Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Marseille dédie un musée à La Marseillaise

 

marseillaise-memorial-musee2

Marseille vient d'inaugurer un musée, le Mémorial de la Marseillaise en l'honneur des jacobins de la ville qui ont inspiré l'hymne national. Une manière pour la ville de rappeler son importance dans l'histoire française alors qu'elle vit actuellement une véritable renaissance sous l'impulsion de Jean-Claude Gaudin.



On l'oublie mais les marseillais ont donnée leur hymne à la France. Un bel héritage de la seconde ville de France à la patrie.

La ville de Marseille a décidé de mettre l'accent sur cet héritage en transformant en musée un bâtiment situé au 25 de la rue Thubaneau, qui accueillit un Jeu de Paume au 17e siècle puis un théâtre et, à partir de 1790, le siège du Club des Jacobins, le fief révolutionnaire de la ville qui est devenu le mémorial de la Marseillaise.

Les pavés d'origine ont été conservés et une mise en scène permet de s'imprégner de l'atmosphère de l'époque: il retrace l'épopée révolutionnaire des Etats généraux de 1789 à la naissance de la république le 22 septembre 1792.

C'est depuis cet endroit que les fédérés marseillais ont mis 4 semaines pour rejoindre Paris à pied en 1792: à leur arrivée triomphale à Paris ils chantent alors cet hymne aux Tuileries le 30 juillet 1792.

C'est la foule parisienne qui en l'entendant décide de l'appeler la Marseillaise.

La Marseillaise est déclaré chant national en 1795 puis est interdite sous l'Empire et la Restauration. Elle redevient hymne national que le 14 juillet 1879 en leur honneur sous Jules Grevy.

Pour Marseille, les paroles de l'hymne sont d'actualités, «le jour de gloire» de la ville étant proche alors qu'elle connait un programme de rénovation sans précédent avec notamment le chantier Euromediterranée.

Le musée du mémoriald e la marseillaise est ouvert au grand public (jusqu'à dimanche de 14 à 18 h). Entrée 7€. Tel.: 04 91 91 91 96. www.memorial-marseillaise.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter