Partagez cet article :
2 jours pour vivre livre Gallimard

2 jours pour vivre est un livre idéal pour les personnes qui n’ont parfois qu’un week-end pour s’échapper du train-train quotidien. Amélie Deloffre y présente le concept innovant de la « micro-aventure ».

La leçon que l’on retient en refermant cet ouvrage, c’est que l’aventure est à portée de main. L’auteure nous y révèle ses secrets pour se couper du monde sans aller bien loin, et sa découverte de la micro-aventure : des mini voyages sur un week-end ou trois jours pour se dépayser pas loin de chez soi.

Ce n’est pas moins de 34 micro-aventures qui sont présentées par Amélie Deloffre, allant d’un bout à l’autre de la France et parfois même en Europe comme on peut découvrir dans la chronique « Rendre visite à nos voisins frontaliers » qui montre comment s’aventurer en Belgique, en Allemagne et en Espagne.

Le livre propose des escapades avec divers moyens de transport qui s’adaptent au voyage !  A vélo, à cheval, en randonnée, en canoë, en van ou encore en tiny house… Plus que la découverte de lieux éblouissants, ce sont des manières de voyager qui se présentent à nous. Amélie Deloffre nous pousse à sauter le pas, ou plutôt sauter dans le train ou sur son vélo, pour partir à l’aventure et nous donne toutes les clés pour y arriver.

Elle présente des paysages méconnus qui ont des allures de l’étranger, comme « En pampa auvergnate » qu’elle décrit comme « La Patagonie argentine à 5 heures de Paris ». Les photographies de cette micro-aventure sentent déjà le dépaysement, et il ne reste plus qu’à suivre l’itinéraire : un grand tour en ski de fond sur le plateau du Cézallier.  Pour le coucher, Amélie Deloffre nous propose différentes alternatives, le camping ou un lit dans un refuge pour randonneurs. Quelques conseils utiles pour être un vrai aventurier sont aussi présentés comme des achats utiles et « 3 façons de passer les barbelés sans s’esquinter ».

Tout est réuni dans cette présentation de la micro-aventure, jusqu’aux adresses des gîtes sur le trajet et les coordonnées de l’office du tourisme du site.

Partout dans l’ouvrage, l’auteure fait des points explicatifs sur les pratiques de voyager atypiques qui donnent envie comme « 10 raisons de prendre le train de nuit » ou « Essayer le van life ».

Les témoignages des néo-aventuriers qui apparaissent dans leurs différents portraits ne font que motiver l’envie de les rejoindre. Mathias, un journaliste de 34 ans, témoigne : « On a développé cette petite capacité à se dire en toutes circonstances : ça va le faire ! ».

Le guide est un éloge de l’aventure épris de sincérité, on y découvre un abécédaire réaliste autour de cette pratique, « Les beaux mots et maux de l’aventure ».

On apprend que l’aventure, c’est l’euphorie mais c’est aussi la galère, c’est la liberté mais aussi l’inconfort ou encore l’audace mais aussi l’imprévu. Vous êtes prévenus, c’est l’ascenseur émotionnel : plus bas il descend, plus haut il remonte.

Amélie Deloffre offre un nouveau regard sur la conception du départ en week-end et invite ses lecteurs à rejoindre un mode de vie plus en marges de la société, où on a le droit de casser les codes et de se reconnecter avec la nature. Elle le promet, « Partir à l’aventure rend heureux ».

Crédit Photo : Amélie Deloffre.

deuxjours pour vivreInfos : Ouvrage broché cousu- 272 pages, 178x237mm. Tarif : 25 euros. Éditeur : Gallimard, collection Gallimard Voyages.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: