Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Ai France a présenté sa nouvelle stratégie de réduction de ses émissions de CO2 appelée « Air France ACT ».

S'appuyant sur des engagements antérieurs, cette nouvelle stratégie prévoit que la compagnie aérienne vise d'ici 2030 une réduction des émissions de CO2 de 30 % par passager/km par rapport à 2019, soit une réduction des émissions de 12 % en termes absolus.

L'objectif exclut la "compensation" et correspond à une réduction de 12% des émissions totales de l'entreprise entre 2019 et 2030, en ligne avec l'évolution attendue de l'activité, après une réduction de 6% obtenue entre 2005 et 2019.

La nouvelle stratégie a trois priorités :

- Réduire les émissions directes générées par les opérations d'Air France
- Réduire les émissions indirectes générées en amont et en aval des activités de l'entreprise
- Soutenir des projets qui absorbent le CO2 de l'atmosphère

La compagnie aérienne affirme que « la décarbonisation de l'aviation sera difficile et prendra du temps. Ce processus repose sur une coopération étroite entre les différentes parties prenantes : avionneurs, motoristes, fournisseurs de carburant, aéroports, contrôle aérien, pouvoirs publics, instituts de recherche et universités.

Air France indique qu'elle « travaille toujours à définir une trajectoire de décarbonisation précise et vérifiable à l'horizon 2050, sur la base d'un ensemble d'hypothèses, notamment concernant une évolution du trafic, qui pourra varier. Il s'agit donc d'un processus évolutif, guidé par l'ambition d'être en ligne avec les repères scientifiques, comme c'est le cas pour la trajectoire 2030. »

Il y a cinq actions prioritaires dans Air France ACT pour réduire et éviter les émissions de CO2

- Renouvellement de la flotte avec des avions de nouvelle génération tels que l'A320, l'A220, l'Airbus A350 qui, étant plus économes en carburant, émettent jusqu'à 25 % de CO2 en moins et ont une empreinte sonore réduite de 33 % en moyenne. Air France affirme que d'ici 2030, ces appareils représenteront 70 % de sa flotte contre 7 % actuellement.
- Utilisation accrue de carburant d'aviation durable (SAF). - Depuis le début de cette année, Air France incorpore l'équivalent d'un pour cent de carburant d'aviation durable sur tous ses vols au départ de la France. D'ici 2030, la compagnie vise à incorporer au moins 10 % de SAF sur tous ses vols, et 63 % en 2050.
- Techniques d'éco-pilotage : roulage avec un seul des moteurs chaque fois que possible, trajectoires de vol optimisées grâce à l'intelligence artificielle, descente continue en coopération avec les autorités de contrôle aérien, pour n'en citer que quelques-unes. Ces initiatives sont rendues possibles grâce aux efforts des personnels navigants d'Air France formés à ces pratiques. Elles permettent de réduire les émissions de CO2 de 2 à 3 % en moyenne sur l'année.
- Mise en place d'une offre de restauration plus responsable, pour réduire l'empreinte carbone. A bord des vols et dans les salons. Air France « privilégie autant que possible les produits locaux et de saison ». La compagnie propose également aux clients une présélection de plats avant les vols en cabine affaires long-courrier pour réduire le gaspillage alimentaire. De plus, d'ici fin 2022, Air France aura éliminé 90% des plastiques à usage unique par rapport à 2018, après avoir remplacé en 2019 comme les gobelets, couverts et agitateurs en plastique par des alternatives durables.
- Développer le transport intermodal, pour proposer des alternatives de transport décarbonées pour les trajets courts, notamment dans le cadre d'un partenariat renforcé entre Air France et la SNCF.

Le programme Air France-KLM Corporate SAF a été prolongé en 2020 avec les partenaires suivants : ABN Amro, Accenture, Arcadis B.V., Arcadis N.V., Loyens & Loeff, Air Traffic Control The Netherlands (LVNL), Microsoft, le Ministère des Infrastructures et de l'Environnement , Neste, le Royal Netherlands Aerospace Center (NLR), PGGM, Schiphol Group, SHV Energy, Södra, l'Université de Delft, Lavazza, Finco Fuel, Hans Grohe SE et IMS Gear.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut