Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

La sélection 2019 du Guide Rouge Michelin a bouleversé de nombreux chefs qui n'ont pas compris la perte d'étoiles pour Marc Veyrat à Manigod, le Carré des Feuillants d'Alain Dutournier à Paris ou l'Auberge de l'Ill. Tout en déclassant des mythes de la gastronomie française le guide a décerné une flopée d'étoiles record. Le Guide privilégie-t-il désormais la communication au détriment de la qualité?

C’est un mythe qui perd sa troisième étoile cette semaine : l’Auberge de l’Ill qui a été l’un des premiers restaurants 3 étoiles de France vient de perdre 1 macaron comme l’Astrance à Paris dans le XVIème et la Maison des Bois de Marc Veyrat à Manigod. Ces tables ne plus classées que 2 étoiles contre 3 auparavant.

Il est étonnant que des tables de si haut niveau soient déclassées par le guide Michelin dont la nouvelle direction semble aujourd’hui plus se soucier de communication que de qualité.

L’Auberge de l’Ill était considérée depuis de très nombreuses années comme la référence de la plus haute gastronomie française et d’une cuisine alliant maintien des traditions et gouts contemporains. Il détenait sa 3ème étoile depuis 1967.

Un évènement restreint à moins de journalistes cette année

Toujours dans cet esprit subversif, le groupe Michelin a également décidé de restreindre ses invitations presse et de nombreux journalistes n’ont ainsi pas pu accéder à la salle : le guide se moque ainsi de ceux qui l’ont accompagné depuis de longues années à l'image des grands chefs trois étoiles.

Deux institutions parisiennes perdent bizarrement leur 2ème étoile

D’autres tables de très haute qualité ont également perdu des étoiles de façon incompréhensible comme le restaurant deux étoiles le Carré des Feuillants d'Alain Dutournier à Paris qui jouissait pourtant d’une excellente réputation auprès de la clientèle Business parisienne, de même que le Taillevent de David Bizet, Guy Lassausaie à Chasselay, L’Oasis à Mandelieu, La Paloma à Mougins et la Chabotterie à Saint-Sulpice-Sur-Verdon.

Par contre le guide a décerné une pléthore d’étoiles à de nouveaux restaurants soit 75 étoilés contre 57 nouveaux étoilés en 2018 dont 68 restaurants 1 étoile.

5 restaurants 2 étoiles entrent au Palmarès 2019 : Hugo Roellinger pour Le Coquillage, à Cancale, Christophe Hay pour La Maison d'à côté, à Montlivault, Stéphanie Le Quellec pour La Scène, Hôtel Prince de Galles (Paris), David Toutain pour le restaurant David Toutain (Paris) et Alexandre Mazzia, pour le restaurant AM, à Marseille.

Le Guide a sélectionné 2 nouveau 3 étoiles cette année Laurent Petit pour le Clos des Sens à Annecy et Mauro Colagreco pour le Mirazur à Menton.

Trop de nouveaux étoilés : quantité au détriment de la qualité?

Le guide a par ailleurs décidé dans un soucis de politiquement correct d’octroyer beaucoup de nouvelles étoiles à des chefs féminins, « une proportion inédite de femmes chefs comme jamais dans les années précédentes » a déclaré Gwendal Poullenner nouveau directeur international du guide Michelin..

Avec cette sélection le Guide s’éloigne-t-il des traditions gastronomiques françaises pour se positionner sur la communication glamour et le politiquement correct?

Ce serait une voie hasardeuse pour la réputation du guide car la qualité de la cuisine ne dépend pas du sexe du chef.

Marc Veyrat une star de la gastronomie a estimé que le groupe Michelin « avait voulu faire du buzz. On n’a rien compris à leur justification, toute l’équipe est abasourdie. C’est pire qu’injuste. Je n’arrive pas à comprendre ».

Il n'est pas le seul à ne pas comprendre le palmarès 2019 du Guide Rouge même si on peut saluer cependant les 3 étoiles bien méritées de Laurent Petit ou Mauro Calagreco, un chef qui sait allier bon goût, soucis de la présentation des mets et vue d'exception pour son restaurant le Mirazur à Menton.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

EN BREF

Booking.com
 

Derniers messages du Forum

AGENDA

Du 14/4/2021 au 24/4/2021
Festival du Film Tribeca, New York
Du 16/4/2021 au 24/4/2021
Open de Tennis Banc Sabadell, Barcelone
Du 15/4/2021 au 18/4/2021
Swing Out à la Grande Muraille, Chine
Du 22/4/2021 au 19/5/2021
Festival Comique de Sydney
Du 22/4/2021 au 23/4/2021
Paris Travelers Festival ABM, Théâtre Adyar Paris
Du 23/4/2021 au 25/4/2021
Routes Europe
Du 04/5/2021 au 25/11/2021
Foodies Festival, Royaume-Uni
Du 04/5/2021 au 21/9/2021
Rhin en Flammes, Allemagne
Du 15/5/2021 au 17/5/2021
Salon IMEX Francfort, Allemagne

SECURITE

Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères - Conseils aux Voyageurs
  • Népal

    Infection pulmonaire - Coronavirus (Covid-19) (16/04/2021) Une stricte limitation des déplacements s'impose pour ralentir la progression de l'épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de Covid-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Dès lors, tout déplacement international - depuis l'étranger vers la France et de France vers l'étranger - est strictement encadré (…)

  • Danemark

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (16/04/2021) Une stricte limitation des déplacements s'impose pour ralentir la progression de l'épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de la COVID-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Dès lors, tout déplacement international - depuis l'étranger vers la France et de France vers l'étranger - est strictement encadré (…)

  • Belgique

    Infection pulmonaire - Coronavirus Covid-19 (16/04/2021) Une stricte limitation des déplacements s'impose pour ralentir la progression de l'épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de la COVID-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Dès lors, tout déplacement international - depuis l'étranger vers la France et de France vers l'étranger - est strictement encadré (…)

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !