Partagez cet article :

J'irai dormir chez vous revient à partir du 11 octobre 2014 sur France 5. Le 8 octobre Antoine de Maximy sillonnera Paris dans une voiture à pédale…

antoine-de-maximy-j-irai-dormi-chez-vous

Pour marquer la rentrée, Antoine de Maximy a voulu frapper fort en invitant les parisiens à le rejoindre dans une voiture à pédale pour un itinéraire de 2 heures dans Paris le 8 octobre.

«J'ai acheté cette voiture à pédale il y a une vingtaine d'années et déjà elle attirait tous les regards» explique-t-il.

Le globe-trotteur tentera d’embarquer à bord de sa voiture à pédales des passants qui l’aideront à atteindre un lieu de rendez-vous encore secret.

Les parisiens pourront discuter en direct avec Antoine via Internet afin de la guider dans Paris : un pur événement web 3.0.

Pour le producteur, il s'agit d'une bonne occasion de mettre en avant le retour de J'irai Dormir chez vous qui sera diffusé sur France 5 tous les samedis à 18H05 à partir du 11 octobre.

Un retour bien mérité alors que l'émission est toujours aussi populaire.

Avec 1,4 millions de téléspectateurs en Prime Time l'an passé, l'émission, a réussi à s'imposer dans la paysage audiovisuel français mais pas encore à l'étranger.

«Je commente depuis le début à la caméra en français et en anglais au cas où» assure-t-il.

Pour le moment l'émission s'est exportée en Italie où elle a connu une certaine renommée du fait de la proximité culturelle avec la France.

Episodes inédits à partir d'octobre...

Pour cette saison, Antoine de Maximy, le Tintin à la chemise rouge, a notamment sillonné l'Allemagne en plein hiver, l'Espagne où il a reçu un très bon accueil, le Cap Vert où la population est «un mélange d'Afrique, d'Antilles et de Brésil», la Birmanie, «un pays qui s'ouvre vite au tourisme», l'Argentine et la Namibie.

Antoine de Maximy a parié dès le départ sur le direct, un choix qu'il n'a jamais regretté: «j'ai voulu ne rien préparer car sinon on loupe des choses et je me déplace seul car c'est bien plus facile pour dormir chez les gens» explique-t-il.

Son culot lui a permis d'offrir aux téléspectateurs et aux voyageurs dans l'âme de belles tranches de vie même si cela n'a pas toujours été facile reconnait-il: « au tout début de l'émission, il m'a fallu 24 heures avant de sortir de ma chambre».

Mais le succès lui a fait oublier ses peurs et ses angoisses.

Car contrairement aux apparences, ce n'est pas toujours simple de tourner tout en posant des questions, en anticipant ou en contrant malheureusement, parfois, de rares agressions...

De ce fait le tournage peut durer 8 jours dans les meilleurs cas ou au contraire plus de 3 semaines...car les rateaux sont parfois au rendez-vous. Mais c'est aussi ce qui fait le charme de l'émission.

Antoine de Maximy a su profiter de son expérience avec le réalisateur animalier Jacques Perrin pour apprendre à capturer l'instant : «lors des tournages animaliers avec Jacques Perrin je me suis habitué à déclencher la caméra avant que les animaux se battent, qu'une action se produise».

Une expérience rare qui lui sert aujourd'hui alors qu'il travaille plus que jamais à l'instinct : «quand je vois quelqu'un et que je sens qu'il va se passer quelque chose je déclenche!» nous confie-t-il.

Ce qui lui permet de garder une longueur d'avance et de capturer l'essence du moment.

Hors caméra, l'improvisation est également au rendez-vous, comme pour les toilettes («chez certains habitants c'est parfois au bout du jardin ou au dessus du fleuve! Sic?!!») ou pour la nourriture...

Car les dégustations sont parfois difficiles à l'image du fameux Harkal islandais: «il s'agit d'un plat constitué de requin faisandé laissé en putréfaction pendant 5 ou 6 mois sous terre au doux parfum d'amoniaque…»

Qui veut tenter?

Merci Antoine pour ton goût des autres et pour ton enthousiasme qui donne envie de larguer les amarres!

Informations Pratiques :

J'irai dormir chez vous, tous les samedis sur France 5 à partir du 11 octobre à 18H.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: