Partagez cet article :

La sélection 2019 du Guide Rouge Michelin a bouleversé de nombreux chefs qui n'ont pas compris la perte d'étoiles pour Marc Veyrat à Manigod, le Carré des Feuillants d'Alain Dutournier à Paris ou l'Auberge de l'Ill. Tout en déclassant des mythes de la gastronomie française le guide a décerné une flopée d'étoiles record. Le Guide privilégie-t-il désormais la communication au détriment de la qualité?

C’est un mythe qui perd sa troisième étoile cette semaine : l’Auberge de l’Ill qui a été l’un des premiers restaurants 3 étoiles de France vient de perdre 1 macaron comme l’Astrance à Paris dans le XVIème et la Maison des Bois de Marc Veyrat à Manigod. Ces tables ne plus classées que 2 étoiles contre 3 auparavant.

Il est étonnant que des tables de si haut niveau soient déclassées par le guide Michelin dont la nouvelle direction semble aujourd’hui plus se soucier de communication que de qualité.

L’Auberge de l’Ill était considérée depuis de très nombreuses années comme la référence de la plus haute gastronomie française et d’une cuisine alliant maintien des traditions et gouts contemporains. Il détenait sa 3ème étoile depuis 1967.

Un évènement restreint à moins de journalistes cette année

Toujours dans cet esprit subversif, le groupe Michelin a également décidé de restreindre ses invitations presse et de nombreux journalistes n’ont ainsi pas pu accéder à la salle : le guide se moque ainsi de ceux qui l’ont accompagné depuis de longues années à l'image des grands chefs trois étoiles.

Deux institutions parisiennes perdent bizarrement leur 2ème étoile

D’autres tables de très haute qualité ont également perdu des étoiles de façon incompréhensible comme le restaurant deux étoiles le Carré des Feuillants d'Alain Dutournier à Paris qui jouissait pourtant d’une excellente réputation auprès de la clientèle Business parisienne, de même que le Taillevent de David Bizet, Guy Lassausaie à Chasselay, L’Oasis à Mandelieu, La Paloma à Mougins et la Chabotterie à Saint-Sulpice-Sur-Verdon.

Par contre le guide a décerné une pléthore d’étoiles à de nouveaux restaurants soit 75 étoilés contre 57 nouveaux étoilés en 2018 dont 68 restaurants 1 étoile.

5 restaurants 2 étoiles entrent au Palmarès 2019 : Hugo Roellinger pour Le Coquillage, à Cancale, Christophe Hay pour La Maison d'à côté, à Montlivault, Stéphanie Le Quellec pour La Scène, Hôtel Prince de Galles (Paris), David Toutain pour le restaurant David Toutain (Paris) et Alexandre Mazzia, pour le restaurant AM, à Marseille.

Le Guide a sélectionné 2 nouveau 3 étoiles cette année Laurent Petit pour le Clos des Sens à Annecy et Mauro Colagreco pour le Mirazur à Menton.

Trop de nouveaux étoilés : quantité au détriment de la qualité?

Le guide a par ailleurs décidé dans un soucis de politiquement correct d’octroyer beaucoup de nouvelles étoiles à des chefs féminins, « une proportion inédite de femmes chefs comme jamais dans les années précédentes » a déclaré Gwendal Poullenner nouveau directeur international du guide Michelin..

Avec cette sélection le Guide s’éloigne-t-il des traditions gastronomiques françaises pour se positionner sur la communication glamour et le politiquement correct?

Ce serait une voie hasardeuse pour la réputation du guide car la qualité de la cuisine ne dépend pas du sexe du chef.

Marc Veyrat une star de la gastronomie a estimé que le groupe Michelin « avait voulu faire du buzz. On n’a rien compris à leur justification, toute l’équipe est abasourdie. C’est pire qu’injuste. Je n’arrive pas à comprendre ».

Il n'est pas le seul à ne pas comprendre le palmarès 2019 du Guide Rouge même si on peut saluer cependant les 3 étoiles bien méritées de Laurent Petit ou Mauro Calagreco, un chef qui sait allier bon goût, soucis de la présentation des mets et vue d'exception pour son restaurant le Mirazur à Menton.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Avez-vous déjà acheté un billet en classe économique premium ?

AGENDA

Du 16/2/2019 au 02/3/2019
Carnaval de Nice, France
Du 09/2/2019 au 05/3/2019
Carnaval de Viareggio, Italie
Du 27/11/2018 au 07/4/2019
Fendre l'air, Quai Branly, Paris
Du 19/2/2019 au 24/2/2019
Festival du Rire de Tunis
Du 07/4/2018 au 24/3/2019
Hugo Pratt, lignes d’horizons, Musée des Confluences, Lyon
Du 20/2/2019 au 21/2/2019
Business Travel Show
Du 23/2/2019 au 05/3/2019
Carnaval de Venise, Italie
Du 24/2/2019 au 28/2/2019
Mardi Gras, Nouvelle-Orléans, Etats-Unis
Du 25/2/2019 au 28/2/2019
Mobile World Congress
Du 27/2/2019 au 06/3/2019
Carnaval de Madère

SECURITE

19 février 2019

  • Egypte

    Menace terroriste A la suite des derniers événements sécuritaires survenus au Caire ces derniers jours, il est recommandé de faire preuve de vigilance dans vos déplacements, d'éviter les zones très fréquentées et de suivre attentivement les consignes des autorités locales. Pour plus d'informations, se reporter à la rubrique Sécurité de cette fiche.

  • Vénézuéla

    Manifestations Des appels à manifester ont été lancés pour le 23 février 2019. Compte tenu du risque de blocages et de troubles à l'ordre public, il est recommandé de reporter les déplacements vers le Venezuela jusqu'à nouvel ordre. Sur place, tenez-vous à l'écart des manifestations, limitez vos déplacements au strict nécessaire, faites des stocks d'approvisionnement et tenez-vous régulièrement informé de la (…)

  • Burkina Faso

    Risque terroriste De récentes attaques ayant fait des victimes rendent le transit routier vers le Togo particulièrement dangereux. L'axe menant de Tenkodogo à la frontière togolaise, ainsi que les environs de Bittou sont formellement déconseillés, de jour et de nuit. La tension est brutalement montée ces derniers jours dans les régions du Sahel, du Centre-nord et de l'Est. Depuis le 1er janvier, le gouvernement du Burkina Faso a établi un état d'urgence dans 14 provinces du pays : Kossi, (…)

Aller en haut
Vols en promo, cliquez ci-dessous: