Partagez cet article :

osaka2_japon

Suite à la catastrophe nucléaire à la centrale de Fukushima, le Japon a décidé de revoir sa politique nucléaire. Le pays du soleil levant devrait abandonner cette énergie pour investir dans les énergies renouvelables et devenir un leader mondial sur ce marché.

La catastrophe à la centrale de Fukushima a eu un impact très grave sur la conscience des habitants.

Aujourd'hui 6 mois après le drame, certaines régions autour de la région de Fukushima sont toujours désertées et les produits radioactifs comme le Césium 137 dégagés par la centrale autour des réacteurs seront présents pour de très longues années, sans parler des autres isotopes qui ont été rejetés.

Le Césium 137 a ainsi une demi-durée de vie de 30 ans: pour une valeur radioactive x de 100, la radioactivité ne sera plus que de 50 au bout de 30 ans, 25 au bout d'encore 60 ans, 12,5 dans 90 ans…

D'ailleurs, une partie du Césium 137 rejeté dans l'océan japonais par la centrale devrait revenir sur les côtes japonaises d'ici 30 ans du fait des courants marins qui l'ont emporté vers l'ouest du Pacifique avant de revenir vers l'est.

De plus, la chaîne alimentaire a été polluée dans les endroits proches de la centrale ainsi que potentiellement dans certaines zones de l'océan à proximité de la centrale.

Comme l'Allemagne, le Japon veut donc montrer l'exemple au monde en abandonnant cette énergie il est vrai très dangereuse et difficilement maitrisable en cas de catastrophe.

«Le Japon réduira sa dependance de l'énergie nucléaire afin de devenir une société qui ne depend pas de cette énergie»: cette decision a été annoncée symboliquement par le premier ministre japonais à l'occasion du 66ème anniversaire du largage de la bombe H à Hiroshima qui a eu lieu le 6 août 1945.

Le ministre de l'industrie japonais, Yoshio Hachiro, a de plus affirmé cette semaine (lundi 12 décembre)  que le nombre de centrales nucléaires serait égal à 0 au Japon dans le futur en indiquant que le Japon ne construirait plus de nouvelles centrales et que les anciennes seront démantelées.

La centrale de Kaminoseki qui devait être construite dans la préfecture de Yamaguchi sera «difficile» à réaliser selon ses termes.

Le Japon pourrait cependant à court terme remettre en marche certains réacteurs qui ont été arrêtés récemment, si les municipalités acceptent leur réouverture et que la sécurité de leur fonctionnement a été vérifiée.

Fort investissement prévu dans les énergies renouvelables

Dans le cadre du nouveau plan énergétique qui devrait être finalisé à l'été 2012 pour une application en 2030, le Japon va donc miser sur les énergies renouvelables avec pur objectif de se positionner comme un leader mondial sur un marché qui pourrait bien se révéler l'eldorado de ce siècle.

Alors que le pétrole se raréifie et que le nucléaire a montré ses dangers, le Japon grâce à l'excellence de ses ingénieurs et de ses investissements en R&D (4% de son PIB contre 2,5% pour la France) pourrait bien surprendre en inventant des technologies révolutionnaires dans ce domaine comme il l'a fait dans le monde, des puces, de l'électronique…ou des économies d'énergie.

De cadres en chemises courtes en été et aux gros pulls en hiver

Du fait de l'arrêt de 43 réacteurs nucléaires sur les 54 du pays dans le pays (80%), les habitants ont appris à économiser l'électricité: à Tokyo, dans de nombreux lieux l'éclairage a été réduit et la climatisation coupée.

De nombreux cadres ont été invités à venir travailler en chemises légères dans le cadre de la campagne Cool Biz cet été.

Ceci afin que les entreprises n'utilisent plus la climatisation: selon Tepco, 70 millions de kilowatts/heure ont été économisés, soit l'alimentation d'environ 240000 foyers.

Cet hiver, dans le cadre de la campagne Warm Biz, les employés seront incités à venir travailler avec de gros pulls, toujours pour économiser l'énergie.

Les Japonais pourraient également s'inspirer du mode de vie, de leur ancêtre avec leurs maison en bois faciles à construire, leurs cloisons amovibles qui permet ou non de garder de la chaleur, leurs tatamis faciles à entretenir, leur repas simples et peu cuits (poissons crus, légumes…), leurs pièces à usage multiple (le futon qui sert de lit est enlevé après une nuit de sommeil)…et faire adopter leur mode de vie au monde entier.

Un mode de vie simple et pratique comme au temps des samouraïs!

Un esprit samouraï qui est d'ailleurs resté dans le pays: comment ne pas être ému par ces salariés de Tepco qui se sont sacrifiés pour leurs pays…et pour le monde (la radioactivité n'ayant pas de frontières).

A l'image du premier ministre japonais, BusinessTravel salue l'héroïsme incroyable dont ont fait preuve les équipes de secours dans des conditions de travail quasi insoutenables pour la santé. Ils ont permis de réduire de façon significative l'impact de l'accident pour les japonais et pour tous les habitants de la planète au péril de leur vie

Un voyage au Japon, est sans doute actuellement pour un occidental, une prise de conscience de la menace qui pèse sur nous même et nos générations futures (la lésion des cellules par la radioactivité peut modifier l'ADN et induire des modifications chromosomiques).

Alors que le Japon a été jusqu'à présent le siège de 3 catastrophes nucléaires (Nagasaki, Hiroshima et Fukushima): les dieux ont peut-être voulu montrer au pays du soleil levant et au monde, qu'une autre voie est possible…

Pour les géants du nucléaire, ce changement de stratégie n'est pas négatif, au contraire: ils pourraient en profiter pour se positionner sur les énergies renouvelables, un secteur bien plus tranquile où ils auront bien moins d'indemnités à payer en cas de catastrophe!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: