Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Pierre Jambor nous entraîne sur la route des Indes avec son récit nostalgique d'une époque révolue. Celle ou des milliers de jeunes hommes et femmes partaient sur les routes à la recherche de l'aventure, de l'amour, de l'amitié ou de plaisirs éphémères avec Katmandou comme but ultime...

Voyage en Orient c'est avant tout un livre sur l'amitié et le bonheur de voyager en bande celle de Simone, Saro, Paolo et Pierre l'auteur du livre.

Le voyage débute à Rome en 1971. Les 4 amis d'enfance décident de partir sur la route sur un coup de tête ou un excès de paranoïa croyant en une descente de police imminente du fait des fêtes et allée-venus à répétition dans leur appartement du centre de Rome (et peut-être aussi de la fumée peu orthodoxe s'échappant des fenêtres).

Les 4 garçons ont de la chance, le père de Simone leur offre une Opel Olympia qui les mènera (non sans mal) jusqu'en Inde.

A Istanbul ils connaissent leur premier frisson en fumant un joint et en coinçant une serviette sous la porte pour ne pas éveiller l'attention. Il faut dire que les geôles turques n'ont pas bonne réputation à l'époque comme l'a montré le film Midnight Express.

Mais c'est véritablement sur la route qui mène à la frontière iranienne qu'ils connaissent leurs premiers problèmes mécaniques: les phares de la voiture s'éteignent en pleine nuit et en haute montagne. Ils s'en sortent en suivant à la trace des poids-lourds, qui apeurés par ces poursuivants peu communs en viennent parfois à tirer des coups de semonce au fusil de chasse.

Ils arrivent enfin à Téhéran où ils découvrent étonnés un camping avec des plateformes en ciment faites pour installer les tentes. Une idée qui n'a sans doute pas été inspirée par des campeurs, dormir sur un sol en béton étant peu confortable...L'Iran est alors dirigé par le Shah et « les rues du quartier du palais sont bordées d'arbres, les parcs y sont nombreux et les résidences cossues ». Les 4 garçons dans le vent attendent beaucoup de l'Afghanistan et ils ne vont pas être déçus.

Après avoir franchi la frontière la voiture avale les kilomètres sur l'autoroute construite pas les américains avant d'être arrêtée subitement par des « barbus enturbannés et lourdement armés ». On ne vous raconte pas en détail cette soirée mémorable où tout se finira finalement dans la bonne humeur grâce au guitariste du groupe : Saro.

Quelques jours plus tard il n'arrivent pas à trouver d'Aspirine ni de sirop pour la toux à Kandahar mais se voient proposer du haschich de l'opium, de l'héroïne...

Voilà alors l'arrivée tant attendue à Kabul, « une combinaison d'odeur, de sons et d'animations que je retrouverais plus tard dans les films d'Indiane Jones ». Les américains y étaient déjà présent à l'époque alors qu'en ce mois d'août 2021 ils sont en train de partir précipitamment pour laisser la place malheureusement aux talibans.

« Les afghans sont un peuple de seigneurs. Les hommes ont les traits du visage taillés au burin par les réduits à la peu et aux os ». C'est « dans un décor parfait pour une embuscade » que le petit groupe continue sa route vers la frontière pakistanaise.

Leur étape pakistanaise ira de surprise en surprise avec la découverte de Landi Khotal et son marché d'arme à ciel ouvert ou leur surveillance par un espion du régime qui leur annonce la guerre prochaine avec l'Inde ou le transport

« Quelle est cette odeur flottant avec insistance le long de la route nationale pakistanaise et qui nous est familière? Je ne veux croire à ce que me disent mes narines : c'est le parfum qui émane d'un champ de marijuana ».

Le passage de la douane indienne est épique et nous ne dévoilerons pas les faits pour inciter les lecteurs à lire le livre.

Nos 4 compères arrivent à Amritsar ville sainte des Sikhs avant de filer vers New Delhi où ils apprennent que la guerre avec le Pakistan a bien débuté...

Ils logent au Palace Heights Hotel, qui est l'un des rares hôtels à 10 dollars la nuit à être propre, à ne pas être infesté de bestioles et à offrir une vue imprenable, un lieu bien connu à l'époque.

L'hôtel concentre toute la faune de l'époque dont les « hippies à papa prêts à l'aventure indienne mais pour un temps limité et dans tous les conforts...Ils sont reconnaissables à leur teint pâle aux vêtements neufs hippy chic et à leurs interminables discussions comparant les mérites et la réputation de leurs gourous respectifs ».

Le groupe continue sa route en croisant au loin de le Taj Mahal, mais un évènement va mettre fin à la belle cohésion du groupe.

Paolo décide de rejoindre un groupe d'hippies fervent admirateur d'un gourou. Le groupe réduit à 3 poursuit son chemin vers Bombay puis Goa, « destination mythique pour ma génération».« C'est un espace hors de l'Inde encore non touché par le tourisme de masse dont les hippies sont malheureusement l'avant-garde ».
C'est à Goa qu'ont eu lieu les premières fêtes de le pleine lune qui se sont généralisées depuis dans de nombreux lieux comme en Thaïlande...

C'est finalement l'Inde qui sera pour le petit groupe une révélation comme pour beaucoup de voyageurs encore aujourd'hui (dont nous faisons partie) : « je ne pourrais désormais plus m'intégrer dans une cycle de vie bien ordonnée et suivre la route tracée, métro, boulot, dodo, retraite. Désormais dans notre vie il y aura un avant et un après l'Inde... ».

Après quelques péripéties et la réparation de la vielle Opel le groupe réussit à poursuivre son voyage jusqu'à Bénarès puis Katmandou. La vieille voiture doit sentir que le voyage touche à sa fin : « Olympia est en train de nous lâcher pièce par pièce mais son moteur bat encore fort ». La voiture arrive tout de même à franchir le col pour plonger ensuite vers la vallée de Katmandou.

« Nous avons quitté Rome voilà plus d'un an et le Népal serala fin de notre voyage ».

Au final nous avons adoré ce road movie littéraire qui embarque le lecteur dans ce voyage pèlerinage qu'ont fait de nombreux jeunes occidentaux attirés par les mystères de l'Orient. Alors que les talibans viennent de reprendre l'ensemble de l'Afghanistan, un tel périple ne serait plus possible aujourd'hui.

 

Informations pratiques:

- prix : 16,5 euros,

- disponibilité : FNAC, Décitre, Chapitre, Amazon.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Est-ce que la France doit discriminer les guéris du Covid par rapport aux vaccinés pour les pays oranges, rouges hors UE? En UE ils voyagent comme les vaccinés

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !