Partagez cet article :
musee-louvre.jpg
Le Louvre accueillait lundi 23 juin 2008 les premières rencontres Internationales de la Qualité de l’accueil dans les musées et monuments. Ces journées ont réuni 32 des plus grands sites culturels du monde. La culture est donc devenue un enjeu majeur pour les grandes métropoles du monde, car les touristes sont très motivés dans le choix d'une destination par l'aspect culturel du voyage.

 

 



Les voyages se sont largement démocratisés  ces vingt dernières années. De ce fait, les grandes métropoles doivent faire face à un afflux toujours plus important de touristes et à une plus grande diversité dans le profil des voyageurs. Cette tendance devrait se confirmer dans les prochaines années, avec l'afflux de touristes en provenance de pays émergents comme la Chine, l’Inde ou le Brésil.


Or si l’on prend l’exemple de Paris, où 80% des achats sont déclenchés par des attentes culturelles, on ne peut dissocier culture et tourisme. La problématique de l’accueil des touristes est ainsi au centre des interrogations des grands musées dans le monde. Au delà de l’accueil dans les musées et monuments, c’est dès l’arrivée sur le territoire qu’il faut prendre en charge les touristes, sans parler des transports et de l'hébergement. Hors la France est en retard dans le domaine de l'accueil comme nous avons pu le constater lors des Assises Nationales du Tourisme (voir nos articles Le gouvernement veut renforcer l'attractivité et l'image de la destination France et Le tourisme devient une priorité nationale).

 

Les musées offrent un bon accueil hormis pour les handicapés 

musee-orsay.jpg

Si le nombre de voyageurs ne cesse d’augmenter et de se diversifier, il ne faut pas négliger les nouveaux modes de consommation de ces touristes, qui cherchent désormais une réelle personnalisation de l’expérience voyage. C’est aussi vrai quant aux exigences du visiteur. Les musées et monuments doivent donc s’adapter. Pour avoir une réelle vue de l’état de l’accueil dans les musées à travers le monde, le Comité Régional du Tourisme Paris d’Île-de-France (CRT) a élargi son enquête des visites mystères, qui existent depuis 3 ans, à 6 nouveaux pays. Sur une base de 5 visites anonymes par site, il en ressort des résultats intéressants. La qualité d’accueil est ainsi jugée très satisfaisante, la signalétique suffisante et les services annexes de qualité. À contrario, certains points faibles apparaissent, comme la mauvaise gestion des files d’attente, le mauvais niveau des services téléphoniques ou le manque d'équipements pour les personnes handicapées. Comme quoi la culture n'est aujourd'hui pas accessible à tous...


Plusieurs pistes ont été discutées afin d’améliorer ces points faibles comme la vente de billets via Internet qui permet de diminuer la longueur des files d’attentes et de libérer les hôtesses d’accueil afin qu’elles répondent aux moindres questions des visiteurs.

Aujourd'hui, alors que les expositions les plus populaires sont souvent itinérantes, la qualité de l’accueil des touristes doit être pensée au niveau international : l’exposition Babylone, actuellement à Paris, va retrouver dans les jours qui viennent le public Allemand, avant de continuer sa tournée dans le monde. Ainsi les Berlinois pourront tester après Paris la qualité de l'accueil du personnel : un challenge européen et international qui dépasse le cadre de nos frontières. 


Pour plus d‘informations, visitez le site COMPTE RENDU

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: