Partagez cet article :
La région francophone belge veut faire découvrir toute la richesse de sa gastronomique…

chimay wallonie

La Wallonie n'est qu'à 2H30 de voiture de Paris mais cette région pourtant très proche des français culturellement est encore méconnue.

Le Ministre du Tourisme wallon qui est également celui de l'agriculture est venu à Paris pour vanter les richesses du terroir wallon et l'importance du tourisme pour la région belge.

«Le tourisme est une force économique: il génère 60000 emplois et plus de 6% du PIB. L'an dernier la Wallonie a enregistré une hausse de 3% des nuitées touristiques. Sur ce petit territoire il y aune grande diversité touristique et la nature est très présente: un tiers du territoire est occupé par les forêts et l'agriculture est un élément important. En terme de produits agricole nous misons sur la qualité. « Cette année nous axons notre communication sur la gastronomie et notre terroir alors que l'année dernière nous avons mis l'accent sur le cyclotourisme qui est devenu un vrai produit touristique » assure René Collin.

La Wallonie offre en effet de nombreux attraits gastronomiques : on connait bien le jambon des Ardennes mais on connait moins toute la richesses gastronomique de la région issue de sa riche histoire.

La tarte au riz est une adaptation d'un plat espagnol, la Belgique ayant longtemps fait partie de l'empire espagnol.

Le steak de cheval très apprécié en Wallonie date de l'époque de la Grande Guerre où les gens ont du se nourrir de chevaux.

La tarte al d'jote est une tarte salée composée d'un fromage à pâte molle auquel on ajoute du fromage fondu, des œufs, des bettes, des oignons, du persil, du sel et du poivre.

La tarte au sucre est également populaire dans la région de Waterlooo ancien bastion de l'industrie sucrière: elle est recouverte de sucre/cassonade, de beurre et d'un mélange d’œufs, de lait et de crème fraiche.

D'autres mets sont également des classiques wallons comme les frites (comme dans le reste de la Belgique), les anguilles et les truites, les endives (chicon), les eaux de source (Spa, Chaudfontaine...), le foie gras les fraises de Wépion, le chocolat, le sirop, le boudin blanc (délicieux) et les gaufres de liège, le miel wallon ou les différents fromages de la région.

fromages wallonie

Car la Wallonie est réputée en Belgique pour ses fromages, au lait de vache comme le Fleuri, le Valèt, le Saison Dupont, le Samson aux Fleurs, au lait de chèvre comme le crottin, le Mageroti nature, le caprice de chevron,ou même de brebis (l'oeillet du château, le flocon de brebis…).

Des bières trappistes d'exception!

Bien sûr on ne peut parler de la gastronomie Wallone comme dans le reste de la Belgique sans parler des bières: : Val Dieu, Saint-Remy, Rulles, cracole, Achouffe sans parler des bières trappistes d'exception comme la Chimay.

«La bière belge a été classée au patrimoine de l'UNESCO et la Wallonie compte de nombreuses brasseries dont 3 bières trappistes (Chimay, Rochefort, Orval) sur la douzaine que l'on compte dans le monde» assure Eric Boschman meilleur sommelier de Belgique qui ajoute: «pour qu'une bière soit trappiste il faut qu'elle soit brassée dans l'abbaye par des moines trappistes. Le processus doit être hautement qualitatif et les ventes doivent servir à assurer la production, les bénéfices devant être reversés à des œuvres caritatives».

On fait ainsi une bonne action en buvant ce type de bière!

Nous avons notamment déguster une Chimay Grande Réserve à la triple fermentation et à la maturation prolongée en barrique de chêne à Cognac aux arômes de caramel. Une bière exceptionnelle.

Qui a déjà gouté du vin Wallon?

Mais la Wallonie produit aussi un whisky primé, The Belgian Owl, du cognac aux amandes, de l'eau de Villée et même du vin!

«Le vignoble belge a disparu après la Renaissance du fait d'un climat moins favorable  et c'est pourquoi par la suite le pays s'est concentré sur la bière. Mais depuis quelques années les agriculteurs se sont intéressés à la vigne pour ses rendements et le réchauffement climatique a permis à certains investisseurs de champagne d'investir en Belgique pour produire des vins pétillants. Ces vins pétillants sont l'une des réussites de la région même si l'on produit également de bons vins rouges à base de cépages allemands comme le Régent issu d'un croisement entre le Dianna et le Chambourcin), le Cabernet-Jura, le Dornefelder…» ajoute Eric Boschman.

Les vins rouges wallons sont à découvrir : on ne peut pas parler de grands crus mais de vins qui se laissent boire, qui conviendront aux bons vivants comme pour les bières.

Car au delà de sa gastronomie, la région a surtout su conserver un art du bien vivre et de la convivialité avec ses fêtes incroyables comme les carnavals de Binche, le Doudou de Mon, ou les nombreuses fêtes gastronomiques qui ont lieu tout au long de l'année.

Alors que la convivialité est synonyme de fête, de bien manger et de bien boire, il faut bien reconnaitre que dans ce domaine les belges et les wallons sont en pôle position mondiale.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

Aller en haut