Partagez cet article :

kichisen-cuisine-michelin

La ville de Kyoto au Japon compte désormais 2 nouveaux restaurants trois étoiles ce qui porte leur nombre à 7 pour cette seule ville et à 14 au total pour Osaka, Kobe et Nara.


Chaque année cette région du Japon semble être un peu plus plébiscitée par le guide rouge Michelin, même si Tokyo reste toujours la référence au Japon.

Avec deux nouveaux restaurants trois étoiles, la ville de Kyoto compte désormais 7 restaurants d’exception soit presque autant que Paris qui en compte 10: un sacre pour cette ville japonaise qui a été en son temps capitale du pays.

Le Kichisen qui ne comptait l’an passé que deux étoiles s’en est vue attribuée une 3ème cette année: une reconnaissance pour le chef Yoshimi Tanagawa.

mizai-kyotoQuant au restaurant Mizai dirigé par le chef Hitoshi Ishihara, il est entré au classement directement avec 3 étoiles pour cette édition 2014 (attention ce dernier resturant ne peut servir que 10 personnes à la fois, il convient donc de réserver à l'avance).

Les 5 autres restaurants 3 étoiles de Kyoto sont le Chihana, l’Hyo-Tei, le Kitunoi Honten, le Kitcho Arashiyama Honten et le Nakamura.

Au total les 3 villes japonaises du guide Kansai (Kyoto, Osaka et Nara) détiennent désormais 14 trois étoiles à comparer aux 27 restaurants trois étoiles pour l’ensemble de la France.

Les 4 nouveaux restaurants 2 étoiles de la région du Kansai sont l’Akai à Kyoto, le Miyamoto et le Point à Osaka et l’Uemura qui décroche une seconde étoile à Nara.

Au total la région compte 51 restaurants deux étoiles, dont 4 nouveaux (21 à Kyoto, 16 à Osaka, 11 à Kobe et 3 à Nara) et 1 ryokan (à Kyoto) et 202 restaurants une étoile, dont 16 nouveaux (73 à Kyoto, 76 à Osaka, 38 à Kobe et 15 à Nara) et 2 ryokans (à Kyoto).

Pour cette nouvelle édition 2014, le Guide Rouge Kansai recense également pour la première fois 92 restaurants Bib Gourmand (5000 Yens maximum pour un déjeuner): de bonnes adresses à petits prix.


Le Japon, l'autre pays de la haute gastronomie

Entre Tokyo, Nara, Kyoto et Osaka, le Japon compte donc plus de restaurants trois étoiles que la France avec 28 tables trois étoiles (14 à Tokyo contre 7 pour Paris et 14 dans le Kansai).

Cette excellence japonaise est sans doute due en partie au fait que les restaurants japonais peuvent compter sur une clientèle d’entreprises fidèles.

Les cadres japonais sortent au restaurant ou dans les bars quasiment tous les soirs de la semaine après le travail, ce qui permet aux restaurateurs japonais de renouveler fréquemment leurs ingrédients, leurs menus et d’avoir des revenus plus conséquents et réguliers qu’en France.

Mais le facteur économique n'explique pas à lui seul cette excellence japonaise: la qualité de la cuisine s’explique sans doute par le perfectionnisme japonais qui s’exprime aussi dans l’assiette.

Il est à noter que la cuisine japonais à l'image de la cuisine chinoise est saine avec un juste équilibre entre viandes/poissons et légumes, sucré/salé...

Pour les voyageurs gastronomes, le Japon reste donc un must et s’affirme désormais comme l’autre pays de la bonne bouffe!
 
Informations Pratiques : le guide Michelin Kansai 2014 sortira en décembre 2013.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: