parla aussi beaucoup du sort de la planète » Arto Paasilinna, La cantique de l’apocalypse joyeuse.

INFORMATIONS PRATIQUES:

Y ALLER :

Finnair relie désormais Paris Roissy à Kittila en laponie finlandaise une fois par semaine tous les mardis jusqu’au 20 mars prochain en Airbus A320.

Horaires des vols : 

Départ de Paris-CDG à 10h25 – Arrivée à Kittilä à 14h55 (AY652) 

Départ de Kittilä à 07h00 – Arrivée à Paris-CDG à 09h35 (AY651)

Le billet aller-retour Paris-Kittilä est affiché à partir de 234€ TTC. Pour ceux qui souhaitent partir ou revenir en dehors du mardi, Finnair propose aussi des vols Kittilä-Paris via son hub d'Helsinki. Finnair opère jusqu’à 5 vols par jour entre Paris-CDG et Helsinki et entre 2 et 4 vols par jour entre Helsinki et Kittilä. Le billet aller-retour Paris-Kittilä-Helsinki-Paris est proposé à partir de 283€ TTC. Voir notre test du vol Finnair Paris-Kittila.

HOTELS :

A Levi: 

Le Levi Hotel Spa en plein centre-ville est très pratique et abrite un spa bienvenu pour se réchauffer après un grand bol d'air bur. Voir notre test du Levi Hotel Spa.

L'hôtel Panorama est le seul situé en haut des pistes. Il offre un supebre point de vue sur la ville et est très pratique pour enchainer les pistes au saut du lit. Voir notre test de l'hôtel Panorama.

Dans les alentours pour voir les aurores boréales :

Le Northern Light Ranch propose des cabanes avec des grandes baies vitrées et des plafonds panoramiques pour admirer les aurores boréales tout au long de la nuit. L'hôtel Jeris perdu au bord d'un lac offre un cadre idyllique propice à la vue des auraores boréales.

ACTIVITES : Lapland Safafaris propose de nombreuses activités comme des courses en chien de traineaux, des safaris en motoneige, des excursions en raquette à la découverte des aurores boréales. www.laplandsafaris.com/en

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


REPORTAGES EUROPE

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut