Partagez cet article :
abi-loy-kemarre-arts-aborigenes-v1.jpg

 

L'art aborigène est la mode : il montre l'amour du peuple aborigène pour la nature. Allez découvrir cet art magique dans les territoires du Nord en  Australie avec Voyageurs du Monde  ou à Paris dans la galerie de Stéphane Jacob!

 

Stéphane Jacob est le spécialiste de l'Art Aborigène  Paris. Cet amoureux de l'Australie  a décidé de consacrer sa vie au négoce de l'Art Aborigène, un art parmi les plus anciens au monde puisque ce peuple est établi en Australie depuis 60000 ans. "Les Aborigènes sont arrivés en Australie il y a très longtemps, probablement selon les experts en provenance du sous-continent indien. Alors que ce peuple était présent sur l'ensemble du territoire australien avant l'arrivée de la Couronne britannique, il est aujourd'hui cantonné dans des territoires aborigènes principalement dans le territoire du Nord. On estime que les premières représentations picturales ou de roches gravées des aborigènes datent de 50000 ans en terre d'Arnheim" explique Stéphane Jacob. Ces oeuvres sont donc bien plus anciennes que les fameuses oeuvres de Lascaux (18000 à 15000 ans)  ou d'Altamira qui datent du  paléolothique. 


L'Art Aborigène narre des événements de l'époque du Dreamtime du temps des rêves lors de la création.  A l'origine la peinture aborigène n'est réalisée que par quelques initiés ayant atteint un certain niveau de connaissance : eux seuls peuvent créer ou observer des oeuvres d'Art.

"Chaque artiste  Aborigène va raconter une facette  de son histoire via son oeuvre : comment les grands esprits ont créé les fleuves, les rivières. C'est une peinture sensible aux signes naturels. Elle traduit le respect des Aborigènes pour la nature car elle est source de vie" raconte Stéphane Jacob. Ce sont les événements mythiques du temps des rêves qui sont le sujet principal des oeuvres aborigènes.

 



L'Art Aborigène : une peinture vue du Ciel

art-aborigene-2.jpgCet éco-peuple avant l'heure  respecte la nature et le mode de vie du peuple aborigène est riche d'enseignement : les aborigènes ne chassent que ce dont ils ont besoin et ont appris à vivre avec la nature. Leurs oeuvres peuvent être vues comme des cartes qui représentent parfois le lieu d'une histoire comme une carte vers un autre monde. "Les oeuvres aborigènes sont comme une vision de la terre vue du ciel, car auparavant les Aborigènes peignaient leurs oeuvres sur le sol et avaient cette capacité à projeter leur vision du ciel sur un bout dans leurs tableaux peints à même le sol" nous confie Stéphane Jacob.

 

 

L'Art Aborigène : une esthétique très contemporaine et abordable

L'Art Aborigène présente plusieurs facettes: les peintures du centre de l'Australie du désert sont en général plus abstraites, dotées de couleurs vives de peintures acryliques et sont connues pour être composées de points (comem celle ci-dessus). C'est pourquoi elles sont appelées par les anglo-saxons : dot paintings (peintures à points).

arts-aborigenes-4.jpgLes peintures du Nord de l'Australie (ci-contre) sont au contraire en général plus figuratives, peintes via des pigments naturels et de couleur mat.

L'Art Aborigène connait depuis quelques années un véritable engouement sur le marché de l'Art international.

Plusieurs artistes sont désormais réputés comme dans la désert central Dorothy Napangardy et ses superbes "dot pantings", Kathleen Petyarre, Abi Loy Kemarre ou dans le Nord  Ivan Namirrkki, Linus Warlapinni...

Si vous avez un coup de coeur pour l'Art Aborigène, il faut savoir que celui-ci  reste encore abordable : comptez de 800 à 2000/3000 euros pour une belle oeuvre, jusqu'à 14000/20000 euros pour un chef d'oeuvre. Allez visiter la galerie d'Art Aborigène de Stéphane Jacob à Paris ou profitez d'une voyage en Australie pour faire vos emplettes. Voyageurs du Monde propose notamment le voyage d'une vie en Septembre prochain pour aller visiter les plus beaux territoires aborigènes et admirer les artistes sur place. Une belle idée de cadeaux pour un voyage de noces exceptionnel!

 

DES ARTISTES ETERNELS : un voyage d'une vie au coeur du pays aborigène par Voyageurs du Monde

art-aborigenes-3.jpgPour faire connaitre la richesse de la culture et la beauté des paysages du territoire du Nord de l'Australie, Voyageurs du Monde propose un voyage exceptionnel de 17 jours et 14 nuits à un tarif lui aussi hors norme de 10500 euros du 17/09/2009 au 03/10/2009.

Les heureux voyageurs seront accompagnés par Stéphane Jacob et pourront visiter des territoires aborigènes que l'on peut pas visiter en tant que voyageurs individuel. L'itinéraire  va de la magnifique ville côtière de Perth sur la Cöte de l'Océan Indien, au mythique Ayers Rock en passant par Alice Srping. Les voyageurs pourront ensuite aller découvrir les contrées sauvages du Nord de l'Australie autour de Darwin : Tiwi Islands, Oenpelli, Yirrkala et ses fameux poteaux totémiques. Le coup de coeur de la rédaction : à réserver d'urgence pour les passionés d'Art ou de l'Australie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d'informations sur les sites des TERRITOIRES DU NORD , STEPHANE JACOB /ARTS D'AUSTRALIE , VOYAGEURS DU MONDE


 

ITINERAIRE DU VOYAGE ARTISTES ETERNELS DE VOYAGEURS DU MONDE : 

 

Jour 1 : Jeudi 17 septembre 2009: France / Perth

Envol le matin via Londres et Singapour avec la compagnie régulière Qantas Airways.

 

Jour 2 : vendredi 18 septembre: Arrivée à Perth

Arrivée en début d'après midi à Perth. Accueil par votre guide francophone et par Stéphane Jacob qui vous accompagneront jusqu'à la fin du voyage à Darwin.
Tour rapide de ville et transfert à l’hôtel.
Dîner en ville au Halo Restauran.
Nuit au Medina Executive Barrack Plaza 4*

 

Jour 3 : Samedi 19 septembre: Perth


Visite de la Western Australia Art Gallery:
L’approche didactique du Western Australia Art Gallery qui s’est donnée pour mission de préserver, décoder et montrer la production passée et présente des artistes d’Australie occidentale sera la porte d’entrée votre approche avec l'art aborigène..
Déjeuner puis visite de collection privée Musée Holmes à Court Collection:
La très prestigieuse collection de la famille Holmes à Court qui a débutée dans les années 1970 est née de l’intérêt pour la production artistique australienne. Fruit de cette passion, la Holmes à Court Collection a ouvert ses portes en 2000 pour montrer au public plus de 4000 œuvres, essentiellement aborigènes. Le musée continue d’acquérir des œuvres et d’aider les artistes émergents de la scène contemporaine australienne.
Dîner à Cottesloe Beach et nuit au Medina Executive Barrack Plaza 4*.

Jour 4 : Dimanche 20 septembre: Perth / Ayers Rock

Transfert vers l'aéroport domestique de Perth et envol à 10h30 pour Ayers Rock. Arrivée sur place à 14h00, installation à l’hôtel puis temps libre.
Le soir, coucher de soleil sur Uluru puis dîner et nuit à l’hôtel Desert Gardens Hotel 4*.

Uluru: Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce lieu sacré auquel sont liées de nombreuses légendes a été restitué en 1985 au peuple Anangu.
Ce rocher sorti de nulle part revêt des couleurs très diverses selon, le moment de la journée.

 

Jour 5 : Lundi 21 septembre: Ayers Rock

Visite des Olgas le matin:
Les Olgas, ou Kata Tjuta (« les nombreuses têtes » en langue aborigène), à 30 km d’Uluru sont composées de 36 dômes dont le plus élevé atteint les 546 m.

Ensuite, visite de la communauté Maruku. Vous passerez 2h au centre culturel avec un guide aborigène incluant un courte promenade dans le désert.
Maruku est une communauté artisanale dirigée et contrôlée par les Anangu. Elle aide ses artistes à promouvoir et à vendre leurs objets en bois pyrolisé.
Ce peuple du désert avait toujours travaillé le bois pour les objets usuels et rituels. Ce sont les missionnaires qui leur ont montrés cette technique avec laquelle ils ont pu exprimer leur talent.
Déjeuner au centre culturel
Le soir, dîner Sounds of Silence dans le désert. (non privatisé)
Nuit au Desert Garden 4*

 

Jour 6 : Mardi 22 septembre: Ayers Rock / Amata / Ernabella

Départ pour la visite des communautés de Amata & Ernabella en véhicule 4 x 4:

Amata:
A la bordure de l’Australie du sud, au beau milieu du désert, la petite communauté d’Amata abrite la coopérative artistique Tjala Arts, née en 1999 afin d’aider les Aborigènes Pitjantjara à sauvegarder leur culture pluri millénaire par le biais de l’art. La création artistique se caractérise par l’utilisation de couleurs vives et de formes chatoyantes. Les artistes utilisent la technique du dot painting (ou pointillisme), empruntée à la peinture sur sol traditionnelle soulignant le caractère sacré des différents éléments représentés.

Ernabella:
C’est à Ernabella qu’a été créé en 1948, au sein d’une mission luthérienne, le premier centre d’art et d’artisanat destiné à organiser la diffusion des oeuvres autochtones. Cette communauté s’est tout d’abord spécialisée dans la création de batik (soies imprimées), puis de céramique et plus récemment de peintures.

Pendant cette journée:
Déjeuner pique nique inclus
Dîner inclus
Hébergement: en swag (sac de couchage australien confortable utilisé par les cow boy) à la belle étoile (nous devons obtenir l’ autorisation du Central Land Council pour camper sur les terres aborigènes).

Distances:
Ayers Rock – Amata: 245 kms dont 130 kms de piste.
Amata –Ernabella : 1h30 de route environ.

Véhicule: le touring se fait en véhicule 4x4 de 15 places (13 à l’ arrière et 2 à l’ avant avec le chauffeur) – Pour votre confort, nous avons prévu un 2ème véhicule (Toyota 6 places) si le groupe dépasse 12 personnes.

 

Jour 7 : Mercredi 23 septembre: Ernabella / Alice Springs

Route vers Alice Springs (déjeuner inclus) Arrivée à Alice Springs en fin d’ après-midi.
Dîner en ville et nuit au Crowne Plaza 3*
Ernaballa – Alice Springs = 450 kms (dont 140 kms de piste)

 

Jour 8 : Jeudi 24 septembre: Alice Springs / Yuendumu / Balgo

Vol privé vers Yuendumu (1 heure de vol) avec déjeuner sur place.

Yuendumu:
Composée uniquement de Warlpiri, la coopérative de Warlukurlangu a dès sa création été contrôlée par les aborigènes. Les femmes ont eu beaucoup plus d’influences ici qu’ailleurs. Le style très graphique des œuvres de Yuendumu offre un panel remarquable de l’art du désert. Les œuvres de Yuendumu se caractérisent par une large palette de couleurs aux teintes parfois éclatantes qui accentuent l'extrême densité des œuvres saturées de figures symboliques et de réseaux de pointillés très serrés évoquant à nos yeux les mosaïques antiques.

Après le déjeuner, vol en petit avion privé vers Balgo (1h 30 de vol)
Dîner (BBQ) et nuit à Balgo.
Hébergement:
Le presbytère - 6 / 7 personnes
Logement du council: 8 / 10 personnes environ dans des algecos
Chez la responsable du centre d' art et son assistant (6 / 8 personnes)

 

Jour 9 : Vendredi 25 septembre: Balgo / Alice Springs

Petit-déjeuner léger et froid.

Visite de Balgo:
Les membres de différents clans de la région ont été installés sur l’emplacement d’une ancienne mission catholique, dans un très beau site. Le respect accordé par les missionnaires aux coutumes et aux croyances aborigènes en assura la continuité et n’eut pas les mêmes effets traumatisants que certains établissements semblables dans d’autres secteurs du désert. Balgo est resté le centre d’importants événements religieux au cours desquels des peintures vibrantes de couleurs sont réalisées.

Déjeuner pique nique sur place puis vol de retour vers Alice Springs (2h30 de vol environ, en petit avion privé , avec un arrêt à Yuendumu pour refaire le plein de carburant)
Dîner en ville et nuit au Crowne Plaza 3*.

Jour 10 : Samedi 26 septembre: Alice Springs

Visite du Araluen Art Centre et de Strehlow foundation:
Ce centre artistique a la particularité d’avoir été construit autour d’un site sacré pour le peuple Arrernte : le Corkwood Tree, un arbre qui a plus de 300 ans. Ce centre très actif propose, outre des expositions, des spectacles tout au long de l’année représentés par des compagnies aborigènes itinérantes.

Strehlow foundation:
Du nom de l’anthroplogiste Theodore Strehlow, la fondation évoque le rôle essentiel joué dans les années 30 par ce chercheur dans l’approfondissement des connaissances des peuples du désert et notamment de leurs rituels et cérémonies. La confiance qu’avaient pour lui les autochtones permit à Strehlow, d’assister aux cérémonies religieuses et d’amasser ainsi un fond inestimable d’oeuvres et de photos.
La partie ouverte au public est maintenant très restreinte: petite exposition de(5 vitrines avec quelques objets. La visite de la collection privée du Centre n'est pas garantie et seuls les hommes peuvent la voir.

Dîner en ville et nuit au Crowne Plaza 3*.

 

Jour 11 : Dimanche 27 septembre: Alice Springs / Darwin

Envol vers Darwin avec Qantas vers 11h et arrivée sur place vers 15h.

Visite du Museum & Art Gallery of the Northern Territory:
Après le passage du terrible cyclone Tracy en 1974, un musée fut construit afin de présenter au public la richesse de la Terre d’Arnhem, que ce soit du point de vue historique, culturel ou artistique. C’est en ces lieux qu’est organisé chaque année le plus prestigieux prix récompensant les meilleurs artistes aborigènes : le Telstra National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award.

Visite de la court suprême:
Dhakiyarr Wirrpanda fut en 1934 accusé à tort du meurtre d’un policier. Pour la première fois le cas d’un Aborigène fut jugé en appel à la Haute Cour et son innocence reconnue. Suite à sa libération il disparut dramatiquement. Presque 70 ans plus tard la famille Wirrpanda organisa une cérémonie funéraire en son nom pour libérer son esprit et pardonner les responsables de sa mort, comme c’est la tradition chez le peuple Yolngu. Des poteaux funéraires furent installés à la Court Suprême. La cour suprême abrite une très belle collection d’œuvres aborigènes acquises par le Juge Angel.

Dîner en ville et nuit au Sky City 4*.

 

Jour 12 : Lundi 28 septembre: Tiwi Islands

Journée sur Tiwi Island. Aller / retour en avion et dejeuner inclus.

A cause de la violence des courants marins, deux petites îles sont restées isolées du continent australien jusqu’à l’arrivée des colons à la fin du XIXème siècle. Le peuple Tiwi y a développé une culture et un art unique autour de deux cérémonies religieuses majeures, l’une funéraire – « Pukumani » – et l’autre de fécondité – « Kulama ». Les sculptures totémiques en bois y sont particulièrement remarquables.
Dîner en ville et nuit au Sky City 4*.

 

Jour 13 : Mardi 29 septembre: Darwin / Oenpelli / Gove

Vol vers Oenpelli avec visite du centre d’art et excursion avec guide aborigène pour voir les peintures rupestres d’Injalak:
Située près du parc National du Kakadu, cette communauté aborigène réputée pour ses peintures sur écorce est située dans un lieu spectaculaire : escarpements rocheux, végétation luxuriante, faune très riche et en bouquet final, des peintures rupestres sublimes qui ont résistées aux millénaires puisque certaines sont datées de plus de 40 000 ans.

Ensuite, vol vers Gove. Dîner et nuit sur place.

Attention: Merci de prévoir qu’ un petit sac de voyage, l’espace bagages dans les avions étant très limité.

Nuit au Walkabout Lodge: Il s'agit hébergement simple, mais confortable et propre avec sanitaires privés (40 chambres, restaurant sur place).

 

Jour 14 : Mercredi 30 septembre: Gove / Elcho Island

Vol Elcho / Gove:
C’est à Elcho que fut créé en 1957 le Memorial de l’île d’Elcho qui réunit des objets sacrés des différents clans de l’île. Ceux-ci ont compris que la séparation des clans, symbolisée par les objets sacrés que chacun détenait, rendait difficile la création d’un front uni de négociation avec les Européens. Les œuvres d’Elcho évoquent des histoires spécifiquement liées à cette région maritime, mettant en particulier en scène les mouvements de la marée sous forme de losanges réguliers symbolisant le sac et le ressac. A l'évocation de ces mythes marins se joint celui plus particulier voué à l'étoile du matin.
Vol de retour Elcho / Gove. Dîner et nuit sur place.

 

Jour 15 : Jeudi 1er octobre: Gove / Yirrkala / Darwin

Journée à Yirrkala:
Les artistes de Yirrkala furent parmi les premiers à comprendre que leur art pouvait être utilisé à des fins de revendication politique, notamment dans la réappropriation de leurs terres. Ils réalisèrent à ce titre une écorce en 1963 qui incarne leur sujet de prédilection : la délimitation des territoires et les alliances claniques. Mais chez les Aborigènes, la relation au territoire est vécue de façon harmonieuse, alors que chez les colons la terre est un espace à conquérir. L’art de Yirrkala est particulièrement réputé opour la qualité de ses écorces peintes et la réalisation magistrale de superbes poteaux totémiques.

Retour à Darwin le soir en avion.
Dîner et nuit à l'hôtel Sky City.

 

Jour 16 : Vendredi 2 octobre: Vol international de retour

Transfert à l'aéroport puis vol de retour.

 

Jour 17 : Samedi 3 octobre: Arrivée dans la matinée

Attention:
L’ordre des visites peut changer en fonction des impératifs des communautés. On ne visite pas une communauté aborigène comme on visite une attraction touristique "classqiue".
Les communautés ne sont pas visitables les samedi et dimanche

Bagages:prévoir un petit sac souple avec 20 kilos maximum (plus un petit sac pour prendre les affaires pour 1 nuit à Balgo et Gove)

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut