Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Le restaurant de Joël Robuchon à Hong-Kong lance ses menus "heures creuses"

 

l-atelier-joel-robuchon-hong-kong.jpg

 

Les gastronomes en voyage à Hong Kong pourront déguster les nouveaux menus à prix cassés du grand chef Joël Robuchon, servis en dehors des heures de pointe.


J
oël Robuchon vient d'inventer un nouveau concept à Hong Kong :  le déjeuner, avant ou après l'heure du déjeuner.

L'Atelier de Joël Robuchon à Hong Kong vient de lancer son concept "L'Unique French Bistro Dining" qui permet aux gastronomes de goûter à ses plats en dehors des heures de pointe du déjeuner et du dîner.  Joël Robuchon souhaite ainsi séduire les bourreaux de travail et les cadres affamés.

L'Atelier à Hong Kong est classé deux étoiles au guide Michelin. A partir du 1er juin prochain des menus spéciaux seront servis de 11h30 à 12h15 et de 14h00 à 14h30 pour le déjeuner et de 18h15 à 19h00 et 19h30 à 22h30 pour le dîner.

Les personnes venant dîners peuvent choisir parmi 10 plats, dont deux seront servis au cours de chaque repas. Les menus seront modifiés tous les jours afin d'offrir plus de choix et de variété.

Comme à Paris, les clients sont assis au bar d’où ils peuvent admirer le travail des cuisiniers. Pour gagner du temps, l'apéritif, le plat principal et le dessert sont servis simultanément.

"Ce concept offre aux cadres actifs, qui commencent leur journée plus tôt, le choix de déjeuner en fin de matinée, d’avoir une réunion au cours d’un dîner en début de soirée ou de dîner après une longue journée de travail, plus tard dans la soirée, lorsque il y a peu d'options possib les pour dîner" a déclaré Sebastien Lepinoy, chef  à L'Atelier.

Un repas à L'Atelier coûte environ 268 dollars de Hong Kong (25 euros). Les repas ont été imaginés par Joël Robuchon.

Plus d'informations sur le site www.joel-robuchon.com. Adresse: hop 401, The Landmark 4F,
Hong Kong.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :