Partagez cet article :
La fondation Barnes est sans doute l'un des plus beaux musées au monde pour ceux qui s'intéressent aux peintres impressionnistes français, d'autant que la collection est logée depuis 2012 dans un superbe bâtiment design...

Qui connait le docteur Albert Barnes? Peu de monde! Et pourtant ce fervent admirateur de la peinture française a amassé de son vivant une collection inestimable. On a estimé en 2010 qu'elle vaudrait 25 milliards de dollars!

D'ailleurs même le bâtiment pourtant gigantesque semble avoir du mal à abriter autant de chefs d’œuvres : dans certaines pièces les murs semblent à peine assez grands pour accueillir autant de toiles de maitres.

piece barnes

Barnes: un musée incontournable de la peinture française en Amérique

Le musée abriterait pas moins de 800 tableaux dont 181 toiles de Renoir, 69 Cezanne, 60 Matisse, 46 Picasso, 18 toiles du Douanier Rousseau, 16 de Modigliani, 7 van Gogh et d'autres oeuvres d'El Greco, de Véronèse de Tintoretto, Durer, Rubens.... Des chefs d’œuvres en veux tu en voilà!

En bref, il s'agit là d'un musée incontournable de la peinture française (et européenne), expatrié en Amérique!

cezanne barnes

Albert Barnes: un médecin visionnaire

Albert Barnes a eu un destin hors normes: c'est un philanthrope comme seule l'Amérique a su en produire.

Pour comprendre Albert Barnes, il faut connaitre ses origines modestes. Ce fils d'ouvrier a travaillé dur pour devenir médecin en étudiant à la fois à Philadelphie et en Allemagne ou il obtint sa thèse. Le fait qu'il ait étudié en Allemagne n'est pas anodin. Le pays a été à l'origine du développement de l'industrie chimique, pharmaceutique au XXème siècle.

Albert Barnes a été visionnaire à plusieurs titres : dans son métier et dans ses hobbies.

En 1899, il co invente avec un chercheur allemand l'Agyrol, un antiseptique à base de nitrate d'argent qui deviendra le fer de lance de la lutte contre la gonorrhée, une maladie sexuellement transmissible qui fait des ravages à l'époque.

Cet antiseptique permit de combattre avec efficacité la gonorrhée et les problèmes liés à cette maladie pour les adultes comme les enfants (cécité, problèmes ophtalmologiques...) ainsi que d'autres maux.

Il eu la malice de racheter les parts de son co inventeur pour une poignée de pain et réussit un autre challenge : celui de conserver sa fortune malgré la crise de 29.

Il revendit l'ensemble des parts de son entreprise en 1928, quelques mois avant la plus grande crise économique du monde moderne.

Cela s'appelle avoir du flair

Et il en avait aussi pour l'Art.

glackens barnes

Conseillé par le peintre américain William Glackens (voir un tableau de Glackens ci-dessus), il achète quelques tableaux à Paris puis se met en relation avec d'autres marchands d'Art qui lui présentent Matisse, Picasso, Cézanne...

C'est le début d'une grande passion qui lui permettra d'amasser l'une des plus grande collection de chefs d’œuvres de peintres français.

La fondation Barnes a déménagé en 2012

La fondation Barnes auparavant logée près de son domicile a déménagé depuis 2012 dans un bâtiment moderne très réussi au centre de Philadelphie : toit végétalisé, design épuré, jardins zen...

batiment barnes

Selon les vœux du mécène, les œuvres sont cependant toujours disposées selon ses souhaits comme dans la maison d'origine : aucune modification de l'accrochage des tableaux n'a été autorisée, la reproduction des couleurs est interdite, aucune vente ni prêt n'est permise et le Doc ne voulait pas également que l'on puisse exposer une seule œuvre dans une salle. Ses désirs ont été respectés!

Car l'incroyable docteur Barnes était parfois capricieux. Il se souciait si peu des critiques et du mépris de «l'establishment» qu'il n' a autorisé pendant un certain temps la visite de sa fondation qu'aux ouvriers, aux pauvres, aux personnes de couleur, à certains artistes ou étudiants!

renoir barnes

Ceci en réponse aux notables de la ville qui se moquaient de son intérêt pour des peintres inconnus comme Renoir ou Cézanne : et pourtant aujourd'hui la richesse de sa collection est bien plus importante que la fortune qu'il a amassée à l'époque avec l'Agyrol.

Aujourd'hui, Philadelphie est devenue grâce au fantasque, à l'incorrigible, à l'exubérant Docteur Barnes une destination incontournable des amateurs de peinture. Albert Barnes est un docteur qui loin de se limiter à la guérison des corps, a souhaité élever les âmes des mortels. C'est tout à son honneur! Il avait compris bien avant l'heure que la beauté et l'Art peuvent soigner tous les maux...

van gogh barnes

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

- FONDATION BARNES :la fondation est ouverte du mercredi au lundi de 10H à 17H. Elle est fermée le mardi. Tarif: 25$. Adresse: 2025 Benjamin Franklin Parkway, Philadelphia, PA 19130. Tel : (00 1) 215.278.7000.

Même pour ceux qui s'intéressent peu à l'Art, la fondation Barnes vaut le voyage à Philadelphie. La durée de la visite dépend cependant de votre intérêt mais les toiles sont tellement nombreuses et remarquables que l'on peut vite y passer une après-midi sans s'en rendre compte. Parmi les plus belles toiles on peut citer La Femme Nue allongée, la famille de l'artiste, le buste de femme et les deux baigneuses de Renoir, le garçon au gilet rouge de Cézanne, la famille Henriot, les joueurs de cartes, les grandes baigneuses, les baigneurs au repos, Gardanne, de Cézanne, la Joie de Vivre, l'intérieur aux poissons rouge de Matisse, l'Ascète de Picasso, les Poseuses de Seurat, à Montrouge Rosa la Rouge de Toulouse-Lautrec, Joseph Etienne Roulin de Van Gogh, le Nu couché de dos de Modigliani et de nombreuses toiles du Douanier Rousseau.

- COMMENT Y ALLER: Openskies propose de nombreux vols en Business chaque semaine entre Paris et New York (voir notre Test-du-vol-business-new-york-paris-openskies et notre Test-du-vol-prem-plus-openskies-paris-new-york).

De là il est facile de se rendre à Philadelphie en prenant un train Amtrak à New York (voir Test-du-train-amtrak-philadelphie-new-york).

Une bonne idée pour combiner une visite des deux villes!

- HOTELS: voir notre Test-de-l-hotel-hyatt-bellevue-philadelphie

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut